•   
  •   

Culture Fipadoc: Les poissons et les réfugiés sahraouis, «Solo son peces»

08:25  25 janvier  2020
08:25  25 janvier  2020 Source:   rfi.fr

[Spectacle radiophonique] «L’Afrique déchaînée» inverse les rapports nord-sud

  [Spectacle radiophonique] «L’Afrique déchaînée» inverse les rapports nord-sud RFI diffuse, ce 31 décembre, «L’Afrique déchaînée», un spectacle radiophonique afrofuturiste de Soro Solo, Vladimir Cagnolari et Hortense Volle, réalisé par Benjamin Sarralié et Michelle Soulier. Enregistrée le 14 décembre à Paris, au Musée national de l'histoire de l'immigration dans le cadre du festival Africolor, cette création campe une Afrique prospère, devenue terre d’émigration pour les ressortissants, notamment français, du Nouveau Tiers Monde.

Le FIPADOC , Festival international de documentaires, réunit à Biarritz public et professionnels autour d’une sélection d’œuvres d’exception. Lieu de rencontres et d’émergence de nouveaux projets.

Technique en vidéo de L'atelier des Chefs Prendre un poisson écaillé, vidé, rincé, bien séché. Préparer votre marinade. Ici, nous avons choisi des épices

« Solo Son Peces », (« Ce ne sont que des poissons »), documentaire d’Ana Serna et Paula Iglesias, en compétition au Fipadoc 2020. © Fipadoc 2020 « Solo Son Peces », (« Ce ne sont que des poissons »), documentaire d’Ana Serna et Paula Iglesias, en compétition au Fipadoc 2020.

Trois femmes montent une ferme piscicole dans un camp de réfugiés en plein milieu du désert algérien. Dans leur documentaire « Solo son peces » (« Ce ne sont que des poissons »), les cinéastes espagnoles Paula Iglesias et Ana Serna traitent la question des réfugiés sahraouis d’une manière aussi décalée que séduisante.

envoyé spécial à Biarritz,

Présenté en première internationale au Fipadoc, à Biarritz, après avoir gagné le Grand prix du Festival du documentaire de Bilbao, le court métrage Solo son peces, a tout pour faire parler de lui.

Niger: des migrants incendient un centre d'hébergement en signe de protestation

  Niger: des migrants incendient un centre d'hébergement en signe de protestation Des demandeurs d’asile de retour de Libye ont incendié leur centre d’hébergement près d’Agadez, où vivent un millier de personnes dans l’attente de la délivrance d’une carte de réfugiés. Amenés de force après un sit-in de protestation de plusieurs jours devant les locaux du Haut-Commissariat des Nations unies pour les refugiés (HCR) d’Agadez, des demandeurs d’asile ont mis le feu à leur centre d’hébergement, un camp situé à 15 km d’Agadez et où vivent un millier de personnes dans l’attente d’une éventuelle carte de réfugiés.« 80% du centre d'accueil détruit par une minorité de réfugiés du Darfour à Agadez qui ne veulent entendre parler que de réinstallation en Europe.

La respiration du Poisson . SVT Tardigrade. Загрузка Les mouvements respiratoires du poisson et du criquet (description et explication) - Продолжительность: 4:02 Cheneau Katia 3 975 просмотров.

Rencontre avec les réfugiés Sahraouis de Bordeaux - Продолжительность: 2:14 FrapaDoc 2 932 просмотра. Christophe, la rue, ses chiens et l ’histoire d’un squat qui finit mal - Продолжительность: 7:16 Comité OKA Recommended for you.

