Culture: Un centre culturel expulsé à Saint-Ouen : Franck Riester propose une médiation - PressFrom - France
  •   
  •   

Culture Un centre culturel expulsé à Saint-Ouen : Franck Riester propose une médiation

17:05  10 octobre  2019
17:05  10 octobre  2019 Source:   francetvinfo.fr

France: un 133e portrait de Macron «décroché» en plein procès d’activistes

France: un 133e portrait de Macron «décroché» en plein procès d’activistes Ce mercredi 11 septembre, 8 militants écologistes, membres d’Action Non Violente-COP21, et un vidéaste étaient jugés devant la 16e chambre correctionnelle de Paris pour « vol en réunion ». Leur forfait ? Avoir décroché des portraits d’Emmanuel Macron dans les mairies. Depuis le début de la campagne de désobéissance civile lancée par ANV-COP21, 132 portraits avaient déjà été décrochés. « On est dans le métro. Destination pour l’instant inconnue. » La discrétion est le mode opératoire standard pour décrocher un portrait d’Emmanuel Macron. On se retrouve à 10 dans un square et on ne connaît la mairie visée seulement  quand on y arrive. Ici, c’est la Mairie de Saint-Ouen.

L'association Mains d'oeuvres a été expulsée ce mardi matin à Saint - Ouen . - Google Street View.

Le marché de Saint - Ouen l’Aumône. Au Centre culturel L’imprévu 23 rue du Général Leclerc Uniquement les jours de spectacle, 1h avant la représentation. Par courrier En renvoyant le bulletin de réservation présent dans la plaquette dûment rempli (recto-verso en Mairie - Direction de la culture)

L'évacuation mardi de l'association artistique Mains d'oeuvres, qui faisait suite à un désaccord portant sur son bail, avait provoqué de nombreuses réactions indignées sur les réseaux sociaux. Le ministre de la Culture a proposé jeudi une médiation "sous l'égide de son ministère" pour rechercher une solution.

  Un centre culturel expulsé à Saint-Ouen : Franck Riester propose une médiation © Fournis par France Télévisions

Le centre culturel Mains d'œuvres a été expulsé par les forces de l'ordre mardi matin de son siège historique où il était installé depuis 2001 à Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis, après un désaccord sur le "non-renouvellement du bail" avec la municipalité, propriétaire des lieux, a expliqué la mairie de Saint-Ouen dans un communiqué. Cet acte a suscité une grande émotion auprès d'acteurs du monde associatif et culturel qui ont exprimé, notamment sur les réseaux sociaux, leur incompréhension et leur solidarité avec l'assocation.Dans un communiqué diffusé jeudi matin, le ministre de la Culture Franck Riester "regrette qu'une solution amiable n'ait pu être trouvée" à ce différend qui existe "depuis 2014". Il a proposé une médiation "sous l'égide de son ministère" pour tenter de trouver une solution à ce conflit entre la mairie de Saint-Ouen et ce lieu culturel alternatif où étaient organisés cours de musique, des concerts et des résidences de quelque 250 artistes.

A Paris, Ian Brossat dénonce un partenariat « désastreux » entre le Louvre et Airbnb

A Paris, Ian Brossat dénonce un partenariat « désastreux » entre le Louvre et Airbnb La plateforme californienne propose à ses clients des « visites en petit comité » le mardi, jour de fermeture du musée. Une offre qui n’en finit pas d’agacer la municipalité.

Haut-lieu de la culture dans la région parisienne, l'association «Mains d'œuvres» annonce sur sa page Facebook, faire l'objet d'une expulsion suite à une décision du maire de Saint - Ouen , William Delannoy (UDI). Ouverte depuis près de vingt ans, dans l'ancien centre sportif des usines Valeo, rue

L'association Mains d’œuvres a été expulsée mardi matin de son siège historique à Saint - Ouen (Seine-Saint-Denis). Elle occupait ces locaux Mauvaise surprise ce mardi matin pour le centre culturel Mains d’œuvres installé dans un bâtiment de la ville de Saint - Ouen (Seine-Saint-Denis)

Ce lieu est "une ressource pour les initiatives culturelles du territoire", souligne Riester

"Soutenu par le ministère de la Culture et de nombreux services de l'État, ce lieu constitue une ressource pour les initiatives culturelles du territoire portées par les habitants et pour les artistes qui y sont accueillis toute l'année en résidence", affirme le ministre. Aussi, Franck Riester "propose sous l'égide du ministère de la Culture une médiation entre les deux parties, dès que possible".Par ailleurs, "les services de l'État, en particulier la Direction régionale des affaires culturelles d'Ile-de-France (DRAC), sont pleinement mobilisés pour que le matériel appartenant aux artistes et opérateurs culturels présents sur place leur soit restitué au plus vite", souligne le communiqué de la rue de Valois.

