Culture: Véronique Genest en colère contre Nuit Debout : "Je me suis fait agresser" - - PressFrom - France
  •   
  •   

Culture Véronique Genest en colère contre Nuit Debout : "Je me suis fait agresser"

21:15  18 avril  2016
21:15  18 avril  2016 Source:   purepeople.com

Paris : un homme chute de la statue de la République en marge de Nuit debout

  Paris : un homme chute de la statue de la République en marge de Nuit debout Agé d'une quarantaine d'années selon les pompiers, il a chuté vendredi soir d'une hauteur de trois mètres. Il a été hospitalisé en «urgence absolue». Il n'était pas établi qu'il participait effectivement au mouvement débuté il y a plus d'une semaine. Ce n'est toutefois pas la première fois qu'un drame similaire a lieu.Un homme a été gravement blessé dans la nuit de vendredi à samedi en chutant de la statue ornant la place de la République à Paris, cadre de l'opération Nuit debout, a indiqué la préfecture de police, tout en appelant à la prudence. L'homme, âgé d'une quarantaine d'années selon les pompiers, a chuté d'une hauteur de trois mètres environ.

La comédienne ne compte pas en rester là et va prendre des mesures...

Nuit debout : «Céder à la violence est contre-productif»

  Nuit debout : «Céder à la violence est contre-productif» Comme chaque jour depuis le lancement du mouvement Nuit debout, la place de la République s'est transformée en forum citoyen. Les stands se montent, les commissions se réunissent et les échanges s'enchaînent dans une ambiance studieuse et bon enfant. Sur l'économie sociale, le combat des sans-papiers ou l'organisation du processus de vote au sein du mouvement. Mais en ce samedi après-midi, un nouveau sujet s'est imposé en ouverture de l'assemblée générale de 18 heures : la

Alors que l'éviction de l'académicien Alain Finkielkraut du rassemblement Nuit Debout, place de la République à Paris, agite aussi bien les manifestants que la classe politique, voilà que la comédienne Véronique Genest affirme avoir elle aussi été prise à partie par des individus du mouvement...

Interrogée par Paul Amar dans l'émission Paris/Jaffa sur le chaîne i24 News, Véronique Genest a expliqué qu'en tant que riveraine de la place de la République, elle est épuisée par le mouvement Nuit Debout installé depuis déjà plusieurs semaines pour dénoncer notamment la Loi Travail. "Les riverains sont pas contents. On est en train de se réunir en association de riverains et on va faire une action parce que c'est impossible. D'abord, moi aussi je me suis fait agresser par des 'soi-disant' organisateurs alors qu'il y en pas. C'est juste impossible quoi. (...) J'ai des témoins. Un mec m'a agressée en me disant que j'étais une populiste, je me suis pas fait cracher dessus mais bon... Enfin, moi, ils me font pas peur, je m'en fous un peu, mais, oui, c'est agressif", a-t-elle raconté.

Et Véronique Genest, actuellement à l'affiche de la pièce de théâtrePortrait craché, d'ajouter : "J'ai pratiquement pas dormi depuis dix jours. C'est de la musique en permanence, c'est des agressions, c'est le feu dans la rue... Franchement, qu'ils se réunissent, qu'ils refassent le monde, moi je ne suis pas contre, tout le monde a droit de se parler. Mais qu'ils s'approprient une place publique comme ça et qu'on sente qu'on n'a pratiquement plus le droit d'y être, c'est absolument pas possible."

Thomas Montet

Le mouvement Nuit Debout perd en popularité, selon un sondage .
Selon une enquête Odoxa pour "Le Parisien-Aujourd'hui en France", le mouvement perd en popularité.Une baisse "vertigineuse" au fil des semaines "à mesure que les images de heurts et de dégradations prenaient le pas dans les médias sur celles des débats intellectuels sympathiques et bon enfant", note Gaël Sliman, président d'Odoxa, dans son analyse. Près d'un Français sur deux (47%) estime que le qualificatif "violent""s'applique bien" à Nuit debout.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 3
C'est intéressant!