•   
  •   

Culture Une jeune maman de 22 ans est décédée car son appel au Samu n'a pas été jugé sérieux

10:05  09 mai  2018
10:05  09 mai  2018 Source:   programme-tv.net

Mort de Naomi : pour l'avocat de la famille, il serait "trop facile de charger uniquement l'opératrice"

  Mort de Naomi : pour l'avocat de la famille, il serait Me Aachour, l'avocat de la famille de Naomi, décédée après avoir été raillée par une opératrice téléphonique du Samu, a assuré mercredi que "la famille ne souhaite absolument pas que l'on charge uniquement l'opératrice", mais elle veut des réponses. © AFP Mort de Naomi : pour l'avocat de la famille, il serait "trop facile de charger uniquement l'opératrice" "La famille n'en veut à personne, elle s'interroge".

Naomi, jeune maman âgée de 22 ans , est morte le 29 décembre car le 15 n ' a pas voulu le prendre en charge. La famille de Naomi Musenga a rendu public l' appel que la jeune femme a passé au Samu en décembre dernier.

Elle est morte quelques heures après. L' APPEL AU SAMU NAOMI MUSENGA - Продолжительность: 3:06 Dallaska 74 147 просмотров. Mort de Naomi 22 ans : l’affaire qui met en cause le SAMU - Продолжительность: 1:24 M1 B2 1 668 просмотров.

Une jeune maman de 22 ans est décédée car son appel au Samu n'a pas été jugé sérieux © : GILE MICHEL/SIPA Illustration Une jeune maman de 22 ans est décédée car son appel au Samu n'a pas été jugé sérieux

Naomi, jeune maman âgée de 22 ans, est morte le 29 décembre car le 15 n'a pas voulu le prendre en charge. Une enquête a été ouverte.

La famille de Naomi Musenga a rendu public l'appel que la jeune femme a passé au Samu en décembre dernier. Il est glaçant. “Aidez-moi Madame, aidez-moi, j'ai très mal”, dit d'une voix tremblante Naomi. La régulatrice du Samu de Strasbourg répond alors : “Si vous me dites pas ce qu'il se passe, je raccroche hein.”“Je vais mourir” supplie Naomi. “Oui, vous allez mourir, certainement un jour, comme tout le monde, OK.” J'ai très mal au ventre, et mal partout” répond alors la jeune femme. “Oui, ben, vous appelez SOS médecins au 0388757575. Voilà, ça je ne peux pas le faire à votre place.” “D'accord”, soupire Naomi.

Malaise en direct au 13 heures de France 2 : une journaliste n'arrive pas à finir son duplex (VIDÉO)

  Malaise en direct au 13 heures de France 2 : une journaliste n'arrive pas à finir son duplex (VIDÉO) Chargée d'intervenir en direct de Strasbourg au 13 heures de France 2 ce jeudi 10 mai, la journaliste Angélique Etienne n'a pas réussi à aller au bout de son duplex. Séquence étrange ce jeudi 10 mai dans le Journal de 13 heures de France 2, largement consacré à l'affaire Naomi Musenga, du nom de cette jeune femme de 22 ans décédée en décembre dernier après que le Samu du Bas-Rhin n’a pas daigné lui envoyer d'ambulance. En effet, en plein direct, la correspondante de la chaîne à Strasbourg, Angélique Etienne, n'a pas réussi à finir son intervention.

En décembre 2017, Naomi Musenga, 22 ans , est décédée à l'hôpital de Strasbourg. Quelques heures avant, elle avait alerté le Samu mais l'opératrice qui lui avait répondu s' est moquée d'elle et ne l' avait pas prise au sérieux .

Car quelques heures après son appel à l’aide, Naomi Musenga, rayonnante jeune maman de 22 ans , est décédée au Nouvel hôpital civil de Strasbourg. Entre-temps, elle avait réussi à appeler SOS Médecins, qui, ironie du sort, l’avait réorientée vers le Samu .

