•   
  •   

Culture Isabelle Adjani, catastrophée par l'agression d'Elisabeth dans les rues de Strasbourg

22:15  24 septembre  2020
22:15  24 septembre  2020 Source:   purepeople.com

Isabelle Adjani, ses confessions à Nicolas Bedos

  Isabelle Adjani, ses confessions à Nicolas Bedos Son nouveau film évoque ses racines algériennes. Pour Nicolas Bedos, elle lève le voile sur ses sentiments et ne mâche pas ses mots sur l'époque.« Etrange étrangère », c’est ainsi qu’elle se décrit. Des airs d’éternelle débutante et des projets à la pelle. Après cinq César et deux prix d’interprétation à Cannes, la plus primée des actrices françaises vibre de la même passion. Dans « Sœurs » de Yamina Benguigui, elle incarne Zorah, dramaturge franco-algérienne qui réveille ses fantômes, dont la figure du père, et met en scène sa vie. L’occasion de se confier sur la sienne.

Elle a vécu un véritable cauchemar. En se promenant dans la ville de Strasbourg, Elisabeth, 22 ans, a été prise pour cible par trois hommes ayant les jupes en horreur. Une situation intolérable pour beaucoup de cioyens dont Isabelle Adjani.

C'est une situation insupportable... hélas loin d'être inédite. Le lundi 21 septembre 2020, Elisabeth, jeune étudiante de 22 ans, a raconté son agression sur les ondes de France Bleue Alsace. Elle a été insultée et frappée au visage dans la ville de Strasbourg par trois hommes âgés d'une vingtaine d'années qui lui reprochaient de porter une jupe. Aberrant mais pas si rare dans notre pays où le débat sur la "tenue républicaine" dans les écoles vient d'être très maladroitement relancé par Jean-Michel Blanquer.

Avec émotion, Isabelle Carré évoque sa tentative de suicide à l'âge de 14 ans

  Avec émotion, Isabelle Carré évoque sa tentative de suicide à l'âge de 14 ans Invitée d'"Il n'y a pas qu'une vie dans la vie" ce samedi sur Europe 1, l'actrice Isabelle Carré est revenue sur sa tentative de suicide à l'âge de 14 ans, et son passage dans une unité psychiatrique. Elle se confie également sur le film qui va la convaincre de devenir actrice. C'est un événement sombre qui marqua le début d'une nouvelle vie. À l'âge de 14 ans, Isabelle Carré a tenté de mettre fin à ses jours, avant de se retrouver dans un service psychiatrique. C'est là qu'elle a découvert sa voie, devant un film avec Romy Schneider, avant de devenir quelques années plus tard l'actrice oscarisée connue de tous.

Ce scénario n'est pas étranger à Isabelle Adjani, qui a vécu une expérience très similaire, bien que fictive, dans le film La Journée de la jupe en 2009. Elle incarnait alors une enseignante dans un collège de banlieue, révoltée par le machisme de ses élèves. "Une fiction accomplie, réussie, s'inspire toujours d'une réalité existante, même si elle est parfois encore méconnue d'une partie de la population, rappelle la comédienne dans les colonnes du Parisien. Lorsque d'aucuns ont pu appeler 'exagération' la situation catastrophique décrite dans le film, nous avons été nombreux à nous rendre compte de l'ampleur du déni social."

La réaction du gouvernement

Difficile de dire si la réaction du gouvernement est adéquate. Marlène Schiappa, notre Ministre déléguée chargée de la Citoyenneté, s'est rendue à Strasbourg pour rencontrer la maire, les policiers et gendarmes. Elle a annoncé le recrutement par le ministère de l'Intérieur de 80 intervenants sociaux supplémentaires d'ici fin 2021 pour renforcer l'accompagnement des femmes victimes de ces violences. Mais le problème ne se situe-t-il pas du côté des agresseurs ?

Le coup de gueule d'Isabelle Adjani : "Ces agressions sont intolérables"

  Le coup de gueule d'Isabelle Adjani : L’actrice Isabelle Adjani a condamné l’agression d’Elisabeth dans les rues de Strasbourg par trois hommes en raison de sa tenue vestimentaire : la jeune femme de 22 ans portait une jupe. Isabelle Adjani, qui s’était illustrée dans le film La journée de la jupe, un long-métrage destiné à éveiller les consciences, a condamné avec beaucoup de fermeté l’agression d’Elisabeth ce vendredi 18 septembre. La jeune femme de 22 ans a été agressée par trois hommes dans les rues de Strasbourg car elle portait une jupe.

Aucune nouveauté là-dedans !

"Comme s'il s'agissait d'un scoop, voilà que l'on constate que les femmes se sentent menacées et peuvent se retrouver lynchées à n'importe quel coin de rue, en plein jour, face à des gens tétanisés devant ce qui se passe, se refusant souvent à témoigner, par peur sûrement, regrette Isabelle Adjani, récemment aperçue au Festival d'Angoulême. Mais aucune nouveauté là-dedans ! Des travailleurs sociaux, des médiateurs, oui, c'est très bien. Mais il faut répéter, à en devenir aphone, qu'on doit commencer dès l'école à intégrer ces questions dans l'éducation et aussi dans la formation de la police." Espérons que cette proposition tombe dans les bonnes oreilles...

Vendée Globe. « Seule en mer », la série audio au plus près de la navigatrice Isabelle Joschke .
La navigatrice franco-allemande Isabelle Joschke, installée à Lorient, sera au départ du Vendée Globe, début novembre aux Sables-d’Olonne. Un documentaire audio en plusieurs épisodes, « Seule en mer », lui est consacré. Il est disponible sur Le Mur des Podcasts d’Ouest-France. Aline Pénitot, documentariste radio, est à l’origine de ce projet. Elle en raconte la genèse et les ambitions. Racontez-nous votre première rencontre avec Isabelle Joschke…Je m’en souviendrai très longtemps. Je suis entrée dans le hangar MACSF, à La Base à Lorient au début du mois de décembre 2019. Je ne connaissais pas Isabelle.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 3
C'est intéressant!