•   
  •   

Culture Julie de Bona défigurée dans Le Bazar de la charité : "Certains m'ont dit que j'étais folle de m'enlaidir"

18:25  25 novembre  2019
18:25  25 novembre  2019 Source:   gala.fr

Le Bazar de la charité sur TF1 : une date pour la série avec Julie de Bona et Camille Lou

  Le Bazar de la charité sur TF1 : une date pour la série avec Julie de Bona et Camille Lou Après une série d'avant-premières organisées à travers l'hexagone, TF1 annonce la diffusion prochaine de sa saga événement avec Audrey Fleurot, Julie de Bona et Camille Lou : une fresque historique ambitieuse en 8x52 minutes produite Quad Télévision. © AlloCiné Le Bazar de la charité sur TF1 : une date pour la série avec Julie de Bona et Camille Lou TF1 programmera sa fiction Le Bazar de la charité à compter du lundi 18 novembre dès 21h05.

Ce lundi 18 novembre, TF1 donnera le coup d'envoi à sa nouvelle série événement, Le bazar de la charité . Au cours de ces deux premiers épisodes, le personnage incarné par Julie de Bona va être victime d'un terrible incendie qui la défigurera .

Ce lundi 18 novembre, TF1 donnera le coup d'envoi à sa nouvelle série événement, Le bazar de la charité. Au cours de ces deux premiers é Outre son nouvel aspect physique, la préparation qui allait de pair a également été difficile à vivre pour Julie de Bona . « Je passais plus de deux heures à

Julie de Bona défigurée dans Le Bazar de la charité : © Julien Cauvin/Quad/TF1 Julie de Bona défigurée dans Le Bazar de la charité : "Certains m'ont dit que j'étais folle de m'enlaidir"

Ce lundi 25 novembre sera diffusé un nouvel épisode du Bazar de la charité, la nouvelle série événement de TF1. Julie de Bona, qui est méconnaissable, y campe un personnage victime d’un terrible incendie qui la défigurera. Dans une interview accordée à Ouest France, l’actrice a expliqué comment elle avait vécu cette transformation.

TF1 a vu les choses en grand. Les équipes du Bazar de la charité, la nouvelle série événement qui revient ce lundi 25 novembre sur la première chaîne, ont tout donné, aussi bien au niveau des décors que des costumes. Les téléspectateurs vont ainsi retrouver ces trois femmes issues de milieux sociaux différents, incarnées par Audrey Fleurot, Camille Lou et Julie de Bona. Cette dernière justement, n’a pas lésiné sur les efforts pour coller au mieux à son personnage. Dans Le Bazar de la Charité, celle qui prête ses traits à Rose va voir son destin bouleversé à la suite d’un grave incendie. Elle survivra mais sera défigurée. Un rôle que la comédienne a vu avant tout comme un challenge : « Je n’ai pas hésité quand on me l’a proposé. Pour moi, c’était un cadeau, même si certains m’ont dit que j’étais folle de m’enlaidir (…) C’est un rôle hasardeux pour une actrice, une vraie prise de risque je pense », a confié Julie de Bona à nos confrères de Ouest France, dans une interview parue ce lundi 25 novembre.

Le Bazar de la charité : carton pour le lancement de la série TF1

  Le Bazar de la charité : carton pour le lancement de la série TF1 Enjeu majeur pour TF1 qui lançait ce lundi soir sa série événement "Le Bazar de la charité" avec Audrey Fleurot et Julie de Bona. Et le succès a été largement au rendez-vous ... © Denis Manin / Quad TV / TF1 Le Bazar de la charité : carton pour le lancement de la série TF1 Ce lundi 18 novembre, TF1 lançait en grandes pompes sa mini-série historique flamboyante Le Bazar de la charité et le résultat a plutôt été à la hauteur des espérances. Ce sont pas moins de 6,7 millions de français en moyenne qui étaient au rendez-vous, une audience qui sera sans aucun doute gonflée en J+7 avec les replays.

Julie de Bona , qui interprète le rôle de Rose Rivière (un des personnages principaux) a accordé une interview à Femme. J ’ ai dit “oui” pour une raison incroyable que l’on découvre durant la première soirée de diffusion et qui concerne la perte d’identité. C’est un rôle romanesque complètement fou

Un incendie dévastateur détruit en quelques minutes le Bazar de la Charité , l’édifice abritant une manifestation caritative très courue, faisant plus Usurpation d’identité, amours interdites, changement radical de vie, émancipation, cette mini-série nous plonge dans la société parisienne de la fin du 19e

La comédienne 38 ans a également dû s’armer de patience lors de la préparation et le travail que nécessitait l’aspect physique de son personnage : « Je passais plus de deux heures à me faire tartiner de colle. C’était horrible pour moi qui ne suis absolument pas patiente », expliquait celle qui évolue au côté de Camille Lou dans les colonnes de Télé 7 jours, le 18 novembre dernier. Une fois les tournages terminés, il était important pour la comédienne de ne plus faire corps avec le personnage de Rose : « Pas question de garder ça sur moi, d’autant plus que ça se décollait entre les larmes et la transpiration. » La jeune maman a reconnu avoir eu quelques craintes au moment d’aborder ce nouveau rôle, pour le moins complexe. « Avant le tournage, j’étais pétrifiée, tétanisée, car je ne savais pas comment j’allais jouer si j’allais être à la hauteur. Elle est en instinct de survie en permanence, elle renaît de ses cendres, aux sens propre et figuré », a-t-elle analysé auprès de nos confrères. Quoi qu’il en soit, le résultat est admirable, tant sur la métamorphose que dans le jeu d’actrice de Julie de Bona.

Julien Cauvin / Quad / TF1 © Fournis par Prisma Media Julien Cauvin / Quad / TF1

Le Bazar de la charité (TF1) : Julie de Bona raconte pourquoi elle a pleuré à la toute dernière séquence du tournage .
Le final du Bazar de la charité, diffusé sur TF1 lundi 9 décembre, n’a pas bouleversé que les téléspectateurs. L’actrice Julie de Bona raconte comment elle a vécu le sort réservé à Rose, son personnage. Après huit épisodes, la série historique de TF1 Le Bazar de la charité a tiré sa révérence lundi 9 décembre. Le final de cette fiction, qui avait pour point de départ un incendie ayant eu lieu à Paris en 1897, a permis aux téléspectateurs de découvrir le sort des trois héroïnes incarnées par Julie de Bona, Camille Lou et Audrey Fleurot.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 20
C'est intéressant!