•   
  •   

Culture «Une vie cachée», le goût pour le sacrifice de Terrence Malick

22:25  11 décembre  2019
22:25  11 décembre  2019 Source:   rfi.fr

Il découvre une option cachée dans son lave-vaisselle, sa vidéo devient virale

  Il découvre une option cachée dans son lave-vaisselle, sa vidéo devient virale Une petit fonctionnalité de votre lave-vaisselle peut vous changer la vie ...Vous vous demandez comment faire tenir ses grandes assiettes dans le lave-vaisselle ? L'Irlandais Mike McLoughlin a répondu à cette question en publiant un tweet qui a tout de suite eu énormément de succès.I moved into this house in 2008. It always annoyed me that the lower level of the dishwasher wasn’t tall enough to fit my biggest dinner plates. Been handwashing them all this time. This week I discovered you can raise the upper shelf and all my plates fit fine.

Franz Jägerstätter (August Diehl) dans «Une vie cachée» de Terrence Malick. © UGC Distribution Franz Jägerstätter (August Diehl) dans «Une vie cachée» de Terrence Malick.

C’est l’histoire d’un père de famille autrichien. Quand la Seconde Guerre mondiale éclate, il refuse de prêter serment à Adolf Hitler. « Un combat contre le mal », affirme Terrence Malick mêlant conscience morale et mysticisme. « Une vie cachée », le nouveau film du cinéaste américain, flirte avec un plaisir certain pour le sacrifice.

Une vie cachée commence avec un enchaînement de scènes imagées ayant tous les attributs de cartes postales : un panorama époustouflant des Alpes autrichiennes, suivi de vues impressionnistes de rochers, de prairies fleuries et de couchers de soleil paradisiaques qui s’achèvent dans le petit village de Sankt Radegund. Terrence Malick envoie des paysans faucher les prés, battre le blé, s’occuper de leurs vaches, chèvres et cochons. Et à l’auberge Salzachtal, les villageois trinquent en buvant leur chope. Ici, la nature est vierge et la vie dure, mais paisible.

Estelle Lefébure se confie avec émotion sur le sacrifice qu'elle a dû faire pour jouer dans un film de Maïwenn

  Estelle Lefébure se confie avec émotion sur le sacrifice qu'elle a dû faire pour jouer dans un film de Maïwenn Pour tourner dans Le bal des actrices, Estelle Lefébure a dû accepter une condition particulièrement difficile de Maïwenn, sa réalisatrice. Un sujet qu'elle a évoqué avec émotion dans 50 minutes inside ce samedi 30 novembre. Estelle Lefébure est en pleine promotion de son nouvel ouvrage Vivre au rythme de son cœur, dont les photos ont été réalisées par sa fille Ilona. Nikos Aliagas l'accueillait dans 50 minutes inside pour revenir en 5 dates sur les temps forts de sa carrière.

La forêt et les croix gammées

Depuis l’annexion de l’Autriche par l’Allemagne nazie en 1938 et le début de la guerre, ce monde « parfait » commence à être assombri par des nuages de plus en plus noirs. Le cinéaste américain illustre ce revirement avec un mélange d’images iconographiques de paysages et de politique. Dans une veine naturaliste et souvent mystique, les images des montagnes autrichiennes se mêlent à celles de documentaires sur des rassemblements d’Hitler. La forêt rappelle les allées de croix gammées et les soldats marchant au pas cadencé. Le concert des oiseaux et les chutes d’eau font écho à la liesse du peuple au bord de la route du Führer.

Où finit la beauté, où commence la propagande ? Terrence Malick pose la question en montrant les images de Leni Riefenstahl, du congrès du NSDAP à Nuremberg, en 1934. Le film intitulé Triomphe de la volonté fait étrangement écho aux travellings appuyés de Tererence Malick pour capter une nature qui domine l’homme quand elle ne l’écrase pas. Sans parler des contre-plongées qui forcent l’attention et marquent la soumission de l’homme à la nature, alias Dieu.

"L’ultime sacrifice" du petit A.J., 5 ans : sa mère plaide coupable de meurtre

  Alors que la socialiste Claudia Sheinbaum fête ses un an à la tête de la mairie de Mexico, la capitale du Mexique, nos reporters sont partis à la rencontre de cette mère de famille de 56 ans, divorcée, qui détonne dans le paysage politique mexicain, réputé machiste. Scientifique de formation, elle fait face à de multiples défis à la tête du gouvernement de cette mégapole de 22 millions d’habitants : en plus d'être l’une des villes les plus polluées au monde, Mexico est gangrenée par la violence, les cartels de la drogue ou encore la corruption.

