Culture: Crash au Mali : le fils d’un ancien ministre tué dans l’accident d’hélicoptères - - PressFrom - France
  •   
  •   

Culture Crash au Mali : le fils d’un ancien ministre tué dans l’accident d’hélicoptères

22:25  26 novembre  2019
22:25  26 novembre  2019 Source:   msn.com

Qui étaient les 13 militaires français tués dans une collision d’hélicoptères au Mali ?

  Qui étaient les 13 militaires français tués dans une collision d’hélicoptères au Mali ? Dans un communiqué, le ministère des Armées a précisé l’identité des soldats morts dans l’accident survenu au cours d’une opération de combat contre des djihadistes.Il s’agit de l’un des plus lourds bilans humains essuyés par l’armée française depuis l’attentat du Drakkar au Liban en 1983, qui avait fait 58 morts. Cet accident porte à 38 le nombre de militaires français tués au Mali depuis le début de l’intervention française en 2013, avec l’opération Serval, d’après un décompte de l’AFP.

La France est en deuil. Treize militaires français de la force Barkhane ont trouvé la mort au Mali dans la collision accidentelle de deux hélicoptères. Les identités des militaires ont été dévoilées. Parmi elles : Pierre Bockel, le fils de l’ancien ministre Jean-Marie Bockel.

Crash au Mali : le fils d’un ancien ministre tué dans l’accident d’hélicoptères © maxppp Crash au Mali : le fils d’un ancien ministre tué dans l’accident d’hélicoptères

Un drame terrible s’est joué au Mali dans la soirée du lundi 25 novembre 2019. Treize militaires qui étaient en opération de combat contre des djihadistes ont été tués dans la collision accidentelle de deux hélicoptères. La pire perte qu’est connue l’armée française depuis 1983 quand 58 soldats avaient été tués au Liban dans l’attaque d’un camion-suicide. Il s’agissait d’une opération contre l’État islamique dans le Grand Sahara a confirmé le général François Lecointre, chef d’État-Major des armées. Dès l’annonce du drame, les hommages se sont multipliés. Emmanuel Macron a notamment écrit sur Twitter : "ces treize héros n’avaient qu’un seul but : nous protéger. Je m’incline devant la douleur de leurs proches et de leurs camarades".

Le Mali et le Burkina expriment leur solidarité avec la France

  Le Mali et le Burkina expriment leur solidarité avec la France Le gouvernement du Mali et le président du Burkina Faso, deux pays où opère Barkhane, ont exprimé mardi leur solidarité avec la France après la mort de treize soldats français."Le Mali est aux côtés de la France dans cette épreuve qui endeuille nos deux armées", a dit sur les réseaux sociaux le porte-parole du gouvernement malien et ministre de la Communication Yaya Sangaré.

Le lieutenant Pierre Bockel n’avait que 29 ans

Les noms des treize soldats tués ont été divulgués par la ministre des Armées Florence Parly.  Parmi eux : Pierre Bockel, 29 ans, lieutenant du 5e Régiment d’hélicoptères de combat de Pau. Il était le fils de l’ancien ministre et actuel sénateur centriste Jean-Marie Bockel. L’homme politique avait été ministre du Commerce en 1986 sous le gouvernement Fabius puis secrétaire d’État sous les gouvernements Fabius et Fillon II comme le rapporte Purepeople. Il était sénateur du Haut-Rhin depuis huit ans et fut maire de Mulhouse durant 21 ans comme le souligne Purepeople. Les élus ont eu une pensée particulière pour Jean-Marie Bockel et son épouse. "Mes pensées accompagnent tout particulièrement Marie-Odile et Jean-Marie Bockel directement frappés par ce drame avec la disparition de leur fils, le Lieutenant Pierre-Emmanuel Bockel", a déclaré la maire de Mulhouse, Michèle Lutz. "Le Sénat a une pensée toute particulière pour la famille de notre collègue dont le fils figure parmi les disparus", a déclaré le président du Sénat, Gérard Larcher.

Militaires morts au Mali: l'organisation État Islamique affirme avoir causé la collision .
Le groupe djihadiste assure avoir forcé l'un des appareils à battre en retraite après une embuscade. © afp.com/Pascal GUYOT L'organisation État Islamique affirme avoir causé la collision d'hélicoptères qui a entraîné la mort de 13 soldats français au Mali, le 25 novembre.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 76
C'est intéressant!