•   
  •   

Culture « Je dis ce que j’ai envie de dire » : Philippe Bouvard se confie à Mireille Dumas sur France 3

10:25  16 juillet  2021
10:25  16 juillet  2021 Source:   ouest-france.fr

Bénabar : “J’ai fait toutes mes chansons avec un engagement artistique réel, c’était peut-être des chansons de merde mais j'y ai mis tout mon coeur.”

  Bénabar : “J’ai fait toutes mes chansons avec un engagement artistique réel, c’était peut-être des chansons de merde mais j'y ai mis tout mon coeur.” “Indocile heureux” est le neuvième album studio pour le chanteur Bénabar. L'occasion pour GQ de faire un point complegt sur sa vie de quinquagénaire dans les locaux de sa maison de disque Sony Music.Une absence assumée et aucun regret puisque Bénabar ne considère par les chiffres comme le juge de paix d’un artiste et ne prend pas ombrages d’une moins belle cote ponctuelle auprès du public. Ponctuelle puisque ses concerts affichent toujours complet, même lorsqu'aucun album ne vient pas de sortir. Ce sera une nouvelle fois le cas en 2022 lors de sa prochaine tournée (24 février-10 avril avec l’Olympia le 1er avril), l’album Indocile heureux sera alors dans les bacs depuis un an.

" Je dis ce que j ’ ai envie de dire et je fais les choses comme j ’ ai envie de les faire" , nuance la chanteuse dans un de ces larges et francs sourires qu’elle distribue à tout vent avec une belle générosité. Carrière internationale. Elle laisse définitivement tomber mariages et baptêmes. Elle ne se produit plus que dans de vraies salles de concert et enchaîne les enregistrements : "Moussolou" en 1989 ; "Ko Sira" en 1993, enregistré à Berlin ; "Worotan" en 1996, avec la participation de Pee Wee Ellis, ancien saxophoniste de James Brown, et Nitin Sawhney. Son quatrième album, "Laban"

"Dis-moi ce que tu as envie" = "Dis-moi ce que tu as envie de dire " (not written but implied) = "Qu'est- ce que tu aimerais dire ?" ( j 'exagère peut-être avec le symbole "=" ) D'ailleurs, on pourrait dire "Dis-moi ce que tu as envie, je t'écouterai avec plaisir." sans problème apparent. Je dis ce que je veux [dire]. À noter que cette même ellipse se fait également à l'oral avec un complément d'objet indirect et dans ce cas on utilise aussi que, mais c'est familier et je ne recommande pas cet usage. Par ailleurs, d'autres verbes que dire peuvent être sous-entendus, par exemple faire, ce qui rend la phrase plus ambiguë

Philippe Bouvard à la sortie de sa dernière émission des « Grosses Têtes » sur RTL. © PAUL DELORT Philippe Bouvard à la sortie de sa dernière émission des « Grosses Têtes » sur RTL.

L’accoucheuse cathodique se découvre une communauté de pensée avec l’inventeur des « Grosses Têtes », dans « Les années Bouvard : le rire et l’impertinence », diffusé à 21 h 05 sur France 3.

À 90 ans, le roi des émissions gaillardes se livre avec sincérité entre des moments d’archives irrésistibles, où l’on retrouve Jane Birkin, Thierry Le Luron, Sim ou les fines équipes du « Théâtre de Bouvard ».

Homme de presse écrite, de radio et l’un des pionniers de la télévision dès la fin des années 50, Philippe Bouvard semble avoir tout inventé à travers dix-huit concepts d’émissions différentes, dont « Samedi Soir » (2e chaîne de l’ORTF), « Sur la sellette », « Les Grosses Têtes » ou le fameux « Théâtre de Bouvard ».

Gérard Collomb retrouve Edouard Philippe et tacle "l’enthousiasme" d’Emmanuel Macron

  Gérard Collomb retrouve Edouard Philippe et tacle Gérard Collomb est allé à la séance de dédicaces d'Edouard Philippe mardi à Lyon. «J’ai gardé de très bon souvenirs de quelqu’un qui redressait un peu le cap parce que le président était quelquefois un peu dans l’enthousiasme», lui a-t-il dit. © Christian Liewig/ABACAPRESS.COM C’est une scène assez insolite que les caméras de l’émission «Quotidien» ont capté mardi. A Lyon, étape de la tournée de dédicace d’Edouard Philippe pour son dernier livre, «Impressions et lignes claires» écrit avec Gilles Boyer, l’ex-Premier ministre a pu retrouver un de ses anciens ministres.

Rebelle, Oumou Sangaré? " Je dis ce que j ’ ai envie de dire et je fais les choses comme j ’ ai envie de les faire", nuance la chanteuse dans un de ces larges et francs sourires qu’elle distribue à tout vent avec une belle générosité.

RFI Musique : Qu’est-ce qui vous a le plus marqué en 2008 ? Oumou Sangaré : L’élection d’Obama, sans aucun doute. Je me trouvais en Hollande, en tournée avec Trilok Gurtu, lorsque j ’ ai appris son élection. Je me suis sentie tellement heureuse à l’annonce du résultat ! Etes-vous une chanteuse rebelle et militante ? Les mots sont un peu forts. Je dis ce que j ’ ai envie de dire et je fais les choses comme j ’ ai envie de les faire. Disons résistante plutôt que militante.

