•   
  •   

Culture Detroit (Arte) Un tournage éprouvant pour John Boyega

16:25  27 septembre  2020
16:25  27 septembre  2020 Source:   programme-television.org

Rentrée des talks : Quotidien, TPMP, C à vous... quelle émission a fait la meilleure audience ?

  Rentrée des talks : Quotidien, TPMP, C à vous... quelle émission a fait la meilleure audience ? Ce lundi 31 août, les talk-shows faisaient leur grand retour à l'antenne. Ont-ils réussi à faire le plein de fidèles ? Verdict. Comme chaque année, c'était un retour à l'antenne très attendu ! Ce lundi 31 août, les téléspectateurs avaient rendez-vous avec Cyril Hanouna, Yann Barthès et Anne-Elisabeth Lemoine, respectivement sur C8, TMC et France 5. L'heure était aux nouveautés du côté du premier, qui a décidé de revoir totalement la formule de son access. A 18h, il a donné le top départ avec Touche pas à mon poste !, qui a effectué un retour timide côté audiences.

Kathryn Bigelow livre en 2017 Detroit (à voir ce soir sur Canal+ Cinéma) et revient sur une page sombre de l'Histoire américaine, portée par John Boyega qui livre une composition remarquable. Boyega se souvient d’ un tournage difficile et de scènes rejouées jusqu’à l’épuisement.

Bande-annonce VF de DETROIT , un film de Kathryn Bigelow avec John Boyega , Will Poulter, Jack Reynor, Anthony Mackie, Jacob Latimore, Hannah Murray.

La réalisatrice de Démineurs reconstitue les émeutes raciales de Détroit, en 1967. Et signe un film choc, qui entre en résonance avec l’actualité et le mouvement Black Lives Matter.

La réalisatrice de Démineurs reconstitue les émeutes raciales de Détroit, en 1967. Et signe un film choc, qui entre en résonance avec l’actualité et le mouvement Black Lives Matter. © 2017 Shepard Dog LLC. All Rights Reserved. La réalisatrice de Démineurs reconstitue les émeutes raciales de Détroit, en 1967. Et signe un film choc, qui entre en résonance avec l’actualité et le mouvement Black Lives Matter.

Seule réalisatrice à avoir reçu un Oscar (pour Démineurs, en 2010, sur la présence américaine en Irak), Kathryn Bigelow s’intéresse, avec Detroit, à une autre page sombre de l’histoire américaine : l’assassinat de trois jeunes Noirs, à l’été 1967, pendant les émeutes raciales qui ont embrasé la capitale de l’industrie automobile. La ville, en proie au chômage, est au bord de l’explosion. Une descente de police brutale dans une fête organisée par des Afro-Américains met le feu aux poudres… Bigelow nous plonge au cœur des manifestations, reconstitue, caméra à l’épaule, la guerre urbaine, inclut des images d’archives, multiplie les points de vue, avant de zoomer sur un drame qui se joue à l’écart du chaos : Larry Reed, chanteur du groupe The Dramatics (Detroit est aussi le berceau des studios Motown), et son ami Fred Temple se réfugient à l’Algiers Motel. Avec d’autres jeunes, ils espèrent échapper aux violences de la rue. Leur refuge se transforme en piège mortel lorsque des policiers, à la recherche d’un supposé sniper, investissent les lieux, séquestrent les clients de l’hôtel. Commence alors un terrifiant huis clos.

Chace Crawford's Gills Scene From `` The Boys '' pourrait être le moment télévisé le plus étrange de 2020

 Chace Crawford's Gills Scene From `` The Boys '' pourrait être le moment télévisé le plus étrange de 2020 © Amazon Nous avons discuté avec l'acteur de The Deep Chace Crawford de l'un des voyages les plus fous jamais vus à la télévision. Amazon Prime's The Boys connaît un moment bizarre - c'est une émission qui a résolu le problème de la façon de tuer un homme à la peau dure comme un diamant en mettant un explosif dans son arrière et le faisant exploser de l'intérieur en dehors.

Été 1967. Les États-Unis connaissent une vague d’émeutes sans précédent. La guerre du Vietnam, vécue comme une intervention néocoloniale, et la ségrégation

John Boyega : J’ai eu envie de jouer Jake car j’adore l’univers de Pacific Rim et j’avais vraiment envie de participer à son expansion. Rebelle, Jake ne veut pas être un héros. C’est donc un personnage très intéressant car on doit faire ressortir ses bons côtés.

À lire également

Point Break (France 5) - Patrick Swayze : "La mer est une quête mystique"

Voyage au bout de l’enfer

Detroit ne ménage aucune zone de confort. Kathryn Bigelow radiographie la violence psychologique, verbale et physique exercée par les policiers, montrant la haine et la bêtise. Ce voyage au bout de l’enfer, minutieusement documenté, n’est pas pour autant un film dossier. La cinéaste en donne elle-même la définition : "Comment décrire, par exemple, un drame comme L’Armée des ombres, de Jean-Pierre Melville, sur la Résistance française ? C’est un de mes films préférés : une histoire vraie, avec des caractères sociologiques et historiques, tout en étant viscéralement immersif. J’ai conçu Detroit de la même manière" Bigelow s’est appuyée aussi sur l’enquête de Mark Boal, son scénariste attitré, et le travail du journaliste d’investigation David Zeman, lauréat du prix Pulitzer : ils ont épluché les dossiers judiciaires, rencontré des témoins du drame, dont le chanteur Larry Reed, ainsi que l’avocat des policiers incriminés.

