Culture: Bilal Hassani : «L’Eurovision n’est pas ringarde, mais ultra-stylée» - PressFrom - France
  •   
  •   

CultureBilal Hassani : «L’Eurovision n’est pas ringarde, mais ultra-stylée»

10:15  11 janvier  2019
10:15  11 janvier  2019 Source:   msn.com

Eurovision : Bilal Hassani, celui qu’on n’attendait pas

Eurovision : Bilal Hassani, celui qu’on n’attendait pas Le jeune chanteur, passé par « The Voice Kids », est favori pour représenter la France au concours de chant.

Bilal Hassani : «L’Eurovision n’est pas ringarde, mais ultra-stylée» © LP/Olivier Corsan Paris, le 10 janvier 2019. Bilal Hassani, ancien participant de « The Voice Kids », ambitionne de représenter la France à l’Eurovision.

Même s’il n’est pas choisi pour représenter la France à l’Eurovision, le jeune Bilal Hassani, 19 ans, a déjà remporté une première victoire : être programmé sur NRJ avant même son premier passage dans « Destination Eurovision », diffusée ce samedi en prime time sur France 2. Cet étudiant en licence d’anglais à la Sorbonne, au look de diva, va devoir défendre son titre, « Roi », sur France 2 ce samedi soir. Avec cette chanson, dont la vidéo enregistre déjà en quatre jours 2 millions de vues, le Youtubeur est le grand favori du concours. Rencontre.

«Destination Eurovision» : Youssoupha se cache derrière Noémie

«Destination Eurovision» : Youssoupha se cache derrière Noémie Le rappeur a écrit la chanson « Ma Petite Famille » pour Noémie, une des candidates samedi soir de « Destination Eurovision ». Objectif ? Représenter la France au concours international.

Vous attendiez-vous à un tel succès avec « Roi » ?

BILAL HASSANI. Absolument pas, même si j’ai une grosse communauté de fans qui me suit. J’espérais que cela leur plaise, mais je ne savais pas s’ils allaient me suivre sur l’Eurovision, une émission télé.

Votre public, jeune, est complètement déconnecté de la télé ?

Les gens qui me suivent sur YouTube ne sont pas vraiment à la page de ce qui s’y passe. Et puis c’est la première fois que je propose une chanson en français. Je me suis dit cela passe ou cela casse… et cela passe. Je suis trop content, je suis sur un nuage.

Votre reprise de « Djadja » d’Aya Nakamura arrive d’ailleurs à presque 5 millions de vues…

C’est improbable (il explose de rire). C’était l’été, j’écoutais le morceau en boucle comme tout le monde et un matin, je me suis réveillé à 6 heures pour aller marcher et je mets les écouteurs et là, je me dis « Je dois faire cette reprise ». Le soir même, j’avais fini la vidéo, elle était déjà montée. C’était hyperspontané, filmé avec une copine Youtubeuse, Lena Situation, avec un petit appareil photo que l’on utilise pour faire nos vlogs (NDLR : blog vidéo).

Destination Eurovision 2019 : Bilal Hassani explique comment ses haters l'ont rendu "millionnaire" (VIDEO)

Destination Eurovision 2019 : Bilal Hassani explique comment ses haters l'ont rendu Bilal Hassani est-il (déjà) "millionnaire" ? Dans La boîte à questions, le chanteur de Destination Eurovision 2019 a expliqué gagner beaucoup d'argent grâce à ses haters ! On ne voit plus que lui. Même si Chimène Badi et Emmanuel Moire figurent parmi les finalistes pour représenter la France au concours de l'Eurovision 2019, c'est Bilal Hassani, chanteur de 20 ans, qui attire pour l'heure la lumière. La raison ? Un style bien à lui et un titre émouvant, Roi. Dans ce dernier, Bilal Hassani évoque son parcours mais surtout le regard (parfois négatif) des autres. "C'est tout le temps la même chose, c'est très répétitif () J'ai le droit à "PD", "Trans" () On a du mal à me mettre dans une case" avait-il confié à Cauet lors de son passage sur NRJ le 17 janvier dernier. ⋙ Destination Eurovision - Chimène Badi réagit aux critiques contre Bilal Hassani : "C'est la règle du jeu" Assailli sur les réseaux sociaux, Bilal Hassani tente malgré tout de passer outre les commentaires négatifs. Et il y arrive. D'ailleurs, invité dans La boîte à questions sur Canal + ce mercredi 23 janvier, le chanteur a confié qu'il était "millionnaire" grâce à ses haters. Et ce, pour une bonne raison. "Les personnes qui m'insultent et qui continuent à partager ce que je fais me donnent des vues sur Youtube. Donc les vues se convertissent en argent" a-t-il expliqué avant d'ironiser : "Vous payez mes cafés". Un joli pied de nez.