Un monument cinématographique

Dès le début du film, Terrence Malick nous mène sur une fausse piste. Le héros du film, Franz Jägerstätter, ne fuit pas, pas plus qu’il ne tait son opinion contre le système national-socialiste et la barbarie des nazis. Quand la guerre éclate en 1940, ce paysan autrichien accepte de faire sa formation militaire au sein de la Wehrmacht. Les choses se gâtent quand il refuse de prêter serment d’allégeance à Adolf Hitler. Considéré comme un traître à la patrie, Franz est jeté en prison et menacé de la peine de mort. Sa femme et ses trois enfants deviennent alors les pestiférés du petit village.

Depuis l’Anschluss (l'annexion de l'Autriche par l'Allemagne nazie), beaucoup d’Autrichiens se sont résignés ou ont commencé à sympathiser avec les nazis. Franz Jägerstätter est de ceux qui résistent, seul dans son village. Le père de famille assume ses choix, sans prendre les armes. Le grand mérite de Terrence Malick est de lui offrir un monument cinématographique pour être resté fidèle jusqu’à la mort à ses convictions, de ne jamais prêter serment à Hitler. Reste à savoir de quel monument il s’agit.

Box-office des films sortis le 11 décembre : Michel Blanc en tête avec "Docteurs ?"

  Box-office des films sortis le 11 décembre : Michel Blanc en tête avec La comédie française portée par Michel Blanc et Hakim Jemili s'impose au sommet du box-office des nouveautés de la semaine grâce à 22.571 spectateurs réunis lors de son premier jour d'exploitation. Box-office des films sortis le mercredi 11 décembre (en nombre d'entrées) : 01.Le film d'animation familiale "Le Cristal magique" prend la deuxième place, avec deux fois moins de billets vendus. Le podium est complété par la dernière réalisation de Terrence Malick, "Une vie cachée" qui a attiré 7.846 curieux.

« Il faut résister au Mal »

Derrière son choix, Franz Jägerstätter ne semble pas avoir eu de stratégie politique ou idéologique. Dans le film, il désobéit par conscience personnelle et par convictions religieuses en tant que chrétien, même après avoir été abandonné par l’êvêque. Sa conscience lui ordonne de ne pas juger les autres tout en lui disant qu’il ne peut pas échapper à son propre jugement envers lui-même.

« Il faut résister au Mal », proclame Terrence Malick dans son film en évoquant toutes les objections possibles : faut-il résister même quand cela porte préjudice à sa femme et ses trois petites filles ? Et son père n’avait-il pas donné sa vie pour la patrie lors de la Première Guerre mondiale ? Et une fois en prison, quand il nettoie les chaussures des soldats et remplit les sacs de sable pour l’armée, ne contribue-t-il pas à la politique du Führer ? Son orgueil prend-il le pas quand il s’obstine dans son refus d’adhérer à l’idéologie d’Hitler ?

« Dieu, quand il a créé le monde, il a créé le Mal ». « Il vaut mieux subir l’injustice que la commettre ». « Un jour, nous saurons pourquoi nous vivons. » Comme dans L’Arbre de vie, illustration pseudo-naturaliste de la Bible, Terrence Malick laisse transparaître sa conviction d’un ordre divin. L’Agnus Dei (« Agneau de Dieu ») en bande-son fait un rapprochement assez clair entre la décision de Franz et le rôle sacrificiel de Jésus.

Vaimalama Chaves en larmes : "C'est un sacrifice d'être Miss France"

  Vaimalama Chaves en larmes : Ce samedi 14 décembre, avant l'élection Miss France 2020, TF1 revenait sur le parcours de Vaimalama Chaves au cours du documentaire Il était une fois Vaimalama, Miss France 2019. La jeune femme s'est confiée avec émotion sur les difficultés à être Miss France. Un moment bouleversant pour Vaimalama Chaves, qui n'a pu retenir ses larmes.Ainsi, Vaimalama Chaves a quitté son Tahiti natal pour rejoindre la métropole. Si elle a toujours gardé le sourire, en coulisses, l’ambiance était parfois morose. Et pour cause, l’éloignement avec son île a été parfois douloureux. Vaimalama Chaves se sent seule, loin de sa famille et de ses amis. « Je constate que je déteste la solitude.

