Culture: France: six policiers en garde à vue pour des accusations de violence - - PressFrom - France
  •   
  •   

Culture France: six policiers en garde à vue pour des accusations de violence

20:05  09 octobre  2019
20:05  09 octobre  2019 Source:   rfi.fr

Marseille : trois "gilets jaunes" en garde à vue après avoir incendié un radar

Marseille : trois Trois hommes se revendiquant du mouvement des "gilets jaunes" ont été placés en garde à vue à Marseille dans la nuit de lundi à mardi alors qu'ils incendiaient un radar automatique. Trois hommes se revendiquant du mouvement des "gilets jaunes" ont été placés en garde à vue à Marseille dans la nuit de lundi à mardi alors qu'ils incendiaient un radar automatique, a-t-on appris de sources concordantes. Repérés par la Bac Les trois hommes, cagoulés, ont été repérés par des policiers de la Bac vers 2 heures du matin mardi.

Six policiers de Seine-Saint-Denis ont été placés en garde à vue mardi dans les locaux de l'IGPN Les six fonctionnaires sont également soupçonnés de «faux en écriture publique» et vol, a précisé Le parquet de Bobigny avait saisi l'IGPN d'une enquête pour violences par personne dépositaire de

Le parquet de Bobigny a saisi l'IGPN pour « violences par dépositaires de l'autorité publique» après une Six policiers de Seine-Saint-Denis ont été placés en garde à vue mardi dans les locaux de l'IGPN Les six fonctionnaires sont également soupçonnés de «faux en écriture publique» et vol, a

Des policiers à Paris, le 20 avril 2019. © REUTERS/Yves Herman Des policiers à Paris, le 20 avril 2019.

En France, six policiers de Seine-Saint-Denis ont été placés en garde à vue le 8 octobre dans les locaux de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN). Ils sont accusés d'être impliqués dans l'interpellation violente d'un jeune homme cet été à Saint-Ouen.

La scène de l'interpellation, qui s'était déroulée le 9 août dernier dans la Cité Cordon de Saint-Ouen, en banlieue parisienne, avait été filmée et largement diffusée sur les réseaux sociaux.

Dans cette vidéo, on aperçoit un policier en civil asséner plusieurs coups au visage d'un jeune homme, avant d'être rejoint par des collègues en uniforme.

Scènes de Ménages : Anne-Elisabeth Blateau accusée de violence, Valérie Karsenti prend sa défense

Scènes de Ménages : Anne-Elisabeth Blateau accusée de violence, Valérie Karsenti prend sa défense Emma n'a encore jamais croisé Liliane dans un épisode de Scènes de Ménages, mais son interprète peut compter sur Valérie Karsenti dans les moments difficiles. Accusée d'avoir agressé des pompiers, Anne-Elisabeth Blateau a en effet vu sa collègue prendre sa défense. © M6 Scènes de Ménages : Anne-Elisabeth Blateau accusée de violence, Valérie Karsenti prend sa défense Accusée d'agression à l'encontre de pompiers et de policiers à la suite d'une soirée arrosée, Anne-Elisabeth Blateau - l'interprète d'Emma dans Scènes de Ménages, est désormais poursuivie pour "violences et outrages sur personnes chargées d'une mission de service publ

Six policiers de Seine-Saint-Denis ont été placés en garde à vue , mardi 8 octobre, dans les locaux de Certains policiers visés par une deuxième enquête. Dans sa plainte, consultée par l’Agence Le parquet de Bobigny avait saisi l’IGPN d’une enquête pour « violences par personne dépositaire de

Six policiers de la compagnie de sécurisation et d'intervention (CSI) de Seine-Saint-Denis sont en garde à vue ce mardi, dans l'enquête sur des soupçons de violences Le 9 août dernier, un jeune homme de 20 ans a accusé les forces de l'ordre d'"actes de torture" au cours de son interpellation.

L'un d'eux et le policier en civil semblent alors donner chacun un coup de pied dans la tête de l'individu, alors que celui-ci est à terre.

Policier en civil

La victime, qui s'était vu prescrire trois jours d'incapacité totale de travail, avait déposé plainte en août pour actes de torture. Selon lui, en plus des coups filmés, les violences ont continué au cours du trajet vers le commissariat, durant lequel il aurait reçu plusieurs coups de Taser dans les organes génitaux.

Le jeune homme de 20 ans, qui a reconnu vendre du cannabis, a déclaré que le policier en civil s'était fait passer pour un acheteur. Cette pratique est autorisée mais très encadrée. Or, selon Le Parisien, aucune autorisation n'avait été donnée ce jour-là pour une telle opération.

Dans cette affaire, les policiers sont aussi soupçonnés de vol et de faux en écriture. Certains d'entre eux sont par ailleurs visés par une deuxième enquête pour des faits qui se seraient déroulés le même jour, toujours à Saint-Ouen : deux témoins les accusent d'avoir amené deux jeunes dans un hall pour les frapper.

►(Ré)écoutez le reportage France: Enquête sur les violences policières en France

Heurts avec la police à Mantes-la-Jolie : les jeunes "étaient là pour en découdre" .
Des affrontements ont éclaté jeudi soir à Mantes-la-Jolie entre des policiers et une centaine de jeunes. Au micro d'Europe 1, Ludovic Kauffman, directeur départemental de la sécurité publique des Yvelines, se dit frappé "par la soudaineté et la violence" des incidents."Ce qui nous a frappé, c'est le nombre de jeunes, et la soudaineté et la violence de cet événement", explique-t-il, affirmant qu'il n'y a eu "aucun signe précurseur". "C'est arrivé extrêmement soudainement, c'était une action complètement imprévisible", dit-il encore.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 0
C'est intéressant!