•   
  •   

Culture NomadPlay, cette application qui permet à n'importe quel musicien de jouer dans un grand orchestre

20:00  13 février  2020
20:00  13 février  2020 Source:   europe1.fr

"Parsifal", le monument wagnérien ouvre l'année 2020 à l'Opéra du Rhin

  Le Japonais Amon Miyamoto signe la mise en scène de ce monument de l'opéra que dirige le chef d'orchestre Marko Letonja.C'est un monument qu'offre au public l'Opéra du Rhin en ce début d'annnée : Parsifal de Richard Wagner. L'opéra de 4h30 est mis en scène par le Japonais Amon Miyamoto. Marko Letonja dirige pour la première fois cette oeuvre, à la tête de l’Orchestre philharmonique de Strasbourg.

Invité mardi soir du Grand journal du soir, sur Europe 1, le violoniste français Renaud Capuçon est venu présenter NomadPlay, une application et qui permet de supprimer n’importe quel instrument d’un grand orchestre et de jouer à sa place. © Europe 1 Invité mardi soir du Grand journal du soir, sur Europe 1, le violoniste français Renaud Capuçon est venu présenter NomadPlay, une application et qui permet de supprimer n’importe quel instrument d’un grand orchestre et de jouer à sa place.

Vous êtes musicien amateur ou professionnel et vous rêvez de jouer avec un grand orchestre les plus grandes mélodies classiques ? Cela pourrait vous intéresser. Invité mardi soir du Grand journal du soir, sur Europe 1, le violoniste français Renaud Capuçon est venu présenter NomadPlay, une application dont il est ambassadeur. Concrètement, l'application permet de supprimer n’importe quel instrument d’un grand orchestre et de jouer à sa place, plongeant violonistes ou flutistes en immersion dans un morceau. Un atout majeur pour l’apprentissage de la musique et le travail de répétitions des musiciens, qui a séduit Renaud Capuçon.

Hugo Lippi musicien français de l'année pour l'Académie du Jazz

  Hugo Lippi musicien français de l'année pour l'Académie du Jazz L'Académie du Jazz a décerné au guitariste Hugo Lippi le prix Django-Reinhardt du meilleur musicien français de jazz de l'année écoulée, au cours d'une soirée organisée lundi à Paris. "Je suis très ému, très flatté, surtout quand on voit le palmarès, je suis extrêmement honoré d'ajouter mon nom à cette grande liste", a déclaré à l'AFP le musicien, âgé de 42 ans. "En plus, moi qui n'ai pas eu un parcours spécialement académique, le fait d'être"Je suis très ému, très flatté, surtout quand on voit le palmarès, je suis extrêmement honoré d'ajouter mon nom à cette grande liste", a déclaré à l'AFP le musicien, âgé de 42 ans.

La machine va-t-elle remplacer le musicien ?

"Je vois l’aspect ludique et l’aspect pédagogique, vous ne jouez plus seul mais avec un accompagnement", explique le violoniste sur Europe 1. N'y a-t-il pas un risque de remplacer le musicien par un algorithme ? Au contraire. Selon Renaud Capuçon, l’application est née d’une attente du milieu musical. "L’idée est de rapprocher les artistes vivants, les interprètes, des gens qui veulent apprendre la musique classique", précise Clothilde Chalot. Renaud Capuçon lui-même se souvient : "Quand on apprenait un concerto de Mozart, on jouait sur des disques, même si les profs nous disaient que ce n’était pas très bien". Avec NomadPlay, le problème est résolu, car le musicien s’intègre parfaitement "à l’harmonie" de l’orchestre, d’autant que l’application accompagne le son de la partition.

"J’aurai tellement aimé être jeune avec cette application"

Les grands orchestres ne vont pas disparaître pour autant. Pas question que NomadPlay monte sur scène. "J’aurai tellement aimé être jeune avec cette nouvelle application, j’aurai passé des heures à chercher, à essayer de nouveaux répertoires, c’est sans fin, d’autant qu’on va en rajouter…", développe le violoniste. La plateforme devrait s’ouvrir à de nouveaux styles, comme le jazz et même le métal. Il faudra compter 9€99 pour l’obtenir en illimité.

Marcel et son orchestre à l'Olympia : un concert anti-stress pour fans survoltés .
Le groupe nordiste a régalé ses fans sur la mythique scène de l’Olympia. La joyeuse bande de rock festif est restée fidèle à sa devise : Danse, Déconne et Dénonce. © Fournis par Franceinfo Né à Boulogne il y a plus de trente ans Marcel et son orchestre n'en finit pas de soulever les foules, à chaque apparition. Avec des textes toujours aussi revendicatifs que festifs, c'est dans la mythique salle de l'Olympia, qu'ils ont cette fois, donné le La.Ce n'est pas plus heureux ou glorieux de faire 3000 ou 2500 personnes à Paris que dans la Creuse.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 3
C'est intéressant!