Réalisatrice et productrice des « Années Bouvard : le rire et l’impertinence », sur France 3 , Mireille Dumas souligne le ton décalé qui fera bien des émules​. Les interviews concepts sont les prémices des talk-shows. Philippe Bouvard interroge Alain Delon en équilibre sur une chaise ; Léon Zitrone sur un fauteuil de dentiste ou Aznavour, son artiste préféré, dans une voiture d’enfant.

Dénicheur de talents anticonformistes

Nous redécouvrons à l’occasion l’humour délicieux de Jane Birkin ou un Stéphane Bern irrésistible en boxeur amoché tandis qu’Alice Sapritch et Thierry Le Luron restent les bons clients. Boubou, alias Poupounet ou encore Saint-Philippe des Rosseries, déclare : Dans une société d’hypocrite et de constipés comme la nôtre, je dis ce que j’ai envie de dire, c’est un luxe suprême… Je ne suis jamais méchant gratuitement, je suis payé pour le faire​.

Le Saut du diable (TF1) : les internautes pointent les incohérences du téléfilm avec Philippe Bas

  Le Saut du diable (TF1) : les internautes pointent les incohérences du téléfilm avec Philippe Bas Ce jeudi 17 juin, TF1 a diffusé son téléfilm inédit porté par Philippe Bas, Le Saut du diable. Mais du côté des internautes, certains détails de la fiction en ont laissé plus d’un perplexe… Philippe Bas ne s’arrête pas. Après avoir longtemps campé le rôle du commandant Rocher dans la série à succès de TF1, Profilage, le comédien de 47 ans est de retour sur la première chaine, cette fois pour un téléfilm inédit et très attendu. Dans Le Saut du diable, diffusé ce jeudi 17 juin sur TF1, il incarne le rôle de Paul Vilar, un ancien officier des Forces spéciales, spécialiste de la survie et des sports extrêmes.

Pierre Morel à L’Huissier, LR : Je dis ce que j ' ai envie de dire . Jean-Yves le Bouillonnec, PS : Moi aussi ! Je dis que c'est lamentable. Le président de la Commission des lois Dominque Raimbourg (PS) tente alors de temporiser. Sans succès : Dominque Raimbourg : S'il vous plait, il a été indiqué qu'il y'a des évolutions possibles. Je ne dis pas que ces évolutions possibles interviendront ce soir

Je dis ce que j ' ai envie de dire -. Les Vaisseaux du Coeur de B. Groult 1988. Claire France shared La Manif Pour Tous's photo.

Une communauté d’esprit se crée entre Mireille Dumas, fascinée par l’excentricité et la marginalité et Philippe Bouvard, dénicheur de talents anticonformistes. Avec « Le Petit Théâtre de Bouvard », il impose des inconnus à la télévision et une personne de petite taille ce qui n’allait pas de soi comme le révèle durement le documentaire. Ce sont Mimie Mathy, Muriel Robin, Michèle Bernier, Philippe Chevallier et Régis Laspalès, Smaïn et même Fabrice Luchini.

Le théâtre a libéré ce qu’il y avait de bon en moi​, confie Philippe Bouvard qui ne retient ni Dany Boon, ni Bigard. Je me suis beaucoup trompé mais comme j’ai beaucoup travaillé, on peut me pardonner​. Philippe Labro confirme : C’est un graphomaniaque, il travaille tout le temps, c’est un puits de culture, même sans le bac​.

L’inquiétude permanente de manquer

Mireille Dumas révèle les failles, l’abandon du père à la naissance, l’inquiétude permanente de manquer liée à la guerre et le regret de ne pas avoir laissé d’œuvre littéraire impérissable. D’une pirouette, l’ancien chroniqueur au Figaro Magazine, esquive les rêves de l’enfance mais donne son avis sur la télé d’aujourd’hui : Il n’y a plus aucune liberté, plus rien du tout. On ne peut pas dire ce que l’on pense, il y a une loi, un décret, les gens du CSA. J’étais à une époque bénie sur ce plan-là, où toutes les outrances étaient permises​.

Philippe Bouvard avait déjà mis un pied dans l’infotainment. « Les Grosses Têtes », avec Laurent Ruquier, offre toujours ce mélange d’information et de divertissement, de culture et de gaudrioles.

« Les années Bouvard : le rire et l’impertinence » à 21 h 05 sur France 3.

Philippe Verdier viré de France 2 : nouveau revers pour l'ex-présentateur météo .
La cour d'appel de Paris a confirmé ce mardi 20 juillet la décision prise en avril 2017 par le conseil des prud'hommes de valider le licenciement de Philippe Verdier, ancien présentateur météo, par France 2, en octobre 2015. Pas d'éclaircies sur le front judiciaire pour Philippe Verdier. La cour d'appel de Paris a décidé ce mardi 20 juillet de confirmer la décision du conseil des prud'hommes, et de valider le licenciement de Philippe Verdier de France Télévisions, selon nos confrères de Capital.

usr: 1
C'est intéressant!