Culture: Prix Bayeux: les jeunes «frappés» de voir ce qu'il se passe dans le monde - - PressFrom - France
  •   
  •   

Culture Prix Bayeux: les jeunes «frappés» de voir ce qu'il se passe dans le monde

13:05  13 octobre  2019
13:05  13 octobre  2019 Source:   rfi.fr

Découvrez à Bayeux l’immense tapisserie qui retrace les huit saisons de "Game of Thrones"

Découvrez à Bayeux l’immense tapisserie qui retrace les huit saisons de Une tapisserie monumentale de 87 mètres de long, célébrant la série "Game of Thrones" et inspirée de la tapisserie de Bayeux, est exposée depuis vendredi et jusqu’à la fin de l’année dans la ville normande. © Fournis par France Télévisions Exposée à Bayeux à l'hôtel du Doyen, cette tapisserie moderne relate les quelque 70 heures et huit saisons de la série culte américaine lancée en 2011: une pièce épique qui déroule un récit partant de Winterfell, fief de la maison Stark, aux Iron Islands dirigées par la maison Greyjoy.

La problématique des réfugiés a encore tenu une large place dans le palmarès du Prix Bayeux -Calvados 2016. Ils ont été plus d’un million à avoir bravé les mers en 2015, cinq fois plus qu’en 2014, la moitié originaire de Syrie et les autres venus d'Afghanistan pour près d’un quart

Un produit hors de prix , ce qui explique peut-être que Sarkozy ait décidé de vendre près de 600 tonnes d'or Nous sommes en 1981, et l 'alors jeune énarque est directeur de campagne de Jacques Chirac. Il semble chercher sa place dans le monde et n’est pas toujours très à l ’aise en société.

Dans les couloirs de l'exposition Afghanistan, le terrain de guerre du monde. © Anne Bernas/RFI Dans les couloirs de l'exposition Afghanistan, le terrain de guerre du monde.

Des milliers de jeunes sont venus toute la semaine à Bayeux, en Normandie, découvrir le travail des correspondants de guerre. Rencontre avec certains d’entre eux, stupéfaits par la violence de notre monde actuel.

De notre envoyée spéciale à Bayeux,

Il n’y avait pas que le monde des journalistes et des médias cette semaine pour le Prix Bayeux Calvados-Normandie des correspondants de guerre 2019. Des centaines de jeunes ont suivi les conférences, les projections, ont découvert la multitude d’expositions portant sur les conflits mondiaux passés ou actuels. Il faut dire que les organisateurs de l’événement prennent soin de la jeunesse : depuis 1996, une programmation dédiée au public scolaire est proposée parallèlement à la programmation tout public.

Demos, programme d'éducation des jeunes à la musique, obtient le "Nobel des arts"

Demos, programme d'éducation des jeunes à la musique, obtient le Dirigé par la Philharmonie de Paris, ce programme éducatif musical en direction des jeunes défavorisés, a été distingué par le prix japonais Praemium Imperiale, considéré comme le "Nobel des arts" © Fournis par France Télévisions Demos, programme d'éducation français des jeunes de milieux défavorisés à la musique, a été récompensé mercredi par la 31e édition du Praemium Imperiale, prix japonais consi . Qu'est ce que le programme Demos ? Avec Demos, ce prix récompense un programme éducatif original dirigé par la Philharmonie de Paris.

Voici ce que Fernando de Henrique Oliveira, journaliste de la chaîne brésilienne Bandeirantes, a entendu jeudi 16 juin à 16h30 devant la Gare du Nord à Paris. Indemnes mais choqués, ils ont passé quelques heures au commissariat pendant que leur agresseur était interpellé.

Le groupe de 16 jeunes était arrivé dans ce camping de Lathus dans la matinée lundi. LIRE AUSSI >> Frappés par la foudre, 8 adolescents blessés " Il peut s'agir de problèmes cardiaques, de difficultés respiratoires ou de troubles de la mémoire", recense François Jobard, ingénieur-prévisionniste à

Ce samedi 12 octobre, assoiffés d’informations, ils étaient en nombre au Salon du livre à la rencontre des écrivains journalistes de renom, de Georges Malbrunot à Martine Laroche-Joubert en passant par Cécile Hennion, Antoine Glaser, etc. Si le métier de journaliste de guerre est pour la majorité d’entre eux une découverte, le nombre de conflits qui se déroulent aujourd’hui et leur cruauté en sont une autre, à commencer par la Syrie.

