Culture: Quand Jacques Chirac et Michèle Barzach “se mangeaient des yeux” sous l’oeil de son adjointe - PressFrom - France
  •   
  •   

Culture Quand Jacques Chirac et Michèle Barzach “se mangeaient des yeux” sous l’oeil de son adjointe

19:26  01 octobre  2019
19:26  01 octobre  2019 Source:   gala.fr

Une minute de silence observée ce week-end-end en hommage à Jacques Chirac

  Une minute de silence observée ce week-end-end en hommage à Jacques Chirac Le football français va se mobiliser ce week-end en observant une minute de silence en hommage à Jacques Chirac, décédé jeudi. © Getty Le décès de Jacques Chirac, survenu jeudi, va mobiliser les acteurs du football français ce week-end. En effet, la FFF a communiqué sur le thème ce vendredi. Jacques Chirac et le football, un mariage de passion et de raison​ En hommage à Jacques Chirac, une minute de recueillement sera observée sur toutes les rencontres de football ce week-end https://t.co/KcHsloKCxM pic.twitter.

Quand Jacques Chirac et Michèle Barzach “se mangeaient des yeux” sous l’oeil de son adjointe © Best Image Quand Jacques Chirac et Michèle Barzach “se mangeaient des yeux” sous l’oeil de son adjointe

S’il n’a jamais mis fin à son mariage avec Bernadette, Jacques Chirac a eu plusieurs liaisons au cours de sa vie. Dans leur livre Sexus Politicus, Christophe Dubois et Christophe Deloire racontent une scène, datant de 1989, durant laquelle le maire de Paris flirte avec une certaine Michèle Barzach dans un dîner.

Jacques Chirac était le tombeur de ces dames. Interrogée suite à sa mort survenue le 26 septembre dernier à l’âge de 86 ans, son amie Bettina Rheims, qui avait réalisé son portrait officiel en 1995, affirme même - au micro de l'émission Boomerang sur France Inter - qu’il aurait pu « séduire une chèvre ». L’ancien président prenait plaisir à séduire les femmes. Il lui arrivait même de trouver des astuces pour regarder ou se rapprocher de certaines d’entre elles. Dans leur livre Sexus Politicus paru en 2016 aux éditions Albin Michel, les journalistes Christophe Dubois et Christophe Deloire racontent une scène qui concerne Jacques Chirac, maire de Paris à l’époque, et Michèle Barzach, secrétaire d’État à la santé.

Morandini Live : émission spéciale mort de Jacques Chirac

  Morandini Live : émission spéciale mort de Jacques Chirac Morandini Live est à retrouver sur Cnews et Non Stop People. Au programme de l’émission du vendredi 27 septembre : une émission spéciale consacrée au décès du président Jacques Chirac. © capture d'écran Morandini Live - Non Stop People Morandini Live : émission spéciale mort de Jacques Chirac Jacques Chirac est mort jeudi 26 septembre à l’âge de 86 ans. Le président de la République de 1995 à 2007 sera enterré lundi au cimetière de Montparnasse à côté de sa fille Laurence.

Lors d’un dîner organisé dans le cadre des journées parlementaires du RPR à Nice, le mari de Bernadette Chirac insiste pour avoir cette femme à ses côtés : « Jean-François, débrouillez-vous, il est bien entendu que Michèle Barzach sera à côté de moi ! », lance-t-il à l’un de ses collaborateurs. Les organisateurs doivent ainsi revoir le plan de table… En arrivant à table, après une heure de retard (étonnant pour un homme qui aime la ponctualité), le président du RPR et l’ex-secrétaire se tiennent la main. L’homme politique semble se moquer du qu’en-dira-t-on. À table, « les deux tourtereaux se mangent littéralement des yeux », rapporte Le Parisien dans un article daté de 2014.

Une complicité qui va faire des jalouses dans la salle et particulièrement une : Françoise de Panafieu. L’adjointe à la Culture du maire de Paris ne tient pas à assister à ce rapprochement plus longtemps. Pour elle, c’en est trop. « Une partie de l’assistance remarque que François de Panafieu n’apprécie guère cette démonstration en public et préfère quitter la salle », écrivent Christophe Dubois et Christophe Deloire dans leur livre Sexus Politicus. Une chose est sûre, partout où il passait, Jacques Chirac faisait tourner les têtes

Un futur Pont Jacques Chirac sur la Saône .
Un futur pont sur la Saône sera baptisé Jacques Chirac.Disparu jeudi, "Jacques Chirac était de ceux qui savaient écouter, comprendre et agir pour le bien de ses concitoyens", soulignent Jean Deguerry, président du département de l’Ain, et André Accary, président du département de Saône-et-Loire, dans un communiqué commun.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 492
C'est intéressant!