•   
  •   

Culture «Notre-Dame du Nil», Atiq Rahimi raconte les racines du génocide au Rwanda

15:55  05 février  2020
15:55  05 février  2020 Source:   rfi.fr

Génocide rwandais: les Éditions françaises Larousse visées par une polémique

  Génocide rwandais: les Éditions françaises Larousse visées par une polémique Les Éditions Larousse sont accusées de négation du génocide des Tutsis au Rwanda. L'association Ibuka dénonce l'emploi du terme « guerre civile » dans l'article dédié au Rwanda dans l’édition 2020. Dans une lettre ouverte datée du 3 janvier et adressée à la présidente des Éditions Larousse, référence des dictionnaires et encyclopédies en langue française, l'association Ibuka - qui défend les rescapés du génocide - dénonce l'emploi du terme «Dans une lettre ouverte datée du 3 janvier et adressée à la présidente des Éditions Larousse, référence des dictionnaires et encyclopédies en langue française, l'association Ibuka - qui défend les rescapés du génocide - dénonce l'emploi du terme « guerre civile » dans l'ar

Cinéaste et romancier, Atiq Rahimi est l’invité de ce nouveau numéro de "À l’Affiche" à l’occasion de la sortie de son nouveau film, " Notre - Dame du Nil ". Une œuvre dans laquelle ce Franco-afghan revient sur les prémisses du génocide au Rwanda , au cœur d’un internat pour filles de bonne famille

Photographie extraite du film d' Atiq Rahimi " Notre - Dame du Nil ". © 2019 Bac Films Distribution. Photographie portrait du réalisateur Atiq Rahimi . © Notre - Dame du Nil / Sophie Davin. Ouvert depuis un an, Mo, le nouveau musée d’art moderne de Vilnius en Lituanie, a de nouveau réussi un coup de

Amanda Mugabekazi dans « Notre-Dame du Nil », film réalisé par Atiq Rahimi, d’après le roman de Scholastique Mukasonga. © Bac Films Amanda Mugabekazi dans « Notre-Dame du Nil », film réalisé par Atiq Rahimi, d’après le roman de Scholastique Mukasonga.

Le génocide des Tutsis qui ensanglanta le Rwanda en 1994 n'est pas une tragédie spontanée. Les racines remontent au passé. « Notre-Dame du Nil », l’adaptation du roman de Scholastique Mukasonga par l’écrivain-cinéaste Atiq Rahmi, sort ce mercredi 5 février en France et revient sur un épisode moins connu : une épuration en 1973.

Pour adapter le roman de son amie rwandaise Scholastique Mukasonga, le romancier s'est rendu au Rwanda. Atiq Rahimi n'est pas africain, mais, né en Afghanistan, en 1962, il connait les déchirures de la guerre : « J’ai vécu les premières années de guerre en Afghanistan, j’ai perdu mon frère et je sais ce que c’est les blessures d’une guerre. Quand je suis allé au Rwanda, en effet, j’ai ressenti ça. »

Rwanda: peines de prison ferme pour six opposants des FDU

  Rwanda: peines de prison ferme pour six opposants des FDU Au Rwanda, six opposants politiques ont été condamnés, jeudi, à des peines allant de sept à douze ans de prison pour « formation d’un groupe armé » et « menace à la sécurité de l’État ». Tous sont des cadres du mouvement d’opposition des Forces démocratiques unifiées (FDU). Parmi les six condamnés ce jeudi devant la justice rwandaise, il y avait un absent. Boniface Twagirimana, le vice-président de ce mouvement non reconnu par l’État, a écopé de dix ans de prison alors qu’il est porté disparu depuis octobre 2018. Il était détenu dans la prison de Nyanza, dans le sud du pays et les autorités affirment qu’il s’est évadé.

« Notre - Dame du Nil », qui a été tourné au Rwanda , est adapté du roman éponyme de Scholastique Mukasonga. Une œuvre qui explore les origines du génocide de 1994 et qui a suscité des applaudissements, puis le silence. Atiq Rahimi a fait le pari de la douceur et de la poésie, mais la

Le réalisateur Atiq Rahimi lors de la première de son film « Notre Dame du Nil » au Festival international du film de Toronto (Tiff). C'est une chronique de la vie quotidienne dans un pensionnat catholique où sont accueillies les jeunes filles de la bonne société rwandaise au début des années

Notre-Dame du Nil est une chronique située en 1973, dans un pensionnat catholique. La bonne société rwandaise y envoie ses jeunes filles. Mais il ne peut y avoir plus de dix pour cent d'élèves tutsies. Le film, comme le roman, montre la discrimination à l'œuvre. Et une épuration ethnique qui toucha cette année-là les intellectuels, plus de vingt ans avant le génocide.

Atiq Rahimi a tourné au Rwanda avec de jeunes actrices débutantes : « Je ne voulais pas avoir d’un côté les filles tutsies et d’un autre côté les filles hutues. Je veux uniquement des Rwandaises. »

L’écrivain filme l'abomination en marche. Ce tournage au Rwanda a d'ailleurs inspiré à l'écrivain cinéaste un livre, l’Invité du miroir, dans lequel on peut lire : « Il faut nommer l’horreur, sinon elle reviendra. »

► À lire aussi : La projection du film «Notre-Dame du Nil» au Rwanda

► À écouter aussi : l'émission Vous m'en direz les nouvelles avec le réalisateur Atiq Rahimi et le comédien Pascal Greggory (comédien).

Rwanda : de la gloire à la disgrâce, le mystère de la mort de Kizito Mihigo .
Le chanteur de gospel de 38 ans a été retrouvé mort le 17 février dans sa cellule de prison, quelques jours après son arrestation. Les autorités rwandaises évoquent un suicide mais l'enquête est toujours en cours. «Il suffit de voir sa photo pour que je pleure, c’est une perte énorme pour le pays», souffle une femme, la quarantaine, venue seule dans une élégante robe bleu azur, assister samedi aux obsèques du chanteur Kizito Mihigo. Elle réconforte, serrée contre elle sur le banc de l’église de Ndera à Kigali, sa voisine en sanglots, une broche en forme de fleur aux couleurs du Rwanda accrochée à la poitrine.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!