Quelques heures après cet appel et après avoir réussi à joindre SOS médecins, Naomi, jeune maman de 22 ans, est décédée au Nouvel hôpital de Strasbourg. Ce drame pose la question de la prise en compte des appels au Samu. Dans un communiqué, les hôpitaux de Strasbourg annoncent diligenter une enquête administrative. Agnès Buzyn, la ministre de la Santé a, elle aussi, demander une enquête à l'inspection générale des affaires sociales sur ces graves dysfonctionnements.

Une journaliste de France 2 fait un malaise en direct, Nathanaël de Rincquesen donne de ses nouvelles

  Une journaliste de France 2 fait un malaise en direct, Nathanaël de Rincquesen donne de ses nouvelles Après son malaise en direct au Journal de 13 heures de France 2, qui a inquiété de nombreux téléspectateurs, Angélique Etienne "va bien" et "se repose", a fait savoir Nathanaël de Rincquesen.On a eu peur pour elle. Ce jeudi 10 mai, une journaliste, visiblement pas dans son assiette, a été obligée d'interrompre son duplex en plein Journal de 13 heures sur France 2. Correspondante de la chaîne dans l'est de la France, Angélique Etienne était en direct depuis Strasbourg pour parler de l'affaire Naomi Musenga, cette maman de 22 ans décédée en décembre dernier après que le Samu a refusé de lui envoyer d'ambulance. Mais elle n'a pas pu faire son intervention comme prévu.⋙ Une jeune maman de 22 ans est décédée car son appel au Samu n'a pas été jugé sérieux (MAJ)Déglutissant et fermant les yeux à plusieurs reprises comme pour reprendre ses esprits. Angélique Etienne s'est interrompue dès sa deuxième phrase. Relancée par le joker du 13 heures Nathanaël de Rincquesen, la reporter a esquissé un début de réponse mais semblait toujours aussi mal à l'aise. Le présentateur en plateau a alors interrompu le duplex.⋙ JT de 13H (France 2) : Qui est Nathanaël de Rincquesen ?"On vous retrouvera dans un instant", a déclaré Nathanaël de Rincquesen avant de lancer un autre reportage.

Naomi, 22 ans , est -elle morte à cause d’une négligence du Samu ? "Nous ne savons toujours pas pourquoi Naomi est décédée , on n ' a pas su nous donner les causes de sa mort" témoigne-t-elle.

Une jeune Strasbourgeoise de 22 ans , Naomi Musenga, maman d ’une petite fille, appelle le SAMU en L'opératrice ne la prend pas au sérieux , et la renvoie vers SOS Médecin qui appellera … le SAMU .

Patrick Pelloux, le président de l'association des médecins urgentistes de France a réagi dans Le Parisien de ce mercredi 9 mai : “Cet enregistrement est épouvantable. je ne peux que penser à la famille de cette jeune femme, à ses proches. Mais au-delà de la voix de cette femme en train de mourir doit nous interpeller.” Il demande à être reçu par la ministre de la Santé afin d'engager un travail de réflexion : “C'est un appel au secours dans tous les sens du terme”, dit-il à nos confrères du Parisien.

Décès de Naomi moquée par le SAMU : L'opératrice se dit "lynchée" (vidéo) .
Dimanche 13 mai, dans l’émission de M6 "66 minutes", les journalistes ont enquêté sur l’affaire Naomi Musenga, cette jeune femme décédée après avoir été moquée par une opératrice du SAMU, laquelle a témoigné au téléphone. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.L’affaire a eu l’effet d’un cataclysme dans les médias et au sein de la société française. La semaine dernière, le calvaire de Naomi Musenga était rendu public via un enregistrement audio édifiant. En décembre dernier, la jeune femme de 22 ans se sent mal et appelle le SAMU. Au bout du fil, une opératrice lui répond avec agacement et mépris, et lui somme d’appeler d’elle-même SOS médecins, sans chercher à la prendre en charge.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!