•   
  •   

Culture "Elle peut perdre beaucoup" : ce risque pris par Sarah Knafo pour Eric Zemmour

09:25  02 novembre  2021
09:25  02 novembre  2021 Source:   gala.fr

Eric Zemmour "vieil ami" de la famille de Sarah Knafo : le polémiste a un lien ancestral avec sa conseillère

  Eric Zemmour Le tandem Eric Zemmour et Sarah Knafo continue de fasciner. Dans les colonnes du Monde, on apprend cette semaine qu'un petit détail les rapprocherait, depuis plusieurs générations. © Lafargue Raphael/ABACA Le tandem Eric Zemmour et Sarah Knafo continue de fasciner. Dans les colonnes du Monde, on apprend cette semaine qu'un petit détail les rapprocherait, Interrogé le 14 octobre dernier par Pascal Praud sur sa "situation amoureuse et maritale", Eric Zemmour avait balayé d'un revers de main : "Ma vie privée restera privée et je ne répondrai pas à des questions sur ma vie privée".

© Agence/ Panoramic / Bestimage "Elle peut perdre beaucoup" : ce risque pris par Sarah Knafo pour Eric Zemmour

Indispensable conseillère d'Eric Zemmour, Sarah Knafo a mis sa carrière entre parenthèses depuis l'irruption du polémiste dans la pré-campagne 2022. Un pari risqué pour la jeune énarque.

C'est elle qui l'aurait persuadé de franchir le pas. Passée de protégée d'Eric Zemmour, un vieil ami de son père connu il y a plus de dix ans, à très proche conseillère, Sarah Knafo a œuvré dans l'ombre pendant des années pour convaincre le polémiste de partir à la conquête de l'Élysée. Un travail qui a porté ses fruits début 2021 : convaincu par la jeune énarque de 28 ans, qui a activé ses réseaux au sein de la droite souverainiste pour lui, Eric Zemmour se serait alors décidé à se lancer, selon le livre Le Radicalisé (ed. Seuil) d'Etienne Girard. "J'y vais parce que je suis fou", aurait-il confié, début avril, devant une douzaine de partisans réunis au domicile de celle qui a milité aux côtés d'Henri Guaino par le passé.

De quoi combler Sarah Knafo, même si le défi implique quelques sacrifices. En septembre, alors que le grand public s'apprête à la découvrir en couverture de Paris Match avec Eric Zemmour, la magistrate de la Cour des comptes se met en disponibilité de l'institution. On lui aurait demandé de s'éloigner temporairement en raison de son engagement auprès de l'essayiste, conformément à la charte de déontologie interne, même si son entourage assure que c'est une décision personnelle. Quoi qu'il en soit, le risque a été bien calculé. C'est l'avis de Gaspard Gantzer, l'ex-conseiller de François Hollande qui l'a rencontrée en 2019, via des amis communs. Elle est alors considérée comme "l'une des plus talentueuses de sa génération" passée par Sciences Po et l'ENA.

  © Fournis par Gala Eric Zemmour et Sarah Knafo le 27 octobre 2021 à Biarritz. Moritz Thibaud/ABACA

L'ascension hors norme de Sarah Knafo

"C'est sûr qu'elle a mis la totalité de sa mise sur la table au casino : elle peut gagner beaucoup, mais elle peut aussi perdre beaucoup. Elle le sait", explique-t-il dans le documentaire Zemmour, une obsession française, diffusé lundi sur BFM TV. "C'est assez rare, à moins de 30 ans, d'apparaître comme ça en pleine lumière, et d'avoir l'opportunité de diriger peut-être une campagne présidentielle. Donc je ne suis pas sûr qu'elle s'en plaigne. Si ça la gênait beaucoup, elle ne l'aurait pas fait !", souligne également l'énarque. Reste que pour le moment, Sarah Knafo semble avoir plus gagné que perdu dans l'affaire.

Eric Zemmour, un habitué des tribunaux pour ses propos discriminatoires .
Le très probable candidat à l’élection présidentielle, mais pas encore déclaré, sera jugé mercredi à Paris pour des déclarations tenues en 2020 à l’encontre des mineurs isolés. Depuis une dizaine d’années, il est coutumier du fait.Il faut remonter à 2011 pour retrouver la première comparution d’Eric Zemmour devant un tribunal. Alors éditorialiste au Figaro et sur RTL, il avait déclaré un an plus tôt sur le plateau d’une émission de Thierry Ardisson : «La plupart des trafiquants sont noirs et arabes.» Avant d’affirmer : «C’est comme ça, c’est un fait.» Jugeant ces propos discriminatoires, des associations antiracistes avaient décidé de porter l’affaire en justice.

usr: 2
C'est intéressant!