•   
  •   

Culture Cyberattaque au centre hospitalier de Versailles : "On fait face à des terroristes qui mettent en danger la vie de patients", assure le président de la FHF

10:40  05 décembre  2022
10:40  05 décembre  2022 Source:   francetvinfo.fr

Kate Middleton sous le charme d'Akeem : à seulement 3 ans, un petit garçon la fait craquer

  Kate Middleton sous le charme d'Akeem : à seulement 3 ans, un petit garçon la fait craquer En visite à Hillingdon ce mercredi 9 novembre, Kate Middleton, venue sans le prince William, a fait la rencontre du petit Akeem, un garçonnet de 3 ans seulement qui a eu l'audace et le courage de papoter avec la duchesse de Cambridge. Autant dire que Kate Middleton est tombée sous son charme.Kate Middleton a visité un centre spécialisé dans l'enfance dans le quartier Hillingdon à l'ouest de Londres. Si elle a pu s'entretenir avec de jeunes mamans, des médecins, bénévoles et du personnel de l'établissement accompagnant les femmes après la naissance de leurs enfants, elle a aussi fait la connaissance d'Akeem, un jeune garçon présent avec sa maman pour la venue de la duchesse.

Selon les informations de franceinfo, la cyberattaque sur le centre hospitalier de Versailles a été revendiquée par un groupe de pirates informatiques. Il faut "doter les établissements d'équipes spécialisées", enjoint Arnaud Robinet, président de la Fédération hospitalière de France.

  Cyberattaque au centre hospitalier de Versailles : © Fournis par franceinfo

"On fait face à des terroristes qui mettent en danger la vie de patients", a estimé lundi 5 décembre sur franceinfo Arnaud Robinet, maire Horizons de la ville de Reims et président de la Fédération Hospitalière de France alors que l'hôpital André-Mignot du centre hospitalier de Versailles, situé au Chesnay-Rocquencourt (Yvelines), a été victime d'une cyberattaque samedi soir. Un groupe de pirates informatiques a revendiqué cette attaque, selon les informations de franceinfo. L'hôpital a déclenché son plan blanc et partiellement déprogrammé les opérations, d'avoir des personnes de haut niveau qui sont dédiées à cette cybersécurité", a-t-il expliqué. Lors du Ségur de la santé, 350 millions d'euros ont été dédiés à la cybersécurité, selon lui. "Il faut aller plus loin", assure-t-il. En août dernier, l'hôpital de Corbeil-Essonnes avait été la cible d'une cyberattaque.

Combien reste-t-il de soignants suspendus pour non-vaccination contre le Covid ?

  Combien reste-t-il de soignants suspendus pour non-vaccination contre le Covid ? Alors que l’opposition fait pression pour demander la réintégration des personnels soignants non-vaccinés, seules «quelques centaines de personnes» seraient encore concernées, d’après le ministère de la Santé.Reste que le nombre exact desdits soignants demeure inconnu. Un chiffre ancien continue de circuler : celui de 15 000 professionnels concernés, encore mentionné la semaine dernière, par la comédienne Anny Duperey, sur C8, Nicolas Dupont-Aignan ou encore Valeurs actuelles.

>> Yvelines : ce que l'on sait de la cyberattaque qui a visé l'hôpital André-Mignot de Versailles

franceinfo : Cette attaque fait penser à ce qu'à vécu l'hôpital de Corbeil-Essonnes en août dernier. C'est une véritable épidémie ?

Arnaud Robinet : D'autres établissements de santé ont fait l'objet de cyberattaques. On voit bien qu'aujourd'hui, à l'instar d'entreprises, à l'instar du milieu économique, le monde de la santé est une cible, ce qui est indigne envers les patients et bien évidemment envers les soignants, qui plus est, à une période où l'hôpital fait face à une triple épidémie.

"On peut parler d'une quadruple épidémie aujourd'hui."

Arnaud Robinet, président de la Fédération Hospitalière de France

à fanceinfo

On n'a pas le nombre exact d'attaques qui ont été déjouées en France ces derniers mois. Mais les remontées qui sont les nôtres laissent à penser que de plus en plus les hôpitaux sont la cible.