Une canne à pêche en plein désert

Le voyage commence avec une image qu'on n'est pas prêt d'oublier : habillée d'une robe bleue comme la mer, une femme est assise en plein désert, avec une canne à pêche dans la main. « Le temps du documentaire est l’attente », ainsi explique la cinéaste Paula Iglesias cette mise en scène. « Pour cela, nous avons choisi cette image un peu surréaliste pour exprimer la situation dans les camps de réfugiés. Cela fait 40 ans qu’ils sont là. C’est une situation difficile. »

En effet, loin de leur patrie, Teslem, Dehba et Jadija ont décidé de réaliser un rêve. Installer une ferme piscicole en plein désert, là où les températures frôlent souvent les 50 degrés à l’ombre, pour nourrir un camp de réfugiés sahraouis. Une idée folle ?

Ouverture du Fipadoc 2020: «ces films peuvent changer nos vies»

  Ouverture du Fipadoc 2020: «ces films peuvent changer nos vies» « Montrer le meilleur des documentaires ». Ce mardi 21 janvier, le plus grand festival en France dédié aux documentaires du monde entier ouvre ses portes à Biarritz. En une sélection d’une centaine de films, le Fipadoc réunit le genre du documentaire dans tous ses états et pose les questions sur son avenir. Entretien avec la directrice générale, Christine Camdessus. RFI : En 2019, vous avez fait le pari de transformer le Festival international de programmes audiovisuels (Fipa) en Fipadoc.

Par la voix de son interprète - le prévenu ne parlant pas français -, il a dit qu’il ignorait que le fait de solliciter le statut de réfugié politique et Depuis le début de l’année, 13 Sahraouis ayant sollicité le statut de réfugié et bénéficiant à ce titre d’allocations mensuelles ont été interpellés par la PAF.

Les poissons rouges étant omnivores et particulièrement voraces, les plantes peuvent également faire partie de leur menu… La solution consiste à choisir les bonnes espèces de plantes, c’est à dire celles qui résisteront aux tentatives de forage et de grignotages !

« Oui, beaucoup de gens pensent qu’il s’agit d’une idée folle. Mais, c’est lié à la situation de ces gens vivant en plein désert depuis des décennies. Elever ici des poissons, c’est difficile. Elles-mêmes, elles ne savent pas si cela va fonctionner. Elles essaient. Peut-être cela marchera, peut-être pas. »

Ce ne sont que des poissons

Pour filmer dans un territoire en conflit, il faut être prêt à tout, comme ces femmes fortes et résolument optimistes : « le succès du projet dépend de nous. De quoi avoir peur ? Ce ne sont que des poissons. » Nuit et jour, elles s'occupent de leurs « bébés » dans le bloc de reproduction. Et quand elles regardent les poissons répartis dans des toutes petites piscines, elles s’exclament : « les poissons fuient la mort parce que, comme l’homme, ils aiment la vie ».

Avec leurs blouses blanches et leurs voiles colorés, les trois entrepreneuses se penchent sur les bassins pour mesurer la salinité et détecter les maladies. Chaque jour apporte sa sagesse. Aujourd’hui, elles étudient le tilapia, ce poisson venant du Nil, un migrant sans habitat naturel, bref : « c’est aussi un réfugié ».

Fipadoc: «Queen Lear», quand une paysanne turque devient roi

  Fipadoc: «Queen Lear», quand une paysanne turque devient roi Une troupe de théâtre parcourt les villages les plus reculés de la Turquie. Les comédiennes sont des paysannes. Résultat : et les femmes sur scène et les villageois rencontrés sortent transcendés du spectacle. Un documentaire éminemment précieux et percutant de la cinéaste turque Pelin Esmer. de notre envoyé spécial à Biarritz, Hélas, Queen Lear, cette aventure d’une adaptation fulgurante du Roi Lear, de Shakespeare, vécue par un théâtre ambulant turque ne se retrouve pas au palmarès du Festival international du documentaire (Fipadoc) à Biarritz qui ferme ce dimanche 26 janvier ses portes.

Jean-Luc le poisson raconte à son ami Henri l'origine de la journée du Poisson d'Avril. Un récit bouleversant à ne pas manquer Clique ici pour t’abonner

Pour les articles homonymes, voir Mole et Poisson -lune. Vous lisez un « bon article ». La môle ou poisson -lune (Mola mola) est une espèce de poissons de la famille des Molidae. C'est le plus lourd des poissons osseux, sa masse moyenne atteignant les 1 000 kilogrammes.