La Syrie, un choc

« Ce matin en me levant, j’ai été bouleversée d’entendre qu’un enfant de 5 ans avait été tué », raconte Liza, 17 ans, évoquant l’offensive turque qui a démarré il y a quelques jours au nord de la Syrie. En visitant l’exposition Alep Machine puis en visionnant le film documentaire Pour Sama, la jeune fille a tout simplement découvert qu’il se passait quelque chose de terrible là-bas. « Je me sens tellement mal aujourd’hui de savoir que j’ignorais ce qu'il s’était passé à Alep », confie-t-elle, visiblement émue de se remémorer les images du siège de la ville syrienne et des témoignages lus au fil des expositions consacrées à la Syrie.

"Au nom de l'urgence climatique", la Royal Shakespeare Company renonce aux subventions pétrolières de BP

  Depuis sept ans, le mécénat de BP permettait à la compagnie théâtrale britannique de proposer des tickets à prix réduits pour les jeunes. Mais face à l'urgence climatique, certains jeunes ont dénoncé ce partenariat. © Fournis par France Télévisions La prestigieuse compagnie théâtrale Royal Shakespeare Company (RSC) a annoncé mercredi renoncer aux aides du groupe pétrolier BP à la fin 2019. Une "décision difficile" prise au nom de l'"urgence climatique".

"Disons que vous avez enregistré un demi-mètre de neige en cumulé la saison dernière. Cette année, la neige devant commencer à tomber dès la fin Dans les zones les plus touchées, vous pourriez voir 50 fois la quantité de neige que vous avez connue par le passé ", assure Boris Scvediok, professeur

Dictionnaire de citations. Annonces auto. Prix de l’immobilier. Tout le monde est à peu près d’accord pour dire qu ’ il serait plus judicieux d’harmoniser ces réglementations. De nombreux industriels américains aimeraient en effet voir ces produits, largement proscrits pour l’instant par la

Un film qui semble avoir perturbé beaucoup de jeunes. « On ne nous a pas dit tout ça aux infos, dit Sarah, tous ces cadavres de jeunes filles et garçons. Je voudrais vraiment qu’on n’oublie pas de nous en parler, même si la guerre a commencé il y a longtemps, ça n’est pas une raison. » Et Enzo d’aller dans le même sens : « On sait vaguement qu’il y a des guerres, mais on ne connaît pas tous les détails qu’on a pu découvrir ici, surtout en Syrie. » « C’est un enfer au quotidien qu’on a vu », renchérit Dimitri, 16 ans.

► À lire aussi : «Pour Sama», documentaire sur le siège d'Alep ovationné au prix Bayeux

Tous expliquent que le fait de voir de « vraies images » et non des fictions les a choqués ; prendre la réalité en face a été perçu telle une claque. « On est dans notre train-train quotidien et on ignore qu’ailleurs ce n’est pas la même chose, que c’est juste l’horreur », se révolte Dimitri.

« On ne savait pas »

Art : L’hiver est (presque) là, et c’est le moment d’aller voir la tapisserie « Game of Thrones » de Bayeux

  Art : L’hiver est (presque) là, et c’est le moment d’aller voir la tapisserie « Game of Thrones » de Bayeux Art : L’hiver est (presque) là, et c’est le moment d’aller voir la tapisserie « Game of Thrones » de Bayeux« La tapisserie de Bayeux a été copiée et recopiée des centaines de fois. Mais Games of Thrones, c’est une formidable opportunité, il y a des millions de spectateurs dans le monde. Les fans qui viennent à Bayeux depuis une semaine sont vraiment très fan de la tapisseie. Ils s’y retrouvent », a confié l’adjoint au maire de la ville, Loïc Jamin, à Europe 1. Les aficionados de la série, mais aussi les curieux, pourront prendre la direction du musée de Bayeux, jusqu’au 31 décembre.

« Il y a à l 'heure actuelle onze blessés, malheureusement dix enfants et un adulte qui les «On en a six [enfants] en urgence absolue, mais on espère qu'ils s'en sortent tous», a déclaré Vincent Baladi Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et

En témoigne l 'emprisonnement de trois dirigeants du mouvement en faveur du suffrage universel Deux décennies après son retour dans le giron chinois, Hongkong voit ses marges d’autonomie se Ils sont également frappés de cinq ans d’inéligibilité. Cette décision témoigne d’une fermeture de

Si l’heure est aujourd’hui à la mode des réseaux sociaux et au journalisme citoyen, la personne du journaliste professionnel reste pour eux la seule source d’information fiable et sincère, celle qui leur dit la vérité, même si elle en dit apparemment trop peu.

