Culture: « Greta » : premier thriller pour Isabelle Huppert - PressFrom - France
  •   
  •   

Culture« Greta » : premier thriller pour Isabelle Huppert

10:40  12 juin  2019
10:40  12 juin  2019 Source:   lemonde.fr

Mon pire cauchemar (W9) : Poelvoorde-Huppert impressionné par Isabelle Huppert…

Mon pire cauchemar (W9) : Poelvoorde-Huppert impressionné par Isabelle Huppert… Aussi différents que complémentaires, Isabelle Huppert et Benoît Poelvoorde forment un duo inattendu dans Mon pire cauchemar, diffusée ce soir sur W9. Une collaboration que l'acteur appréhendait ... © PRODUCTION / [email protected] Aussi différents que complémentaires, Isabelle Huppert et Benoît Poelvoorde forment un duo inattendu dans Mon pire cauchemar, diffusée ce soir sur W9. Une collabora ... Agathe dirige une fondation d'art contemporain. François, son mari, prospère à la tête d'une maison d'édition.

Mais les intentions de cette dernière ne sont peut-être pas aussi bienveillantes qu'il y paraît GRETA Bande Annonce VOST (2019) Isabelle L'HEURE DE LA SORTIE Bande Annonce (2019) Thriller Français, Laurent Lafitte - Продолжительность: 2:00 Bandes Annonces Cinéma 356 390 просмотров.

C’est ainsi qu’elle rencontre Greta , veuve esseulée aussi excentrique que mystérieuse. L’une ne demandant qu’à se faire une amie et l’autre fragilisée par la mort récente de sa mère, les deux femmes vont vite se lier d’amitié comblant ainsi les manques de leurs existences. Mais Frances n’aurait-elle

Neil Jordan entoure l’actrice d’artifices pour souligner la folie de son personnage, veuve solitaire new-yorkaise.

« Greta » : premier thriller pour Isabelle Huppert © CAPELIGHT PICTURES Isabelle Huppert.

L’avis du « Monde » – Pourquoi pas

Frances (Chloë Grace Moretz), une jeune New-Yorkaise, tombe sur un sac à main malencontreusement oublié dans le métro et le rapporte à sa propriétaire, Greta (Isabelle Huppert), une veuve solitaire recluse chez elle comme à l’intérieur d’un donjon. Les deux femmes se lient peu à peu, trouvant chacune en l’autre la famille qu’elles n’ont pas. Mais Frances découvre très vite la face inquiétante de la veuve, habituée à tendre des pièges à des inconnues jusqu’à les harceler.

Isabelle Huppert : "Frankie n'est pas un autoportrait"

Isabelle Huppert : C'est la reine incontestée du cinéma d'auteur mondial. L'actrice française Isabelle Huppert a tourné avec les plus grands metteurs en scène (Michael Haneke, Hong Sang-soo, Paul Verhoeven), remporté de nombreux prix dont deux d'interprétation féminine à Cannes, dont elle est une des fidèles invitées. Cette année, Isabelle Huppert est «Frankie», personnage principal du nouveau film d'Ira Sachs («Brooklyn Village»), astre en fin de vie autour duquel gravitent ses proches. Le réalisateur américain a écrit le film pour elle. «J’ai rencontré Isabelle il y a trois ans à New York, c'était important de trouver le bon endroit dans cette histoire, je ne voulais pas tourner en France. En tant que troupe, nous étions aussi en voyage. J’ai écrit le personnage pour elle, elle est encore plus merveilleuse que je ne l’avais imaginé. J’ai beaucoup appris auprès d’elle, elle a une passion pour la vie, elle veut prendre des risques, elle n’a pas de crainte. Elle reste elle-même quel que soit le film.», a-t-il expliqué. «Ce n’est pas un autoportrait. Le film est choral et le sujet c’est comment Frankie résonne sur les gens. Le fait qu’elle soit une actrice rend le jeu troublant, comme un effet miroir entre moi et le rôle.», a expliqué l'actrice. «Mon personnage est très vulnérable. Pour ce film, Ira Sachs voulait que le jeu d’acteur soit très naturel, très épuré. La situation parlait d’elle-même.» A une question ubuesque sur le sens de la vie, Isabelle Huppert a préféré l'esquive. «Je ne m’attendais pas à un cours de philosophie à 11h du matin», a-t-elle répondu, dans un sourire.

