•   
  •   

Culture Le musée du quai Branly s'apprête à se séparer d'oeuvres d'art pillées au Bénin

20:50  16 septembre  2021
20:50  16 septembre  2021 Source:   etxstudio.com

Parcours des mondes: regard croisé entre l’art du Kongo et Pierre Soulages

  Parcours des mondes: regard croisé entre l’art du Kongo et Pierre Soulages C’est le salon le plus prestigieux de la planète pour les arts premiers et en particulier pour l’art africain classique. Du 7 au 12 septembre, le Parcours des mondes fête ses 20 ans à Saint-Germain-des-Près, dans son quartier parisien historique. Parmi les 42 galeries présentes, le marchand d’art africain Lucas Ratton réunit sous le titre « Kongo x Soulages » une cinquantaine d’œuvres du Kongo et les fait dialoguer avec des créations du célèbre peintre contemporain Pierre Soulages. Entretien. RFI : Vous aimez raconter que vous avez appris en même temps à lire et à regarder les statuettes Bas-Congo de la fameuse collection de votre grand-oncle, Charles Ratton.

Statues royales anthropo-zoomorphes du royaume du Danhomè, plateau des Collections zone Afrique. © Musée du quai Branly–Jacques Chirac, photo Lois Lammerhuber Statues royales anthropo-zoomorphes du royaume du Danhomè, plateau des Collections zone Afrique.

Un événement à ne pas manquer. Le musée du quai Branly organise du 26 au 31 octobre l'exposition "BÉNIN, la restitution de 26 œuvres des trésors royaux d'Abomey". Le public pourra y découvrir une trentaine d'objets culturels pris pendant la colonisation en Afrique, avant leur retour dans leur pays d'origine.

Ils sont la clé d'une "relation d'amitié nouvelle entre la France et l'Afrique", comme l'avait expliqué le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal en juillet 2020. Vingt-six œuvres culturelles du trésor des rois d'Abomey sont sur le point d'être restituées à la République du Bénin, après qu'une loi officialisant leur transfert de propriété ait été votée par le Parlement en décembre dernier.

Letizia fait mouche avec sa robe bleu layette au Musée du Prado

  Letizia fait mouche avec sa robe bleu layette au Musée du Prado La reine Letizia d’Espagne a débuté sa semaine royale, ce lundi, en inaugurant, dans un look bleu layette, une nouvelle exposition au Musée du Prado à Madrid. 1/12 DIAPOSITIVES © DDP Images / ABACA La reine Letizia d'Espagne au Musée du Prado à Madrid, le 13 septembre 2021 La reine Letizia d'Espagne au Musée du Prado à Madrid, le 13 septembre 2021 2/12 DIAPOSITIVES © Angel Naval marinapress/Shutterstock/SIPA La reine Letizia d'Espagne sous la pluie à Madrid, le 13 septembre 2021 La reine Letizia d'Espagne sous la pluie à Madrid, le 13 septembre 2021 3

Ces totems et spectres avaient été pillés en novembre 1892, lorsqu'un corps expéditionnaire dirigé par le colonel Dodds est entré à Abomey, la capitale du royaume du Danhomè située au sud de l'actuelle République du Bénin. Ils avaient ensuite été donnés au musée d'ethnographie du Trocadéro dans les années 1890, avant de rejoindre la collection du musée du quai Branly - Jacques Chirac en 2003.

L'exposition "BÉNIN, la restitution de 26 œuvres des trésors royaux d'Abomey" développe différents aspects de l'histoire des objets royaux. "De leur création en passant par une description précise du conflit colonial [qui a opposé la France au royaume du Danhomè], de leur muséographie parisienne pendant plus d'un siècle et des spécificités juridiques", comme le précise le musée du quai Branly - Jacques Chirac dans un communiqué.

Merkel, l’heure du bilan: à Stuttgart, le solde des comptes du colonialisme?

  Merkel, l’heure du bilan: à Stuttgart, le solde des comptes du colonialisme? L’Allemagne face à son histoire. Ce travail d’introspection générale est aussi impulsé par le chancelier. Si la période nazie et les décennies de partage du pays durant la Guerre froide ont été l’objet de nombreux gestes et déclarations par le passé, qu’en est-il de la colonisation allemande ? Reconnaissance du génocide en Namibie, restitutions des œuvres à l’Afrique, que doit-on mettre au crédit d’Angela Merkel ? Reportage à Stuttgart, auprès de celles et ceux qui raccordent le pays à son histoire.

90.000 oeuvres africaines dans les musées français

Les objets culturels seront ensuite hébergés au musée d'histoire de Ouidah, avant de rejoindre le futur musée de l'épopée des amazones et des rois du Danhomè à Abomey. Cette nouvelle institution muséale est financée en don et en prêt par l'Agence française de développement à hauteur de 22,95 milliards de francs CFA (35 millions d'euros).

Voilà près de quatre ans qu'Emmanuel Macron s'est engagé à restituer les biens culturels pillés en Afrique subsaharienne pendant la colonisation, sur la base d'un rapport de 240 pages des universitaires Bénédicte Savoy et Felwine Sarr. Les chercheurs y ont recensé 90.000 œuvres africaines conservées dans des collections publiques françaises. Des conclusions contestées par d'autres spécialistes et des musées comme le Quai Branly, dont l'ancien président, Stéphane Martin, avait déclaré que les musées ne doivent pas être "otages de l'histoire douloureuse du colonialisme".

Si le retour au Bénin des oeuvres du trésor de Béhanzin marque un tournant dans la restitution du patrimoine culturel africain, il ne s'agit que d'une dérogation ponctuelle au principe d'inaliénabilité des collections publiques françaises. "Il n'institue aucun droit général à la restitution", comme l'avait affirmé en décembre la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot-Narquin, devant l'Assemblée nationale.

Caroline Drzewinski

La France restituera fin octobre 26 œuvres d'art pillées au Bénin .
Emmanuel Macron a annoncé vendredi que la France restituera fin octobre au Bénin 26 œuvres d'art pillées au palais d'Abomey au XIXe siècle et réclamées par le pays, comme elle s'y était engagée en 2018. Le président respecte un engagement qui avait été salué par les autorités béninoises. Elles vont retrouver leur pays d'origine. Emmanuel Macron a annoncé vendredi que la France restituera fin octobre au Bénin 26 œuvres d'art pillées au palais d'Abomey au XIXe siècle et réclamées par le pays, comme elle s'y était engagée en 2018.

usr: 0
C'est intéressant!