•   
  •   

Culture VIDEO Didier Raoult : le scientifique dénonce « la guerre folle » contre l'hydroxychloroquine

18:46  20 août  2020
18:46  20 août  2020 Source:   voici.fr

États-Unis s'assoit sur des millions de pilules qui traitent le lupus, pas Covid

 États-Unis s'assoit sur des millions de pilules qui traitent le lupus, pas Covid (Bloomberg) - L'administration Trump continue de stocker 63 millions de doses d'hydroxychloroquine à utiliser contre Covid-19 bien que cela ne soit pas considéré comme un traitement efficace. Pendant ce temps, certains patients atteints de lupus, contre lequel il est prouvé que le médicament agit, ne peuvent pas remplir complètement leurs ordonnances.

VIDEO Didier Raoult : le scientifique dénonce « la guerre folle » contre l'hydroxychloroquine © Capture d'écran CNEWS VIDEO Didier Raoult : le scientifique dénonce « la guerre folle » contre l'hydroxychloroquine

Le traitement de Didier Raoult victime d'une cabale ? C'est ce que pense le professeur marseillais, qui estime que l'hydroxychloroquine a été victime d'une "guerre délirante", sous couvert d'un "fantasme" disant que la solution médicamenteuse était toxique.

Pendant deux nombreux mois, l'hydroxychloroquine, solution médicamenteuse habituellement utilisée contre le paludisme, a été présenté comme le traitement idéal contre la Covid-19, malgré des détracteurs. Mi-mai, trois études (française, chinoise et américaine) sortent quasi-simultanément et démontrent que l'hydroxychloroquine n'a pas d'effet bénéfique dans le traitement du nouveau coronavirus. Une dizaine de jours plus tard, la France en a banni l'usage, tandis que, le 15 juin, l’Agence américaine du médicament (FDA) a retiré l’autorisation d’utiliser en urgence l’hydroxychloroquine. 48 heures plus tard, c'est l'OMS qui décidait d'arrêter les essais cliniques sur ce traitement, estimant qu’il n’a “pas pour résultat la réduction de la mortalité de ces patients”. Pire, plusieurs agences sanitaires ont souhaité faire remarquer que le mélange hydroxychloroquine et azithromycine, prôné par le professeur Didier Raoult, entraînait des "risques cardiaques".

L'Ohio interdit l'hydroxychloroquine pour le traitement du coronavirus en tant que records d'État Un des jours les plus élevés pour les nouveaux cas

 L'Ohio interdit l'hydroxychloroquine pour le traitement du coronavirus en tant que records d'État Un des jours les plus élevés pour les nouveaux cas Toutes les autorisations antérieures pour l'utilisation de l'hydroxychloroquine ou de la chloroquine "seront considérées comme nulles", selon le règlement du Conseil. L'hydroxychloroquine a été présentée comme traitement et préventif du COVID-19 par le président Donald Trump, ainsi que par d'autres, tels que le président brésilien Jair Bolsonaro.

Les revues scientifiques "manipulées" ?

Mercredi 19 août, Didier Raoult était l'invité de CNews. Devant Laurence Ferrari, il a dénoncé "la guerre" dont était victime selon lui sa solution. "La FDA a écrit "nous validerons un vaccin que s'il n'y a pas de traitement qui marche". Cela explique en partie la guerre contre l'hydroxychloroquine", souligne le professeur marseillais, dans une phrase pleine de sous-entendus. Le ton un peu plus agacé, il persiste et signe quelques secondes plus tard : "Comment expliquer cette guerre complètement folle, complètement délirante, contre l'hydroxycholoroquine ? Comment peut-on même défendre l'idée qu'un médicament qui a été pris par deux milliards de personnes est devenu, en 2020, toxique ?", s'interroge Didier Raoult.

Pour tenter de répondre lui-même à cette question, il avoue avoir "une théorie". "Comme on vit dans un monde qui vit dans le progrès continu, on s'est rendu compte que les choses pouvaient vite devenir obsolètes. Mais pas les molécules chimiques. Les molécules chimiques sont éternelles". La veille, sur sa propre chaîne Youtube, Didier Raoult avait assuré que les revues scientifiques étaient l'objet de "manipulations", et qu'il fallait alors "arrêter une bonne fois pour toutes le mythe de la dangerosité de l'hydroxychloroquine", un "fantasme" menant, selon lui, "au plus grand scandale scientifique de tous les temps".

Covid-19. Ce que Didier Raoult a dit devant la commission d’enquête du Sénat .
Le professeur marseillais était entendu par les sénateurs, mardi 15 septembre. Il a de nouveau vanté les bienfaits de l’hydroxychloroquine dans le traitement des malades du coronavirus. La commission d’enquête du Sénat sur le coronavirus a entendu le Pr Didier Raoult, mardi 15 septembre. Seul, après son refus de participer à une table-ronde avec deux autres chercheurs comme initialement prévu.C’est au-dessus de mes forces de discuter sereinement avec des gens qui m’insultent, s’est justifié le directeur de l’Institut hospitalo-universitaire en maladies infectieuses de Marseille, en ouverture de son audition.

usr: 1
C'est intéressant!