•   
  •   

Culture "Zemmour & Naulleau", c'est fini : Paris Première a pris sa décision...

17:50  21 septembre  2021
17:50  21 septembre  2021 Source:   programme-television.org

Quatre indices qui font penser qu’Éric Zemmour pourrait être candidat à la présidentielle 2022

  Quatre indices qui font penser qu’Éric Zemmour pourrait être candidat à la présidentielle 2022 Il n’a toujours pas annoncé sa candidature à l’élection présidentielle 2022. Mais le polémiste Éric Zemmour est de plus en plus pressenti pour se lancer dans la course à l’Élysée. Plusieurs éléments vont en tout cas en ce sens. Éric Zemmour candidat à l’élection présidentielle 2022 ? L’hypothèse prend de plus en plus corps cet été. Plusieurs indices laissent même penser qu’il pourrait annoncer sa candidature après la rentrée.1. Des déclarations ambiguës dans la presseLe polémiste de CNews et chroniqueur du Figaro s’est exprimé à plusieurs reprises dans la presse sur ses intentions présidentielles, début août.

A partir du 29 septembre prochain, il va y avoir du changement sur Paris Première...

A partir du 29 septembre prochain, il va y avoir du changement sur Paris Première... © Paris première A partir du 29 septembre prochain, il va y avoir du changement sur Paris Première...

Le 13 septembre dernier, Eric Zemmour annonçait sur le plateau de "L'heure des pros" qu'il avait pris la décision avec CNews de ne plus apparaître dans "Face à l'info", l'émission présentée par Christine Kelly, à laquelle il participait tous les soirs depuis 2 saisons. Ce 21 septembre, c'est Paris Première qui se sépare du polémiste d'extrême droite...

Une décision qui intervient au lendemain du récent choix du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) de décompter le temps de parole de celui qui est suspecté d'ambitionner une candidature à la présidentielle. Depuis le 9 septembre dernier, les interventions d'Eric Zemmour à la télévision et à la radio sont désormais comptabilisées.

CNews maintient l’émission d’Eric Zemmour après la demande du CSA de décompter son temps de parole

  CNews maintient l’émission d’Eric Zemmour après la demande du CSA de décompter son temps de parole Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a demandé le 8 septembre aux médias audiovisuels de décompter le temps de parole d’Eric Zemmour, considérant qu’il était désormais un acteur de la politique nationale. La chaîne CNews se dit surprise par cette décision, et maintient le chroniqueur à l’antenne. Eric Zemmour assurera jeudi son émission sur CNews, a confirmé à l’AFP CNews, qui indique se réserver le droit de commenter la décision du Conseil supérieur de l’audiovisuel obligeant à décompter le temps de parole du polémiste dans les médias audiovisuels.

Et les conséquences sont encore plus sévères pour l'émission "Zemmour & Naulleau", qui doit dont s'arrêter. Tous les mercredi soir, Eric Zemmour partageait le plateau avec son ami Eric Naulleau, ainsi qu'avec les chroniqueurs Sandrine Sarroche et Cyprien Cini, avec à l'animation Anaïs Bouton.


Vidéo: Éric Naulleau explique que Paris Première ne sait pas quoi faire avec Éric Zemmour (Télé Loisirs)

À lire également

Présidentielle 2022 : Eric Zemmour sera-t-il le nouveau Donald Trump ?

Cette dernière reprendra à partir du 29 septembre prochain l'antenne, avec une autre émission "Restons Zen", avec toujours Eric Naulleau. Dans son communiqué, la chaîne du groupe M6 a commenté : "Dans une année de campagne présidentielle, elle arbitrera tous les mercredis des débats sans langue de bois sur tous les grands sujets qui agitent notre société. Éric Naulleau fera chaque semaine face à un contradicteur différent".

Pour rappel, le tandem Zemmour-Naulleau s'est d'abord formé dans "On n'est pas couché" sur France 2, en 2007. La collaboration des deux snipers de Laurent Ruquier s'est poursuivie sur Paris Première à partir de 2011, et la décision de l'animateur du service public de s'en séparer.

F.A

La rentrée médiatique tonitruante de Zemmour, « symptôme de la politique-spectacle » .
Le polémiste d’extrême droite, à qui l’on prête des ambitions élyséennes, s’est imposé dans le PAF depuis début septembre, souvent davantage que des personnalités déjà en lice pour 2022.Mais ce qui a le plus marqué les esprits c’est son débat avec le leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon, le 23 septembre sur BFMTV. La confrontation entre les deux tribuns a attiré 3,8 millions de téléspectateurs – un carton d’audience pour la chaîne, contre seulement 1,05 million pour la soirée consacrée à Valérie Pécresse sur France 2, au même moment.

usr: 0
C'est intéressant!