« Obéir à Dieu plus qu'aux hommes »

En revanche, on en saura très peu des convictions intérieures qui ont ordonné à Franz de refuser jusqu’à la mort de prêter serment. « Il y a des choses où l’on doit obéir plus à Dieu qu'aux hommes ». C’est à peu de choses près le même raisonnement que le jeune Ahmed avance dans le film du même nom où les frères Dardenne prennent « la mesure du fanatisme ». Au nom de l'islam, Ahmed veut tuer sa maîtresse d’école, une « impure », parce qu’en couple avec un juif.

Condamné à mort par un tribunal militaire, Franz Jägerstätter sera exécuté le 9 août 1943, à l’âge de 36 ans. Pour expliquer le choix du titre, Terrence Malick cite la romancière britannique George Eliot (1819-1880) : « Si les choses ne vont pas pour vous et moi aussi mal qu’elles auraient pu aller, nous en sommes redevables en partie à ceux qui ont vécu fidèlement une vie cachée et qui reposent dans des tombes délaissées ». Or, le jeune père de famille n’avait pas mené une vie cachée et n’a pas non plus été oublié après sa mort, bien au contraire. Dès 1965, un évêque a suggéré à l’Église de valoriser le sacrifice de Franz Jägerstätter. Béatifié en 2007 par Benoît XVI, il est reconnu officiellement martyre par l’Église catholique. Quant au tribunal régional de Berlin, il a annulé en 1997 sa condamnation à mort et prononcé un acquittement.

Baba Noël : Matt Pokora piège une jeune fan avec une caméra cachée (vidéo)

  Baba Noël : Matt Pokora piège une jeune fan avec une caméra cachée (vidéo) Le "Baba Noël" de Cyril Hanouna, ce jeudi 19 décembre, a réservé une multitude de surprises aux spectateurs et chroniqueurs de TPMP. Parmi les beaux cadeaux, une jeune fille de 13 ans a pu réaliser son rêve en rencontrant Matt Pokora… Mais c’était mal parti pour elle !Outrées par le burlesque de la situation, elles sont forcées de coopérer. Bernard Montiel demande à Ambre de déclarer son admiration à Matt Pokora : "Alors voilà, il est là près de toi. Qu’est-ce que tu as envie de lui dire ?". Pas prête de se laisser démonter et se sachant filmée, elle s’adresse à lui yeux dans les yeux. Aurélie, la mère, a plus de mal à digérer le morceau.

« Je ne peux pas l’expliquer »

En omettant tout cela dans son film, Terrence Malick a visiblement préféré donner à son œuvre une très forte connotation religieuse. Une vie cachée nous en dit presque plus sur la relation de Malick avec son Dieu que sur les convictions intérieures ayant ordonné à Franz de refuser jusqu’à sa mort de prêter serment à Hitler. « Je ne peux pas l’expliquer », dit-il à Fani lors de la dernière visite de son épouse en prison. « Fais ce qui est juste », lui rassure sa femme sans avoir l’air de vraiment comprendre pourquoi il ne signe pas ce papier qui lui sauverait la vie.

Affichant « inspiré d’une histoire vraie », Terrence Malick a créé pour les besoins de son film un personnage très circonscrit, pratiquement sans défauts. En réalité, dans sa jeunesse, Franz était connu pour être un querelleur avant de devenir père d’une fille naturelle née en 1933 et de se marier trois ans plus tard avec la très croyante Fani puis devenir sacristain dès 1940. Dans Une vie cachée, Terrence Malick dessine un personnage dont la motivation se limite à une relation intime avec Dieu. Son raisonnement n’inclut ni ses ennemis (« Je ne vous juge pas »), ni sa femme, ni ses enfants, sa mère ou l’Église. Franz accepte une seule autorité : Dieu. Ainsi il ne s’oppose pas à sa mise à mort, tout comme Jésus s’est laissé crucifier pour remplir sa mission auprès de Dieu.

L'évolution du style de Taylor Swift au fil des ans a parcouru un long chemin .
Parmi les collations, le pop-corn est presque parfait. Il est bon marché, salé, beurré et ne prend que quelques minutes au micro-ondes. Le seul inconvénient - les noyaux coincés entre vos dents - vaut facilement la chance de profiter d'un sac tout en profitant d'un film dans le confort de votre canapé. Mais étant donné le statut du pop-corn en tant que friandise universellement appréciée, il n'est pas surprenant qu'il y ait une pléthore d'options pour les amateurs de grains à l'épicerie.

usr: 1
C'est intéressant!