Franck Riester promet mille "micro-folies", musées numériques de proximité, d'ici trois ans

Franck Riester promet mille Le ministre de la Culture veut accélére sur tout le territoire le déploiement de ces espaces numériques modulables qui donnent accès aux oeuvres des plus grands musées. © Fournis par France Télévisions Créer d'ici trois ans un millier de "micro-folies", musées numériques de proximité, dans les territoires urbains et ruraux : c'est l'objectif qu'a annoncé lundi à Versailles le ministre de la Culture Franck Riester.

Franck Riester , ministre de la Culture. Il permettra de « moderniser les conditions de conservation et proposer aux scientifiques des outils de travail plus A l’agenda des premières années du Centre de conservation du Louvre, figure au premier chef un chantier considérable : le déménagement de 250

Un centre culturel est une institution et un lieu qui propose notamment une programmation de spectacles, des expositions, des conférences, mais aussi de l'animation socioculturelle à destination de la population locale ou de passage.

Mardi, la mairie UDI de Saint-Ouen a justifié l'expulsion de l'association en expliquant que le bâtiment municipal était "occupé sans droit ni titre par l'association depuis le 31 décembre 2017". Le communiqué ajoutait : "Alors que la ville devait lancer les travaux d'un nouveau conservatoire municipal moderne, Mains d'œuvres a refusé de quitter les lieux à la date prévue." Selon la mairie, en 2015, l'association cumulait "des impayés de loyers" et "s'était engagée à quitter les lieux" fin 2017.

Mains d'œuvres attendait un jugement en appel

L'association culturelle est installée depuis près de vingt ans dans ce bâtiment de 4.000 m2 aux abords du marché aux puces. Un message sur sa page Facebook a appelé à la "mobilisation de toutes et tous ceux qui se sentent investis dans notre société pour l'accès égal à toutes et tous à la culture".Après avoir perdu son procès cet été face à la ville, Mains dœuvres attendait un jugement en appel censé intervenir le 3 décembre, a indiqué mardi sa directrice Juliette Bompoint, jointe par l'AFP. "On avait demandé un moratoire en attendant l'appel et on n'avait pas eu de réponse. On ne s'y attendait pas du tout. Là, ils ont encerclé le bâtiment avec 25 camions de CRS, il y a 70 personnes au chômage technique, une école de musique avec 300 élèves... Ça va être compliqué." Elle a ajouté : "On ne voit pas l'intérêt de détruire un lieu culturel pour en faire un autre."

Réforme de l'audiovisuel : "Il n'y aura pas plus de minutes de publicité à la télévision qu’avant", assure Franck Riester

  Réforme de l'audiovisuel : Au micro d'Europe 1, le ministre de la Culture s'est agacé des rumeurs qui assurent que la réforme de l'audiovisuel qu'il prépare prévoit une augmentation sensible de la publicité sur le petit écran. La réforme de l’audiovisuel ne fera pas la part belle à la publicité. Interrogé dimanche, dans la matinale de Bernard Poirette sur Europe 1, quant au projet de loi qu’il doit présenter en Conseil des ministres courant novembre, Franck Riester, le ministre de la Culture, a assuré qu’il ne s’agissait pas de permettre aux chaînes d’augmenter le temps global de coupures pubs.

Franck Riester représente, avec M. Philippe, mais aussi Gérald Darmanin, Sébastien Lecornu ou encore Thierry Solère, l’un des acteurs de la bande du Bellota-Bellota. Cette coterie d’ambitieux lieutenants de la droite, qui se retrouvait régulièrement pendant le quinquennat de François Hollande

Mardi matin, les habitants de Saint - Ouen (Seine-Saint-Denis) ont assisté au triste spectacle de l’expulsion sous pluie battante de Mains d’œuvres Juliette Bompoint, directrice du centre culturel , abritée sous l’auvent de la boulangerie d’à côté affichait impuissance et désarroi : «Nous n’avons été

Une pétition en ligne et un appel à un rassemblement

Des pétitions en ligne, l'une chez Change.org, l'autre sur MesOpinions, circulent en soutien au centre culturel qui invite par ailleurs les personnes qui le soutiennent à se réunir samedi 12 octobre à 9H devant la mairie de Saint-Ouen.

France: six policiers en garde à vue pour des accusations de violence .
En France, six policiers de Seine-Saint-Denis ont été placés en garde à vue le 8 octobre dans les locaux de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN). Ils sont accusés d'être impliqués dans l'interpellation violente d'un jeune homme cet été à Saint-Ouen. La scène de l'interpellation, qui s'était déroulée le 9 août dernier dans la Cité Cordon de Saint-Ouen, en banlieue parisienne, avait été filmée et largement diffusée sur les réseaux sociaux.Dans cette vidéo, on aperçoit un policier en civil asséner plusieurs coups au visage d'un jeune homme, avant d'être rejoint par des collègues en uniforme.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!