« On voulait faire un parallèle entre les poissons et les réfugiés dans les camps, avance la cinéaste. Beaucoup de choses sont pareilles. Quand on voit les piscines avec les poissons… Certains poissons traversent des pays pour chercher de la nourriture. Ces femmes font la même chose : elles partent et retournent pour nourrir leur pays. Et ce désert n’est même pas leur pays. »

« Ce qui me fait vraiment honte »

Le film glisse alors de situations anodines vers la colère : « Ici, nous souffrons d’un manque de protéines, mais ce qui me fait vraiment honte, c’est que même dans les Territoires occupés, les Sahraouis ne sont pas autorisés à profiter de la richesse de leurs eaux pour la pêche. »

C'est alors que la cinéaste fait entrer l’histoire de la création des frontières au Sahara occidental par les puissances européennes pour démontrer à quel point le projet des trois femmes touche à la question très sensible du Sahara occidental d’aujourd’hui :

« Le projet de l’élevage de poissons est un projet pour se maintenir plus longtemps dans ce territoire, remarque Paula Iglesias. En même temps, elles ne peuvent pas survivre longtemps dans ce lieu, parce qu’il est impossible de vivre là-bas sans aide humanitaire. On doit donc repenser la situation du Sahara occidental. C’est la dernière colonie en Afrique. L’Espagne a fait une mauvaise décolonisation, après le Maroc a envahi leur territoire. »

Fipadoc: «Les filles de Chibok», vivre le (dés)espoir d’une mère nigériane

  Fipadoc: «Les filles de Chibok», vivre le (dés)espoir d’une mère nigériane Comprendre la douleur, mais aussi l’espoir gardé intact des mères après l’enlèvement des 276 écolières en 2014 par le groupe jihadiste Boko Haram dans le nord-est de Nigeria ? Avec « Daughters of Chibok », le cinéaste nigérian Joel Benson, précurseur de la réalité virtuelle dans son pays, fait le pari d’une vision panoramique de 360 degrés. Avec le casque VR sur a tête, le voyage commence. Image après image, les portes du village s’ouvrent. Chacun est libre de s’y promener à sa guise, regarder ce qui se passe à gauche et à droite, découvrir la place du village derrière nous, partager la vie quotidienne des villageois, écouter leurs histoires.

Le Sahara occidental, le Maroc et l’Union européenne

À la fin du film, les femmes boivent du thé et allument la télé. Dans le journal, le mouvement sahraoui du Front Polisario condamne le pillage des ressources du Sahara occidental après l’approbation de l’accord de pêche entre l’Union européenne et le Maroc. Un accord qui inclut le Sahara occidental occupé. Le Front Polisario accuse alors l’Union européenne, « avec l’Espagne et la France en tête, de perpétuer le conflit ».

Pendant le Festival international du documentaire de Biarritz, une nouvelle dépêche est tombée : le Maroc a adopté deux nouvelles lois pour élargir son emprise aux eaux territoriales du Sahara occidental.

Solo son peces, court métrage d'Ana Serna et Paula Iglesias, 17 min, en compétition au Festival international du documentaire (Fipadoc 2020), du 21 au 26 janvier, à Biarritz.

Nigeria: les réfugiés venus du Cameroun toujours plus nombreux .
Selon l'Agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR), pas moins de 8 000 Camerounais ont traversé la frontière avec le Nigeria, ces deux dernières semaines. Ils fuient les violences entre forces de sécurité et groupes armés en marge des élections législatives et municipales. Au total, le Nigeria accueille désormais près de 60 000 réfugiés camerounais sur son sol. Le HCR, les communautés et les autorités locales se mobilisent pour assurer leur accueil mais face à cet afflux, des solutions plus pérennes sont nécessaires.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!