Culture: « Chernobyl », la série qui revisite l’accident nucléaire - - PressFrom - France
  •   
  •   

Culture« Chernobyl », la série qui revisite l’accident nucléaire

11:25  08 mai  2019
11:25  08 mai  2019 Source:   lemonde.fr

«Chernobyl», au cœur du réacteur

«Chernobyl», au cœur du réacteur Tout le monde se souvient que le réacteur 4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl a explosé le 26 avril 1986 à 1h23 du matin et 44 secondes dans ce qui était autrefois l’Union soviétique (et désormai s l’Ukraine). Jamais l’Europe n’aura été aussi près de l’apocalypse atomique. Pourtant qui se souvient de la succession d’événements qui ont entraîné ce cataclysme? La réponse à cette question est contenue dans les cinq épisodes de la puissante et perturbante nouvelle minisérie HBO, Chernobyl (sur OCS City).

Dans Chernobyl , l ’artifice supplémentaire qui consiste à donner un accent russe à la langue anglaise parlée aura au moins été évité. Mais que cela rend artificiels les dialogues entre Soviétiques au fond de leur cuisine miteuse, dans les sous-sols de la centrale ou en réunion sous le portrait du camarade

La mini- série HBO " Chernobyl " , visible en France sur OCS , a fait un gros carton chez ceux qui l'ont visionnée . La comparaison, faite dans la série , entre l ' accident de Tchernobyl et le bombardement atomiqu.

Une mini-série diffusée sur OCS à partir de ce soir revient brillamment sur l’explosion de la centrale ukrainienne.

OCS City, mardi 7 mai, à 20 h 40, mini-série

Un homme seul, la nuit, le 26 avril 1988, à Moscou, enregistre sur un magnétophone à cassette ce qui se révèle bientôt un testament sans pitié à propos de ce qui s’est passé la nuit du 25 au 26 avril 1986 à la centrale de Tchernobyl, en Ukraine, dont le cœur d’un réacteur entrait en fusion. Avec les conséquences qu’on sait, qui marqueront d’une pierre noire l’histoire de l’énergie nucléaire.

L’homme, dont les propos sont sans pitié envers ceux qu’il juge responsables de cette catastrophe majeure et effrayante, empaquette ses enregistrements dans du papier journal, les dépose dans une cache à l’extérieur de sa maison, respire quelques instants l’air frais avant d’allumer une cigarette. Ce sera la dernière, celle de celui qui s’autocondamne à la pendaison, après avoir donné à manger à son chat.

Chernobyl (OSC City) - Qu'est-ce que c'est que cette nouvelle mini-série ?

Chernobyl (OSC City) - Qu'est-ce que c'est que cette nouvelle mini-série ? OCS City lance ce soir la saison 1 de Chernobyl. Une mini-série glaçante qui revient sur l'une des pires catastrophes nucléaires du XXe siècle. © HBO OCS City lance ce soir la saison 1 de Chernobyl. Une mini-série glaçante qui revient sur l'une des pires catastro Le 26 avril 1986, à 1h23 du matin, dans la centrale nucléaire de Tchernobyl, située en Ukraine près de la ville de Pripyat, une explosion se fait entendre dans le réacteur numéro 4. 1200 tonnes de béton, sont projetées dans les airs. Très vite, cette catastrophe s'annonce comme dévastatrice.

La catastrophe nucléaire de Tchernobyl [ t͡ʃɛʁnɔbil] est un accident nucléaire majeur qui a commencé le 26 avril 1986 dans la centrale nucléaire V.I. Lénine, située à l'époque en République socialiste soviétique d'Ukraine en URSS.

Lire aussi « Chernobyl », la série qui revisite l ’ accident nucléaire . Aux Etats-Unis, Chernobyl a réuni plus de 9 millions de téléspectateurs, auxquels s’ajoutent 6,5 millions de visionnages à la demande sur les services de replay de HBO (dont 2,3 millions après la diffusion du dernier épisode, le

Six minutes glaçantes en guise de prologue

Ces quelque six minutes, glaçantes, constituent le prologue de la mini-série Chernobyl, créée par Craig Mazin (qui en est également le scénariste), que diffuse OCS le 7 mai, au rythme d’un épisode hebdomadaire, 24 heures après Sky au Royaume-Uni, et HBO aux Etats-Unis, qui en ont coproduit les cinq parties.

Un carton inséré nous apprend ensuite qu’on se retrouve « Deux ans et une minute auparavant », alors même que, à 1 h 23, l’impensable se produit. Certains parmi les scientifiques à l’œuvre dans la salle des commandes de Tchernobyl comprennent vite. Mais leurs chefs, dans leur grande habitude du déni et de la censure officielles, refusent la réalité, alors que, dedans et dehors, les employés et les pompiers vomissent puis se voient gagnés par d’effrayantes lésions corporelles.

