•   
  •   

Culture Le personnel de l'hôpital témoigne aujourd'hui de l'enquête du coroner québécois dans la mort de Joyce Echaquan

19:25  17 mai  2021
19:25  17 mai  2021 Source:   cbc.ca

'C'est inhumain': le coroner québécois entend de la famille de Joyce Echaquan le jour 2 de l'enquête

 'C'est inhumain': le coroner québécois entend de la famille de Joyce Echaquan le jour 2 de l'enquête Montréal - Le frère d'une femme autochtone soumis à des insultes alors qu'elle mourait en train de mourir dans un hôpital québécois témoigné vendredi, il a été choqué à son état lorsqu'il a été choqué lorsqu'il a visité l'établissement médical en septembre dernier.

Trois-Rivières, Qué. - Personnel médical d'un hôpital québécois où Joyce Echaquan est décédé en septembre dernier témoignant aujourd'hui à l'enquête du coroner qui enquête sur sa mort.

a group of people holding a sign © Fourni par la presse canadienne

L'Atikamekw Mère de Sept de 37 ans s'est tournée à l'hôpital à Joliette, au sud-est de Montréal, alors que le personnel féminin avait été entendu insulter et se moquer de elle pas longtemps avant sa mort.

La vidéo de sa recherche d'aide et d'être ridiculisée diffusée largement sur les médias sociaux et a incité l'indignation généralisée à travers le pays. L'echaquan

a été transporté à l'hôpital de MANAWAN, que., Le 26 septembre, avec une douleur à l'estomac sévère et elle est décédée deux jours plus tard.

Coroner Géhane Kamel préside les audiences publiques qui se déroulent à Trois-Rivières, au Québec, et qui devraient courir jusqu'au 2 juin. L'enquête a entendu la famille d'Echaquan la semaine dernière.

Une enquête de coroner ne règne pas sur la responsabilité mais examine plutôt les causes et les circonstances d'une mort et propose des recommandations pour éviter des événements similaires.

Ce rapport de la Presse canadienne a été publié pour la première fois le 17 mai 2021.

La presse canadienne

Racisme au Québec: fin des audiences sur la mort d'une mère autochtone à l'hôpital .
Le 28 mai, des recherches ont détecté la présence de plus de 200 corps d’enfants autochtones en Colombie-Britannique dans l’Ouest canadien, scolarisés de force entre la fin du XIXe siècle et les années 1960. Au Québec, c’est le décès à l’hôpital d’une mère de 7 enfants d’origine autochtone qui déclenche l’indignation. Des audiences pour comprendre sa mort se terminent aujourd’hui. Depuis plus de deux semaines, le personnel soignant, la famille, des experts défilent à la barre pour raconter les derniers instants de Joyce Échaquan et proposer des recommandations pour qu’un tel drame ne se reproduise pas.

usr: 28
C'est intéressant!