•   
  •   

Culture Umaro Sissoco Embalo, président élu de la Guinée-Bissau : "J'incarne un nouvel espoir"

13:00  22 janvier  2020
13:00  22 janvier  2020 Source:   msn.com

Présidentielle en Guinée-Bissau: la campagne s'achève dans une ambiance de fête

  Présidentielle en Guinée-Bissau: la campagne s'achève dans une ambiance de fête Les derniers meetings de campagne se sont tenus ce vendredi 27 décembre au soir en Guinée-Bissau, avant le second tour de la présidentielle dimanche. Le scrutin opposera Domingos Simoes Pereira le candidat du PAIGC, arrivé en tête du premier tour avec plus de 40% des voix, à Umaro Sissoco Embalo du Madem G15, qui avait recueilli 27,65% des voix. Impossible de se tromper, chaque camp a ses couleurs. Au stade Lino Correia de Bissau, une marée humaine rouge jaune vert est venue soutenir le candidat du PAIGC. Domingos Simoes Pereira (DSP) arrive sous les youyous. Ses partisans sont survoltés devant une scène géante.Musique, danse...

Umaro Sissoco Embaló, invité du Journal de l'Afrique sur France 24, le 21 janvier 2020. © France 24 Umaro Sissoco Embaló, invité du Journal de l'Afrique sur France 24, le 21 janvier 2020.

Lors d’un entretien accordé à France 24, le nouveau président de Guinée-Bissau, Umaro Sissoco Embalo, a exposé les défis qui l’attendaient. Le premier d'entre eux : l’attente d’un jugement de la Cour suprême sur la validité de son élection.

Trois semaines après le scrutin du 29 décembre en Guinée-Bissau, le nouveau président Umaro Sissoco Embalo est toujours dans l'attente d'un jugement de la Cour suprême, qui doit valider son mandat, mis en cause par le candidat déchu Domingos Simoes Pereira.

"Depuis 1998, chaque fois que le président et le Premier ministre et le président de l’Assemblée nationale ont été issus du PAIGC [parti dominant, NDLR], il y a eu un blocage institutionel", a déclaré Umaro Sissoco Embalo, mardi 21 janvier, à France 24. "Mais aujourd’hui, ce n’est pas le cas. Ce désordre s’est terminé en Guinée Bissau aujourd’hui parce que j’incarne une nouvelle génération, un nouvel espoir", a-t-il ajouté.

Guinée-Bissau: l’opposant Umaro Sissoco Embalo remporte la présidentielle

  Guinée-Bissau: l’opposant Umaro Sissoco Embalo remporte la présidentielle La Guinée-Bissau a un nouveau président. En effet, l’opposant Umaro Sissoco Embalo vient de remporter le deuxième tour du scrutin avec 53,5% des voix face à Domingos Simoes Pereira, candidat du PAIGC, le parti historique qui conteste ces résultats. Pari gagné pour le candidat du Madem, jeune parti créé il y a seulement un an et demi : Umaro Sissoco Embalo, 47 ans, ancien Premier ministre, l'a emporté face au parti historique PAIGC, qui domine la vie politique du pays depuis l’indépendance.Umaro Sissoco Embalo a bénéficié d’un report des voix après avoir obtenu des soutiens de poids suite au premier tour.

Vainqueur à 53,55 % des voix

La Cour suprême de Guinée-Bissau a annoncé, mardi, attendre une vérification des procès-verbaux, mais a écarté un nouveau comptage des voix du second tour. Les résultats publiés par la commission électorale donnent Umaro Sissoco Embalo vainqueur avec 53,55 % des voix.

Ces résultats, Domingos Simoes Pereira les conteste et la Cour suprême, qu'il a saisie, a rendu ces derniers jours deux arrêts maintenant le statu quo. La commission électorale estime "définitifs" les résultats qu'elle a annoncés.

Guinée-Bissau: la victoire d'Umaro Sissoco Embalo à la présidentielle confirmée .
La commission électorale a de nouveau donné, mardi 4 février, Umaro Sissoco Embalo vainqueur de l'élection présidentielle, après une vérification des procès-verbaux du second tour demandée par la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest pour tenter de sortir le pays de l'impasse politique. Un mois après le second tour du 29 décembre, l'issue demeure disputée entre Umaro Sissoco Embalo, issu de l'opposition, et Domingos Simoes Pereira, le candidat du PAIGC, le parti qui domine la vie politique bissau-guinéenne depuis des décennies.

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!