Critique/avis de " Greta ", le nouveau film de Neil Jordan porté par Isabelle Huppert et Chloë Grace Moretz. Appuyez sur ENTREE pour tous les résultats. Generic filters. Exact matches only. Alors que le premier n’est qu’un thriller bas du front qui n’effraie à aucun moment et est systématiquement

En partenariat avec Metropolitan FilmExport (notre Manifeste). La première fois que j’ai eu peur au cinéma, c’était devant l’une des moutures d’Halloween. J’étais trop jeune pour voir des jeunes femmes se faire massacrer à l’arme blanche

Après Blanche comme neige,d’Anne Fontaine, sorti en avril, Neil Jordan semble jouer à son tour avec l’aura maléfique qui entoure Isabelle Huppert, qui s’en prend une nouvelle fois à une innocente jeune fille. Si l’actrice a toujours inspiré aux cinéastes des rôles de femme glacée et inquiétante, Greta enfonce encore un peu plus le clou et lui offre son premier rôle de psychopathe dans un thriller.

Rêverie kitsch et aberrante

Mais un thriller au dixième degré, qu’il faut regarder comme une rêverie kitsch et aberrante, au charme étrange, qui joue avec Isabelle Huppert et la mémoire de ses rôles les plus mémorables : Merci pour le chocolat (Claude Chabrol, 2000), La Pianiste (Michael Haneke, 2001) ou Elle (Paul Verhoeven, 2016) pour le thriller farcesque. Greta pourrait naître d’un brassage de ces trois rôles, créant une sorte de version augmentée de l’actrice, à la limite du cartoon ou du personnage Marvel.

Cannes 2019 : Isabelle Huppert dans "Frankie", film mineur de la compétition

Cannes 2019 : Isabelle Huppert dans Habitué du Festival du Cinéma Américain de Deauville et de Sundance, Ira Sachs est pour la première fois à Cannes où il présentait lundi 20 mai en compétition "Frankie" avec Isabelle Huppert. © Fournis par France Télévisions Ira Sachs a conquis le public et la critique avec Love is Strange (2014) et Brooklyn Village (Grand Prix au Festival du cinéma américain de Deauville en 2016). Figure majeure du cinéma indépendant américain, il concourt pour la Palme d’or avec Frankie, film aux réminiscences tchekhoviennes, où Isabelle Huppert interprète une célèbre comédienne atteinte d’un cancer.

Neil Jordan ("Entretien avec un vampire") retrouve l’inspiration dans " Greta ", thriller sur-mesure pour Isabelle Huppert .

# GRETA Le 12 juin au cinéma. C’est par l’intermédiaire du sac à main qu’elle a égaré dans le métro que Greta ( Isabelle Huppert ) rencontre Frances (Chloë

Le problème est que Neil Jordan semble être bien moins adroit qu’un Verhoeven pour propager un soupçon de malice dans son jeu de massacre et pour dépeindre la folie de son héroïne (prévisiblement expliquée par des traumas d’enfance). Malice qui aurait été pourtant bienvenue pour justifier l’utilisation d’effets sonores (la musique stridente digne de Scream) et visuels (les jump scares) extrêmement grossiers pour orner les apparitions d’Huppert. Or, l’actrice n’a jamais eu besoin d’autant d’artifices pour inspirer la terreur. Greta baigne dans une outrance visuelle et dramatique qui le rend plaisamment comique.

Film américain de Neil Jordan. Avec Isabelle Huppert, Chloë Grace Moretz, Maika Monroe (1 h 38). www.metrofilms.com/films/greta

AUSSI SUR MSN : De Violette Nozière à Elle, les cinq films chocs d'Isabelle Huppert

Isabelle Huppert : «Etre actrice, c’est mieux qu’un travail».
Elle est glaçante dans «Greta», thriller en anglais de Neil Jordan. Rencontre avec une comédienne, psychopathe à l’écran et artiste infatigable à la ville.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!