•   
  •   

Culture Rennes. Tam-Tam ouvre jeudi 24 septembre avec un concert en plein air

22:05  23 septembre  2020
22:05  23 septembre  2020 Source:   ouest-france.fr

Gad Elmaleh : Surprise, il se lance dans la musique et reprend Claude Nougaro

  Gad Elmaleh : Surprise, il se lance dans la musique et reprend Claude Nougaro Une nouvelle corde à son arc ! À 49 ans, Gad Elmaleh a décidé de prendre le micro. L'acteur et humoriste s'attaque au répertoire du défunt Claude Nougaro. Un album attendu dans les bacs en novembre 2020.L'acteur et humoriste a donc présenté en avant-première son album où il interprète les grands succès de Claude Nougaro, mort en 2004. Lors d'un concert privé devant seulement une trentaine de personnes - un véritable respect des consignes sanitaires en cette période de pandémie de coronavirus -, sur la péniche Maison Claude Nougaro à Toulouse, il a pu prendre le micro pour chanter quelques extraits.

Eighty, un groupe disco punk sur la scène du 4 Bis © DR Eighty, un groupe disco punk sur la scène du 4 Bis

Festival d’accueil des jeunes rennais, étendu sur huit jours au lieu de deux, Tam-Tam propose une scène avec quatre jeunes groupes rennais pour un public assis et masqué.

L’autorisation est arrivée mardi de la préfecture. Le 4Bis peut bien organiser son concert en plein air jeudi 24 septembre en ouverture du festival Tam-Tam organisé chaque année pour accueillir les jeunes et étudiants nouvellement arrivés à Rennes, et qui commencent leur vie d’adultes.

Rennes. Oggy et les cafards, un ciné-concert en plein air

  Rennes. Oggy et les cafards, un ciné-concert en plein air L’adaptation cinématographique de la série Oggy et les cafards sera projetée en ciné-concert, vendredi 11 septembre, sur le parking de l’Antipode. Deux beatboxeurs seront chargés de la bande son de ce cartoon. L’association Clair Obscur organise un ciné-concert en plein air, vendredi 11 septembre 2020. L’occasion de profiter des dernières soirées d’été. C’est le film Oggy et les cafards, adapté de la série éponyme, qui sera projeté sur le parking de l’Antipode avec, au micro, le rennais Saro ainsi que BreZ.

Quatre jeunes groupes rennais vont se produire sur la scène installée esplanade de Gaulle, devant 441 spectateurs masqués répartis sur 1 600 m2. « Sous une forme cabaret avec des petites tables autour desquelles pourront s’asseoir neuf personnes maximum, avec distanciation physique entre les groupes », explique Gwen Hamdi.

Le duo rennais Barbara Rivage © DR Le duo rennais Barbara Rivage

Pour le directeur du 4 Bis, il est important de renvoyer le message qu’il peut encore se passer des choses quand les conditions sanitaires sont respectées. « Je suis désespéré d’assister à une stigmatisation des jeunes. On oublie un peu vite tout ce qui a été dit de beau sur les jeunes qui pendant le confinement prenaient du temps pour aider leurs aînés. Ça fait partie de l’équilibre d’un jeune d’être en balance entre ses études, ses amis et ses loisirs. Ils doivent avoir des moments de partage. »

Dans les rues de Minsk, la colère contre Loukachenko ne faiblit pas

  Dans les rues de Minsk, la colère contre Loukachenko ne faiblit pas Dimanche, une nouvelle manifestation contre le président Alexandre Loukachenko a eu lieu à Minsk, au Bélarus. 1/20 DIAPOSITIVES © BelaPAN / Reuters Manifestation à Minsk, au Bélarus, le 20 septembre 2020. Manifestation à Minsk, au Bélarus, le 20 septembre 2020. 2/20 DIAPOSITIVES © TUT.BY / Reuters Manifestation à Minsk, au Bélarus, le 20 septembre 2020. Manifestation à Minsk, au Bélarus, le 20 septembre 2020. 3/20 DIAPOSITIVES © BelaPAN / Reuters Manifestation à Minsk, au Bélarus, le 20 septembre 2020.

Lucien Verges, chargé de l’action culturelle, Gwen Hamdi, directeur et Maryline régent, chargée de communication au 4Bis © Ouest-France Lucien Verges, chargé de l’action culturelle, Gwen Hamdi, directeur et Maryline régent, chargée de communication au 4Bis

Le 4 Bis a reçu le soutien de la Ville et de la Préfecture, « qui sera ferme, mais reste attentive à la situation de la jeunesse dans les semaines qui viennent pour qu’elle ne soit pas victime ou stigmatisée. »

Différents styles

Le plateau artistique a été imaginé dès juillet, « avec Mel artiste pop dont ce sera le premier concert, détaille Lucien Verges, chargé de l’action culturelle. Mais aussi, Kheta qui proposera du hip-hop avec des cuivres, le duo pop Barbara Rivage (qui remplace le rappeur parisien Abou Tall) et Eighty, groupe accompagné par I’M From Rennes et les Trans. C’est un groupe disco punk qui fait danser. Ce sera assis, mais si on ne les invite pas, c’est la mort de certains styles musicaux ! »

Petits jobs, santé, solidarité…

Dès vendredi et jusqu’au jeudi 1er octobre, Tam-Tam va proposer chaque après-midi, des ateliers thématiques culture loisirs, engagement emploi, vie quotidienne, déployés entre le 4 Bis, la maison des associations et un chapiteau sur l’esplanade pour les deux derniers jours. « Plus de 60 partenaires seront présents, explique Maryline régent, avec mardi des recruteurs. »

Au-delà de ces huit jours de rencontre, une réflexion est lancée, « en 2005 pour répondre à l’alcoolisation sur l’espace public. On a créé Dazibao pour les jeunes, se souvient Gwen Hamdi. Là si on interdit les fêtes, elles auront lieu en appartement, sans masque. Il faut inventer, trouver des formules pour que la jeunesse se regroupe dans des conditions sanitaires optimales. »

Jeudi 24 septembre, de 19 h à minuit, esplanade de Gaulle, gratuit

Tout le programme de Tam-Tam sur www.le4bis.ij.com et un concours sur Instagram pour gagner des super sacs à trucs.

Covid-19. Pourquoi Rennes n’est pas passée en zone d’alerte maximale ? .
Taux d’incidence en baisse, déclarations encourageantes de la maire, Nathalie Appéré, et du ministre de la santé, Olivier Véran, jeudi 8 octobre 2020. Les signaux sont bons à Rennes, quant à la circulation du Coronavirus. De quoi laisser la capitale bretonne en zone d’alerte renforcée, contrairement à Lille, Lyon ou Grenoble. Mais pas d’assouplir les mesures sanitaires, qui devraient être reconduites. Il y a deux semaines, la circulation du virus suivait la même trajectoire inquiétante à Rennes, que dans les autres métropoles françaises : Lille, Lyon, Grenoble…Mais contrairement à ces villes, la capitale bretonne devrait éviter, pour l’instant, de passer en zone d’

usr: 0
C'est intéressant!