•   
  •   

Culture Amputé des deux jambes, il parvient au sommet du Mont Everest (Vidéo)

19:40  16 mai  2018
19:40  16 mai  2018 Source:   non-stop-zapping.com

Quatre Jours de Dunkerque: la bonne affaire de Coquard dans la 4e étape

  Quatre Jours de Dunkerque: la bonne affaire de Coquard dans la 4e étape Le Français Bryan Coquard (Vital Concept) s'est montré le plus rapide vendredi dans la quatrième étape des Quatre Jours de Dunkerque, à Mont-Saint-Eloi (Pas-de-Calais). Dans un sprint en côte, il a largement devancé le Belge Jasper de Buyst (Lotto Soudal) et le Néerlandais Wouter Wippert (Roompot) et a pris la tête du classement général.Cette première étape accidentée a, comme les jours précédents, été marquée par une échappée matinale reprise dans le final.

Xia Boyu, 69 ans est devenu la première personne doublement amputée à arriver en haut du Mont Everest , le plus haut sommet de la planète. Intégrer la vidéo à votre site avec le code d'intégration ci-dessus.

Certaines personnes sont dotées d'un courage et d'une détermination hors du commun. Xia Boyu, 69 ans est devenu la première personne doublement amputée à arriver en haut du Mont Everest , le plus haut sommet de la planète. Les explications à retrouver sur Non Stop Zapping.

Amputé des deux jambes, il parvient au sommet du Mont Everest (Vidéo) © nsz Amputé des deux jambes, il parvient au sommet du Mont Everest (Vidéo)

Pour un alpiniste valide, gravir le Mont Everest représente un défi de taille. Pour un alpiniste handicapé, réussir à se hisser en haut des 8 848 mètres dépasse le domaine du simple exploit. Xia Boyu est un alpiniste de 69 ans qui est parvenu à réaliser ce miracle. L'homme est amputé des deux jambes jusqu'aux genoux. Il a subit une première amputation suite à des gelures trop importantes en 1975. Vingt-et-un ans plus tard, il a subi une seconde amputation, jusqu'aux genoux, des suites d'un cancer du sang. Le sexagénaire n'a failli ne jamais pouvoir réaliser sa performance, le Népal ayant interdit, l'année dernière, aux amputés et aux aveugles de tenter d'escalader la terrible montagne. Finalement, le pays est revenu sur sa décision, la jugeant discriminatoire. Le lundi 14 mai, Xia Boyu a finalement réalisé son rêve au bout de sa cinquième tentative, et s'est hissé jusqu'à l'endroit le plus haut du monde.

Le camp de base de l'Everest, ville de petits conforts en haute altitude .
Boulangerie, douches chaudes, légumes frais et cuisinier de luxe à 5.364m d'altitude: sur les flancs du toit du monde, le camp de base de l'Everest devient chaque haute saison une petite ville d'un confort surprenant au milieu de montagnes hostiles et glacées. Plus de 2.500 yaks et un ballet d'hélicoptères sont nécessaires pour acheminer tout l'équipement de ce bivouac de tentes dressé face aux terrifiantes arêtes et crevasses du glacier du Khumbu. Des alpinistes aux porteurs, des guides aux médecins, près de 1.500 personnes s'affairent dans la cité la plus élevée de la planète durant les mois d'avril et de mai.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!