On était dans une rue dans le XVIIIe arrondissement de Paris, les gens nous applaudissaient. Les pauvres, on les dérangeait. Je me suis dit « Personne va voir le truc, cela va faire 3 000 vues à tout casser ». Et au bout de 5 heures, Aya Nakamura m’a répondu en personne. C’est une fille vraiment sympa que j’ai rencontrée plusieurs fois, et elle a soutenu ma différence, même si je n’aime pas ce terme. Je préfère parler de mon identité. Elle m’a défendu et ce n’était pas évident car, dans son public, ils n’ont pas tous adhéré.

VIDÉO. Bilal Hassani nous explique les paroles de « Roi »

Vous avez déjà été victime de cyber-harcèlement. Comment vous préparez-vous à être encore plus exposé à la télévision ?

Ce qui est important pour moi, c’est de défendre ce morceau qui parle de l’acceptation de soi. Même si je ne suis peut-être pas pareil que la personne qui va me découvrir, nous sommes tous humains. On peut cohabiter ensemble, et s’aimer, car je ne dérange personne. À chaque fois que je chante cette chanson, je peux m’affirmer encore plus. Évidemment, certains ne vont pas aimer.

Eurovision: déferlement de haine contre Bilal Hassani

Eurovision: déferlement de haine contre Bilal Hassani L'artiste aurait récemment reçu plus de 1500 messages insultants, selon l'association Urgence Homophobie. © afp.com/Gilles SCARELLA Le chanteur français Bilal Hassani le 26 janvier 2019 à Paris, dans une photo diffusée par France télévision En remportant Destination Eurovision samedi, Bilal Hassani a décroché son billet pour Tel Aviv, où il représentera la France le 18 mai prochain lors du concours de chant européen. Mais du haut de ses 19 ans, le jeune homme est aussi la cible d'un déferlement de haine en raison de son origine et son orientation sexuelle.

Pour moi, la télévision, c’est comme Internet, mais à une échelle plus grande. J’y suis préparé, je n’ai pas spécialement hâte, mais je suis armé, je sais que je peux le surmonter. Au début, je ne m’en fichais pas, les commentaires me faisaient mal, mais tu apprends à vivre avec ces 10 à 15 insultes par minute. Tu es anesthésié. Et il ne faut pas sous-estimer l’état de notre pays, peut-être que le public va écouter la chanson et la prendre comme elle est. Cela serait beau pour moi de voir une France unie qui s’ambiancerait sur ce que je chante.

Comment vous retrouvez-vous à l’Eurovision ?

Je suis un énormissime fan de l’Eurovision depuis tout petit. C’est pas très surprenant. C’est fou : toute l’Europe se réunit et tout le monde ramène son truc et parfois, c’est très loufoque. On a eu des mamies qui ont fait du pain sur scène (NDLR : pour la Russie, en 2012). Je regarde tous les ans depuis 2009, et je suis fan depuis 2012, quand Loreen a gagné avec la Suède. Je suis comme un fan qui aurait réussi à enfiler une cape d’invisibilité et arriverait à se faufiler dans le concours. L’année dernière, comme cette année, j’ai fait une playlist avec toutes les chansons de l’Eurovision, mais cette année, j’ai enlevé la mienne. L’Eurovision, ce n’est pas ringard, c’est hyper stylé !

Vous aviez repris Conchita Wurtz pour « The Voice Kids »…

C’était une proposition ultra-marquante. C’était la première fois que je voyais une performance de drag-queen. C’était tellement impressionnant la robe, la barbe, la posture et la chanson… C’était un moment iconique fou.

Quels sont les projets à côté de l’Eurovision ?

Il y a un album qui arrive dans la première moitié de l’année 2019…

VIDEO – C à Vous (FR5) : "C’était difficile", Bilal Hassani revient sur le harcèlement qu’il a subi.
Bilal Hassani, qui représentera la France à l’Eurovision était l’invité de C à Vous, ce 29 janvier. Il est revenu sur les attaques dont il a fait l’objet lors de "Destination Eurovision". © FR5 Bilal Hassani, qui représentera la France à l’Eurovision était l’invité de C à Vous, ce 29 janvier. Il est revenu sur les attaques dont il a fait l’objet lor C’est l’invité que tout le monde s’arrache. Samedi dernier, le public a désigné Bilal Hassani pour représenter les couleurs de la France lors du concours de l’Eurovision qui se déroulera le 18 mai prochain.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 3
C'est intéressant!