Culture: Facebook et plusieurs médias à l'assaut des fake news en RDC - PressFrom - France
  •   
  •   

Culture Facebook et plusieurs médias à l'assaut des fake news en RDC

03:35  10 octobre  2019
03:35  10 octobre  2019 Source:   rfi.fr

ToutankaTube : la chaîne qui démonte les fake news sur l’Égypte antique

ToutankaTube : la chaîne qui démonte les fake news sur l’Égypte antique Une chaîne entièrement consacrée à l’Égypte antique va voir le jour fin septembre. L’idée d’une égyptologue toulousaine qui souhaite rétablir quelques vérités sur cette période qui fascine toujours autant les Français. © Fournis par France Télévisions Docteur en égyptologie, archéologue, historienne, auteure et chercheuse, Amandine Marshall a décidé de créer la première chaîne d’égyptologie française à s’adresser au public dans un langage simple et accessible à tous.

Huit médias français, dont Le Monde, ont décidé de collaborer avec Facebook pour réduire la présence de fausses informations sur le réseau Quant à l ’algorithme qui programme la distribution des contenus aux utilisateurs, il « pourra » réduire la circulation du « fake », selon les termes du

France Médias Monde. Atelier des médias . Facebook Infox Réseaux sociaux. Facebook annonce l’expulsion d’une usine à « fake news » politiques. Facebook rend publics certains de ces faux contenus, notamment une caricature de Martin Fayulu, candidat à la présidentielle en RDC moqué au

Lutter contre les fausses informations devient un enjeu de santé publique, pour Facebook notamment, en RDC, en proie à Ebola. © REUTERS/Dado Ruvic/Illustration/File Photo Lutter contre les fausses informations devient un enjeu de santé publique, pour Facebook notamment, en RDC, en proie à Ebola.

En République démocratique du Congo, les diffusions de fausses informations polluent le débat public et perturbent notamment la réponse à l’épidémie à virus Ebola. C’est notamment sur Facebook que ces fausses informations sont partagées, et c’est pourquoi l’entreprise américaine a décidé de promouvoir la vérification des faits au Congo avec l’AFP Fact-Checking, les Observateurs de France 24, mais aussi des journalistes et acteurs de la société civile congolaise. Comme elle l’a fait par le passé pour cinq autres pays d’Afrique.

USA: Colt arrête de produire des fusils d'assaut AR-15 pour les civils

  USA: Colt arrête de produire des fusils d'assaut AR-15 pour les civils Le mythique fabricant d'armes américain Colt a annoncé l'arrêt de la production des fusils d'assaut AR-15 pour le grand public au motif que le marché est saturé, sans citer leur fréquente implication dans des tueries. Colt fut le premier fabricant à mettre sur le marché civil un fusil semi-automatique dérivé du M-16 de l'armée américaine, l'AR-15."Au cours des dernières années, le marché des fusils sportifs modernes s'est caractérisé par des capacités de production manifestement excessives", a déclaré jeudi son PDG, Dennis Veilleux, dans un communiqué.

La notion de fake news a fleuri dans les médias francophones à l 'occasion de la campagne pour En France, il existe plusieurs groupes Facebook très populaires diffusant massivement des infox À l 'inverse, il accuse régulièrement les médias de répandre des fake news ; en janvier 2018, depuis

FirstDraft, Google News Lab et une trentaine de médias français et internationaux inauguraient un site sur Facebook , les journalistes des rédactions associées au projet sont invités à la vérifier de «Nous accordons une grande importance au croisement des sources et à la pluralité des médias qui

Jusqu’ici la bataille était perdue pour les fact-checkeurs congolais, ceux qui tentent de débusquer les fausses informations. Congo Check, par exemple, un collectif de journalistes, qui s’est créé en février 2018, dit n’arriver à toucher qu’un peu plus de 2000 personnes sur Facebook, quand ses journalistes pointent des fausses informations qui elles se répandent comme une trainée de poudre : « Ce n'est pas encore satisfaisant parce qu'on a jusque-là 2600 abonnés [sur Facebook, ndlr]. Ça intéresse le public non averti. Il y a de plus en plus d'individus qui partagent de fausses nouvelles, ce sont eux qui sont de plus en suivis sur les réseaux sociaux, donc c'est toujours difficile », constate Sammy Mupfuni, membre de la plateforme Congo Check.

Black M sur le harcèlement scolaire : "Je ne l'ai pas vécu, mais j'ai plein de jeunes qui m'écrivent sur les réseaux sociaux"

  Black M sur le harcèlement scolaire : Sur Europe 1, le rappeur évoque son nouvel album Il était une fois, sorti le 13 septembre dernier. Le rappeur Black M est de retour avec un troisième album, Il était une fois. Six ans après Les yeux plus gros que le monde (disque de diamant) et trois ans après Éternel Insatisfait (double disque de platine), l'artiste espère bien connaître le même succès, comme il l'explique dans Culture médias sur Europe 1.Le harcèlement scolaire"L'idée de départ était de raconter des histoires", confie Black M. Le titre de l'album - Il était une fois - tombait donc sous le sens.