Le mini-festival de la fiction télévisée se réinvente à Paris, pour un maxi plaisir

  Le mini-festival de la fiction télévisée se réinvente à Paris, pour un maxi plaisir En dépit des difficultés dues à la crise sanitaire, le plaisir de se retrouver était palpable aux Folies-Bergère, qui accueillaient cette édition spéciale du 16 au 18 septembre. « La Rochelle sur Seine », « Sous les pavés de Paris, le sable de La Rochelle »… Toutes les plaisanteries ont été tentées au cours du mini-Festival de la fiction télévisée qui s’est tenu, pour des raisons de pandémie, non pas dans la cité portuaire de Charente-Maritime mais à Paris ; non pas sur cinq jours mais sur trois ; ni en bord de mer, mais aux Folies-Bergère, théâtre magnifique du 9e arrondissement parisien, où Joséphine Baker mena revue.

John Boyega aux côtés de Chiwetel Ejiofor et Thandie Newton dans Half of a Yellow Sun. Notons enfin que, mis à part les blockbusters de SF et les drames secs engagés, la carrière de John Boyega comprend également des films de science-fiction moins coûteux (Attack The Block aux côtés de

John Boyega . Les émeutes qui ont eu lieu à Detroit le 23 juillet 1967 sont l'une des plus importantes des Etats-Unis, derrière celles des Draft Riots de New York (1863) et celles de Los Angeles (1992). S'étant déroulées sur cinq jours, elles ont causé la mort de 43 personnes et en ont blessé 467 autres.

À lire également

Démineurs (Arte) Pourquoi le film est-il entré dans l'histoire des Oscars ?

Un tournage éprouvant

Le film est porté par une troupe de comédiens habités et poussés au bout de leurs limites. Pour dénicher ses interprètes, la cinéaste a mis en place un jeu de rôle et d’improvisation. " C’était très libérateur pour eux, comme au théâtre. Mais le tournage de la séquence de l’Algiers a été très dur." Certains ont craqué. Will Poulter (Le Labyrinthe) est sidérant dans le rôle du flic raciste et sadique : "J’étais incapable de m’identifier à lui", se souvient-il. Entre les policiers et les victimes s’interpose Melvin Dismukes, un vigile qui tente de limiter les dégâts. Il est incarné par John Boyega. L’interprète de Finn, héros de la nouvelle trilogie Star Wars, se rappelle, lui aussi, d’un tournage éprouvant et de scènes rejouées jusqu’à l’épuisement : "Il fallait qu’on oublie les caméras…" À l’écran, nul besoin de discours sur la ségrégation raciale et le poison de la haine, les images suffisent.

Isabelle Huppert, message personnel (Arte) Isabelle Huppert : "Arrêter ? "J’y pense souvent, mais je ne le ferai jamais."

  Isabelle Huppert, message personnel (Arte) Isabelle Huppert : Dans ce portrait constitué d’archives, d’entretiens et d’extraits de films, l’actrice revient sur sa carrière. Morceaux choisis. © Guy Ferrandis Dans ce portrait constitué d’archives, d’entretiens et d’extraits de films, l’actrice revient sur CÉSAR ET ROSALIE"Être acteur, ce n’est pas un métier, c’est un artisanat", lui glisse Yves Montand sur le tournage du film de Claude Sautet (1972). Elle y débutait en incarnant Marité, la sœur de Romy Schneider.

Detroit sort dans les salles françaises le 11 octobre 2017, deux mois et demi après sa sortie américaine. Film interdit aux moins de douze ans. La bande annonce de Détroit de Kathryn Bigelow, avec John Boyega et Will Poulter.

Detroit : Toutes les informations de diffusion, les bandes-annonces, les photos et rediffusions de Detroit avec Télé 7 Jours. À Detroit , une descente de police dans un bar d’un quartier noir déclenche de violentes émeutes. Larry, leader d’un groupe de musique soul, s’est réfugié à l’Algiers

Detroit est diffusé dimanche 27 septembre à 20.55 sur Arte.

Isabelle Magnier


Galerie: Retour vers le futur : les détails cachés dans la trilogie culte de Robert Zemeckis (Allocine)

Fortement grimé au début du film pour apparaître plus âgé, Crispin Glover est en réalité plus jeune que l'interprète de son fils Marty, Michael J. Fox.

The Head (Canal+) : de quel film culte s'inspire la série avec Alvaro Morte ? .
Une base scientifique bien isolée au fin fond de la banquise, des morts qui s'accumulent mystérieusement ça vous dit quelque chose ? Normal, c'est le cadre du film d'horreur The Thing sorti en 1982. Mais cela ressemble aussi, du moins en partie, à celui de la nouvelle série de Canal+ The Head. En quoi la série a-t-elle un lien avec le film ? Ce jeudi 24 septembre à partir de 21h05 vous pourrez découvrir sur Canal+ les deux premiers épisodes inédits de la série espagnole The Head. Si vous n'êtes pas abonnés, sachez que vous pouvez tout de même découvrir le premier épisode car la chaîne l'offre en diffusion sur son site. Pour le regarder, cliquez ici.

usr: 0
C'est intéressant!