•   
  •   

Culture Québec enquête sur l'incident d'une femme autochtone qui a filmé les mauvais traitements infligés par des infirmières à l'hôpital

04:20  01 octobre  2020
04:20  01 octobre  2020 Source:   reuters.com

Les groupes autochtones doivent superviser les actions de la police au Canada, dit le commissaire

 Les groupes autochtones doivent superviser les actions de la police au Canada, dit le commissaire © Nathaniel Dove / Global News Erica Violet Lee, de la Coalition d'action conjointe autochtone, dit que la police et les prisons devraient être abolies et remplacées par un système plus équitable. Les groupes civils autochtones qui superviseraient les actions de la police sont en retard au Canada, déclare un commissaire qui a participé à l'enquête sur femmes et filles autochtones disparues et assassinées .

Une Autochtone laisse couler quelques larmes en écoutant les discours prononcés à l 'occasion du Le document fait état d ’ un système qui défavorise, voire pénalise les femmes autochtones . De plus, ils suggèrent à Québec « de créer une commission d’ enquête sur les enfants enlevés aux familles

Le premier ministre du Québec a dénoncé les propos jugés racistes adressés par une infirmière à une femme autochtone peu avant son décès dans un hôpital et La mort de Joyce Echaquan survient un an après la publication d ' un rapport d ' une commission d' enquête publique, qui concluait que «les

Elle a capturé les propos désobligeants du personnel de l'hôpital sur son téléphone pendant son séjour là-bas et les a publiées sur Facebook Live. Les vidéos ont déclenché une vague de critiques et de protestations dans un pays qui a une longue histoire d'abus contre ses populations autochtones.

"Comme tous les Québécois, j'ai été choqué par le racisme dont elle était l'objet", a déclaré mercredi le premier ministre du Québec François Legault aux journalistes à Québec. Il a déclaré qu'un groupe de travail provincial sur le racisme émettrait des recommandations dans les semaines à venir et qu'une infirmière avait été congédiée pour cet incident.

Les pirates informatiques détiennent-ils les données des 200 000 infirmières de l'Ontario en otage sur le dark web?

 Les pirates informatiques détiennent-ils les données des 200 000 infirmières de l'Ontario en otage sur le dark web? © Kacper Pempel / Reuters L'Ordre des infirmières et infirmiers de l'Ontario affirme avoir découvert qu'il avait été piraté le 8 septembre. Dix jours après avoir appris qu'il était visé par une attaque de ransomware , l'Ordre des infirmières de l'Ontario (CNO) est essaient toujours de savoir si les renseignements personnels de ses 300 employés et 195 500 membres ont été compromis, ont déclaré des responsables à CBC News.

⬇ - L'éditeur de WikiLeaks risque jusqu'à 175 ans de prison pour des accusations d'espionnage imposées par le gouvernement américain. Les avocats de Julian Assange ont soumis à plusieurs reprises au juge des demandes infructueuses sur son affaire, au cours des derniers mois, pour qu'elle

Au Canada, le rapport tant attendu sur les femmes autochtones disparues et assassinées a enfin été déposé. La plupart des Canadiens reconnaissent la situation difficile des Autochtones , mais ce mot reste associé aux pires massacres de l’histoire, ce qui choque une partie de l’opinion publique.

Dans la vidéo partagée par les médias et examinée par Reuters, les infirmières peuvent être entendues en français appeler Echaquan «stupide comme l'enfer» et suggérer qu'elle n'était bonne que pour le sexe. La famille de

Echaquan a déclaré que Joyce avait un problème cardiaque.

"J'ai sept enfants qui n'ont plus de mère", a déclaré mardi à Radio-Canada Carol Dubé, le mari d'Echaquan. La mort de

Echaquan survient au milieu des inquiétudes persistantes concernant le traitement des peuples autochtones au Canada, qui représentent environ 5% des quelque 37 millions d'habitants du Canada. Un rapport du gouvernement du Québec de 2019 a révélé une discrimination systémique à l'encontre des Autochtones qui accèdent aux services publics.

Union constate qu'au moins 213 infirmières autorisées sont décédées du COVID-19, dont plus de la moitié sont des infirmières de couleur

 Union constate qu'au moins 213 infirmières autorisées sont décédées du COVID-19, dont plus de la moitié sont des infirmières de couleur National Nurses United, le plus grand syndicat d'infirmières du pays, a publié un rapport sur les décès d'agents de santé dus à la bataille du pays Avec le coronavirus. NNU estime que 1 718 travailleurs de la santé sont décédés du COVID-19 à ce jour, dont 213 infirmières autorisées. Il y avait 3 millions d'emplois infirmiers à travers le pays en 2019, selon le Bureau of Labor Statistics.

Alors qu'un examen du corps de Victorine à l 'aide d ' un scanner n'avait pas permis d'identifier les causes de sa mort mardi soir, une autopsie a été Des analyses sont en cours et des prélèvements ont été effectués sur les vêtements de Victorine. De nombreux voisins ont également été interrogés

Traductions en contexte de " mauvais traitements infligés à" en français-russe avec Reverso Context : Il a également noté avec préoccupation les cas de procès inéquitables et d'exil forcé d'opposants politiques, ainsi que les mauvais traitements infligés à leur conjoint, leurs enfants et d'autres

En juin, une vidéo montrant l'arrestation forcée d'un chef autochtone canadien par la Gendarmerie royale du Canada à la suite d'un incident impliquant une plaque d'immatriculation périmée a été critiquée par le premier ministre Justin Trudeau. Le ministre fédéral des Services aux Autochtones de

, Marc Miller, a déclaré que la mort d'Echaquan «n'est pas un événement isolé». Des manifestations

«Justice pour Joyce» sont prévues dans des villes du pays dans les prochains jours, dont une à Montréal samedi qui, selon les organisateurs, attirera plus d'un millier de participants.

"Il y a beaucoup d'Autochtones qui se trouvent à l'hôpital qui n'ont pas de téléphone pour enregistrer une telle situation", a déclaré Claudette Dumont-Smith, directrice générale de l'Association des femmes autochtones du Canada.

(Reportage de Mahad Arale à Toronto, reportage supplémentaire d'Allison Lampert à Montréal et Moira Warburton à Vancouver; Édité par Denny Thomas et Rosalba O'Brien)

Ces ensembles de salle de bain de Noël garantiront que toute votre maison est décorée pour les vacances .
Votez comme si votre vie en dépendait. Pour beaucoup, il ne s’agit pas d’un simple appel à l’action, c’est la vraie vie. Dans cette série, des personnes de différents emplois, origines et points de vue partagent l'impact que cette élection aura sur eux, et la raison exacte pour laquelle ils votent en 2020. Parce que la politique et le bien-être ne peuvent pas être séparés , surtout cette année.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!