Fake ou pas fake ? « Fake news », «fausses nouvelles», «alternative facts», «post-vérité» autant de formules qui circulent activement dans les médias et Dans le même temps, de nombreux utilisateurs des réseaux, journalistes, professionnels des médias et du numérique se penchent sur les emails

Le sujet des fake news est actuellement sur toutes les lèvres, en particulier depuis que le président Emmanuel Macron a réaffirmé sa volonté de les traquer grâce à une nouvelle loi. S'il est légitime de rémunérer une tâche, ces émoluments renforcent de fait la collusion entre Facebook et ces médias .

La faute aux algorithmes, au caractère aussi sensationnaliste de ces informations. C’est particulièrement vrai depuis le début de la crise Ebola, avec des rumeurs sur les modes de contamination de la maladie ou sur des théories du complot autour du rôle joué par la riposte. C’est vrai aussi au Congo dans la sphère politique, particulièrement depuis les élections, faux documents, fausses interviews ou annonces et cela sème parfois la zizanie au sein de la classe politique.

Du côté de Facebook, on reconnait sa part de responsabilité.

→ Réécouter : «Fake news» en Afrique: «Facebook devrait pouvoir investir beaucoup plus»

Olivia Nloga, responsable de la communication pour Facebook en Afrique francophone, explique : « nous avons conscience que nous avons un défi à relever quant à l'expansion des fausses nouvelles sur notre plateforme, c'est une responsabilité que nous prenons très au sérieux et c'est particulièrement important en RDC parce qu'on y fait face à la crise d'Ebola, et on observe effectivement que cette crise-là est nourrie par des rumeurs qui empêchent le personnel de santé de faire le travail qu'il doit faire pour freiner l'expansion de la maladie. »

Incendie de l’usine Lubrizol à Rouen : Attention à cette vidéo qui ne montre pas l’incendie du site Seveso

  Incendie de l’usine Lubrizol à Rouen : Attention à cette vidéo qui ne montre pas l’incendie du site Seveso Les images montrent une explosion à Tianjin, en Chine, et non celle du site Seveso © Capture d'écran Twitter Cette vidéo a été tournée en 2015 en Chine. FAKE OFF - Les images montrent une explosion à Tianjin, en Chin La préfecture a mis en garde ce jeudi matin contre les « fake news qui circulent déjà sur l’incendie de Lubrizol à Rouen ». Un important incendie s'est déclenché vers 2 h 30 ce jeudi dans un entrepôt de l’usine Lubrizol à Rouen. L’entreprise est classée Seveso seuil haut.

Plusieurs médias français – dont France 24 – ont accepté de collaborer avec les deux géants du Web afin de lutter contre la prolifération des fausses La guerre contre les fake news s’intensifie et s’internationalise. Google et Facebook annoncent coup sur coup, lundi 6 janvier, deux initiatives

Facebook , Google et plusieurs médias français s’allient contre la désinformation en ligne pour que la campagne présidentielle ne soit pas influencée par les fake news comme aux États-Unis. Les deux géants du web ont annoncé lundi 6 février le lancement de plusieurs dispositifs de signalement des

Concrètement, Facebook ne retirera pas le contenu litigieux de sa plateforme mais s’engage à réduire sa visibilité et surtout à notifier tous ceux qui ont partagé ces fausses informations des commentaires faits par les équipes de fact-checking associés au projet. Ce que propose Facebook à ses partenaires, c’est une fois que certains articles sont vérifiés, vrais ou faux, que ceux qui les ont partagés ou même les administrateurs des pages qui hébergent ces informations soient directement notifiés. Cela se présentera sous la forme d’un article, connexe, lié au premier qui démonte ou non l’information contenue. Le réseau social assure aussi réduire la visibilité de ces fausses informations sur leur fil d’actualité. Ce sont en tout cas les promesses faites par Facebook qui est régulièrement pointé pour son rôle néfaste dans la propagation de fausses nouvelles.

Facebook dit avoir multiplié par quatre le budget de son programme de fact-checking. Il avait cinq pays au départ du projet, maintenant ce sont quinze pays du continent africain qui vont bénéficier de ce programme.

→ Réécouter le Conseil santé : En savoir plus sur la médecine et les fake news

Des alligators à la frontière? "Fake News!" répond Trump .
Donald Trump a contesté mercredi des informations du New York Times selon lesquelles il aurait envisagé de créer des tranchées remplies d'alligators pour empêcher les migrants de traverser la frontière séparant le Mexique et les Etats-Unis. "Le presse essaye de vendre l'idée selon laquelle je voulais un fossé rempli d'alligators et de serpents avec des barrières électriques et des pics pointus à la frontière sud", a tweeté le président"Le presse essaye de vendre l'idée selon laquelle je voulais un fossé rempli d'alligators et de serpents avec des barrières électriques et des pics pointus à la frontière sud", a tweeté le président américain.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 2
C'est intéressant!