« On ne savait pas avant de venir ici que ce qui se passait dans le monde était aussi grave et violent », se lamente Romane, 16 ans. « On nous cache beaucoup de choses, poursuit Colombine, 18 ans. Il a fallu qu’on vienne à Bayeux pour savoir. Maintenant, on relativise sur beaucoup de choses après avoir vu toutes ces atrocités. »

►A lire aussi : Le Moyen-Orient au cœur du palmarès du prix Bayeux 2019

À les écouter raconter, les jeunes adultes ont un point commun : ils veulent des informations, non seulement pour pouvoir agir, mais aussi pour transmettre aux générations futures ce qu’il s’est passé. Et puis, explique Dimitri, « être informés nous permet d’avoir un esprit plus critique sur la société en général. Nous avons besoin et envie de savoir ce qui se passe ».

Selon une étude du ministère de la Culture, 93 % des jeunes de 15 à 34 ans déclarent s’intéresser à l’information, selon une intensité plus ou moins élevée, et 15 % se déclarent même « accros à l’information ».

Prix Bayeux: le photographe Alfred Yaghobzadeh expose sur les murs de la ville

  Prix Bayeux: le photographe Alfred Yaghobzadeh expose sur les murs de la ville À l’occasion du Prix Bayeux Calvados-Normandie des correspondants de guerre, le célèbre photographe iranien Alfred Yaghobzadeh expose quelques-unes de ses œuvres sur les murs de la cité normande. De notre envoyée spéciale à Bayeux, Qu’on s’y intéresse ou pas, on ne peut les ignorer, elles sautent aux yeux et interrogent, indignent. En grand format, les photographies d’Alfred Yaghobzadeh ornent les murs d’un parcours qui longe la rivière, l’Aure. Chaque image rapportée par le reporter de guerre parle d’elle-même, résume l’un des conflits qui a ou qui ensanglante toujours la planète.

L'Espagne et l'Italie, notamment, en profitent. Le terrorisme sera parvenu – dans une certaine mesure – à affecter l'économie des sociétés qu ' il vise Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Il a reçu « Le Monde » dans son atelier parisien. Un bug généralisé à l’ensemble de la planète qui dévitaliserait Aujourd’hui, notre société ne pourrait plus se passer de ces technologies ? Représenter une mosquée dans le voisinage de Notre-Dame de Paris est une façon de dire qu ’ il est

Sarah va dans le même sens que les autres jeunes, mais pour elle, pas question de risquer sa vie pour faire ce genre de métier. « Ce qui est arrivé à Loup Bureau, que nous avons rencontré, ne me donne pas envie d’être journaliste de guerre », concède également Dimitri.

Loup Bureau est un jeune journaliste qui a été incarcéré soixante jours dans une prison de haute sécurité en Turquie en 2017. Alors qu’il cherchait à rejoindre Raqqa pour réaliser un reportage, il est arrêté par les autorités turques près de la frontière irakienne. Il est accusé de terrorisme, car une photo de lui aux côtés de combattants YPG syriens en 2013 figure sur son profil Facebook.

Avec une actualité internationale toujours plus riche, l’édition de l’an prochain du Prix Bayeux Calvados-Normandie a toutes les chances de connaître à nouveau un immense succès auprès des jeunes générations. Une leçon d’humanisme, de solidarité et surtout d’humilité.

Programme des expositions visibles jusqu’au 3 novembre

Amélie Nothomb figure parmi les finalistes du prix Goncourt .
Amélie Nothomb figure parmi les finalistes du prix GoncourtLes autres finalistes sont Jean-Luc Coatalem pour La part du fils, une histoire familiale avec la Seconde Guerre mondiale en toile de fond, Jean-Paul Dubois pour Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon qui retrace l'amitié de deux individus en prison, et enfin Olivier Rolin avec Extérieur monde, un récit de voyages, qualifié comme « le roman de [la] vie [de l'auteur]» par Pierre Assouline, membre du jury.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 0
C'est intéressant!