Chernobyl sur OCS : une reconstitution choc de la catastrophe nucléaire

Chernobyl sur OCS : une reconstitution choc de la catastrophe nucléaire Une reconstitution méticuleuse qui n'épargne rien ni personne de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl. Ingérence gouvernementale, erreurs humaines, la fiction se dresse comme un miroir de notre époque. © HBO Chernobyl sur OCS : une reconstitution choc de la catastrophe nucléaire Certains noms sont porteurs d’un imaginaire singulier. Mentionnez David Lynch et on voit immédiatement d’étranges paysages mentaux et oniriques teintés de bizarrerie. Énoncer David Simon et c’est au contraire une vision plus pragmatique, politique et social qui vient à l’esprit. Avec Ryan Murphy, on sait que ce serait excès et mauvais goût.

Cette mini- série de HBO raconte l'histoire tragique de l ' accident nucléaire de Tchernobyl, avec brio, magnificence et horreur. De l'explosion du réacteur au procès, en passant par les retombées des Joignez-vous à WatchMojo Français pour ce Top 10 des meilleurs moments de la série Chernobyl !

La mini- série HBO " Chernobyl " , visible en France sur OCS , a fait un gros carton chez ceux qui l'ont visionnée . La comparaison, faite dans la série , entre l ' accident de Tchernobyl et le bombardement atomique d'Hiroshima en 1945 semble elle aussi hasardeuse. Les effets des retombées radioactives

Le premier épisode a tout du genre catastrophe – sous-tendu par une musique électronique aux relents angoissés – avec des images trompeusement poétiques, qui annoncent bien sûr le pire : ainsi ces particules qui volètent dans la trace projetée des phares des camions de pompiers, ou ce bébé à qui l’on fait prendre le frais dans un air dont on ne sait pas encore qu’il est léthalement empoisonné.

Machine à mensonges officiels

Très vite, on comprend que le déni des hauts responsables de la centrale va se transmettre aux instances dirigeantes du pays : ils vont mettre en branle la machine à mensonges officiels dont les fausses informations feront de nombreux morts et mettront gravement en danger des millions de personnes.

La principale réserve que nous fait formuler le début de cette mini-série est à propos de l’utilisation de l’anglais par les personnages ukraino-soviétiques – joués par des acteurs venus d’Albion qui se donnent du « camarade » avec le plus bel accent d’Oxford. C’est une convention qui n’est pas nouvelle, mais qui paraît souvent un peu ridicule (on se souvient de la série « internationale » Versailles...)

Chernobyl sur OCS : l'équipe raconte son obsession pour l'authenticité et le réalisme

Chernobyl sur OCS : l'équipe raconte son obsession pour l'authenticité et le réalisme Pour offrir un résultat aussi impressionnant et immersif, la production de Chernobyl a dû poser ses valises en Lituanie où elle a pu tourner dans une ancienne centrale nucléaire afin de coller au plus près de la réalité. © HBO Chernobyl sur OCS : l'équipe raconte son obsession pour l'authenticité et le réalisme Quand on s’attaque à un projet aussi ambitieux que la reconstitution de la catastrophe de Tchernobyle, il faut savoir faire preuve d’ambition et d’un certains sens pratique pour offrir une reconstitution authentique sans dépenser des millions.

Cette mini- série montre que le petit écran peut, aussi bien que le grand, produire des œuvres tirées au cordeau. Inspiré du travail de Svetlana Aleksievitch, journaliste biélorusse et lauréate du prix Nobel de littérature, « Chernobyl » relate la multiplicité des points de vue autour de la catastrophe nucléaire

Une catastrophe nucléaire pourrait-elle arriver en France ? Que se passerait-il dans ce cas-là Que se passerait-il dans ce cas-là, si le niveau de gravité était semblable à ce qui s'est passé à Chernobyl ? Le déroulement de l ' accident de Fukushima Daiichi - Продолжительность: 11:43 Institut de

Dans Chernobyl, l’artifice supplémentaire qui consiste à donner un accent russe à la langue anglaise parlée aura au moins été évité. Mais que cela rend artificiels les dialogues entre Soviétiques au fond de leur cuisine miteuse, dans les sous-sols de la centrale ou en réunion sous le portrait du camarade Lénine, dont le nom avait été donné à la centrale nucléaire.

L’image, filmée en tons sous-saturés, est prenante, poisseuse ; l’atmosphère, sourde, menaçante, glauque à souhait. Elles reconstituent de manière convainquante une URSS parvenue à ses derniers souffles dans la glasnost balbutiante.

Chernobyl, série créée et écrite par Craig Mazin (Royaume-Uni, Etats-Unis, 2019, 5 × 58/83 min).

Lire plus

"Chernobyl" devient la série la plus mieux notée sur IMDb.
La dernière mini-série de HBO, "Chernobyl", monte sur la première marche du podium des séries plébiscitées par le public, selon le site de référence IMDb. Lancée le 6 mai 2019, la mini-série historique qui revient sur la catastrophe de Tchernobyl, survenue le 26 avril 1986 en Ukraine, décroche une note moyenne de 9,6 points (sur 10) d'après les votes de plus de 150.000 internautes. A peine sa diffusion terminée, la mini-série "Chernobyl" s'est hissée à la première place des séries les mieux notées sur IMDb. A ce jour, la mini-série co-produite entre la chaîne américaine HBO et la chaîne de télévision britannique Sky affiche un score de 9,6 points basés d'après plus de 150.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!