Hôpital André-Mignot de Versailles visé par une cyberattaque : les transferts "sont en train de s'organiser", indique le ministre délégué à la Transition numérique

  Hôpital André-Mignot de Versailles visé par une cyberattaque : les transferts Une plainte va être déposée par l'hôpital, a également annoncé Jean-Noël Barrot. © Fournis par franceinfo Alors que le ministre de la Santé, François Braun a tenu sur BFMTV à rassurer sur l'état de gestion de l'hôpital André-Mignot de Versailles, victime d'une cyberattaque depuis samedi soir, son collègue ministre déléguée de la Transition du numérique, affirme dimanche 4 décembre sur franceinfo, qu'il pourrait bien y avoir des transferts dans les heures à venir. "Ils sont en train de s'organiser", indique Jean-Noël Barrot.>> INFO FRANCEINFO.

Que faut-il faire ?

Il faut un véritable plan de défense. La cybersécurité est un sujet politique et pas seulement technique. C'est un enjeu majeur de la souveraineté nationale et même européenne. Ce que la FHF demande, c'est bien sûr de doter les établissements d'équipes spécialisées, d'avoir des personnes de haut niveau qui sont dédiées à cette cybersécurité, et puis derrière, aussi des plans d'investissement. Lors du Ségur, à peine 350 millions d'euros ont été dédiés à la cybersécurité. Je crois qu'il faut aller plus loin. Le niveau actuel des dépenses liées aux systèmes d'information représente 1,5% des dépenses totales. Il faut aller beaucoup plus loin. Il faut renforcer l'interministériel et mettre la santé au même niveau que l'économie, la défense et la diplomatie. On fait face à des terroristes qui mettent en danger la vie de patients, donc la vie de nos concitoyens, et qui réclament des rançons assez exorbitantes.

Yvelines : l'hôpital de Versailles visé par une cyberattaque

  Yvelines : l'hôpital de Versailles visé par une cyberattaque Après le Centre hospitalier Sud Francilien (CHSF) de Corbeil-Essonnes fin août, c'est au tour de l'établissement hospitalier de Versailles (Yvelines) d'être visé depuis samedi soir par une cyberattaque qui perturbe son activité. Une cellule de crise a été ouverte et l'accueil des patients, est limité. Après le Centre hospitalier Sud Francilien (CHSF) de Corbeil-Essonnes fin août, c'est au tour de l'établissement hospitalier de Versailles (Yvelines) d'être visé depuis samedi soir par une cyberattaque qui perturbe son activité.

La solution est-elle de couper le système informatique ?

Je tiens au nom de la FHF à saluer les équipes de Versailles. D'emblée, ils ont coupé le système informatique pour éviter toute fuite de données des patients. Ils ont repris ce qu'on appelle la méthode archaïque, c'est-à-dire le papier et le crayon. Mais imaginez derrière les conséquences pour la prise en charge des patients, des déprogrammations, des transferts de patients.

"Je lance un appel solennel aux habitants du secteur de faire le 15 avant de se rendre aux urgences de Versailles pour voir où ils peuvent être pris en charge."

Arnaud Robinet

à franceinfo

Il faut alléger l'activité aujourd'hui du siège du Centre hospitalier de Versailles. Ça peut prendre plusieurs jours, plusieurs semaines, parfois des mois. En tout cas, le plan blanc qui a été activé va permettre, je l'espère, de résoudre ces difficultés le plus rapidement possible.

Cybersécurité : "On fait tout pour éviter" des cyberattaques sur le réseau électrique, assure le directeur de l'Anssi .
Hôpitaux, collectivités, entreprises : tous les secteurs sont touchés par les hackers. Le nombre d'attaques a été multiplié par dix en trois ans et 600 enquêtes ont été ouvertes par le parquet depuis le début de l'année. Selon Guillaume Poupard, directeur de l'Anssi, "c'est probablement une toute petite partie de la réalité"."On fait tout pour éviter" des cyberattaques sur le réseau électrique français cet hiver, assure ce 13 décembre sur franceinfo Guillaume Poupard, directeur de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi). En trois ans, le nombre de cyberattaques a été multiplié par dix, du fait notamment que "nos sociétés se numérisent".

usr: 3
C'est intéressant!