•   
  •   

Culture Macron déploie sa vision pour réorganiser l'islam en France

16:20  02 octobre  2020
16:20  02 octobre  2020 Source:   bloomberg.com

150 ans en République : « L’histoire ce n’est pas un bloc auquel on adhère », dit Nicolas Offenstadt après le discours d’Emmanuel Macron

  150 ans en République : « L’histoire ce n’est pas un bloc auquel on adhère », dit Nicolas Offenstadt après le discours d’Emmanuel Macron Le président de la République a défendu l’idée selon laquelle l’histoire de France est un bloc. Pour l’historien Nicolas Offenstadt cette vision, proche du « roman national », est dépassée © Julien de Rosa/AP/SIPA Emmanuel Macron devant un gros bloc (de marbre) au Panthéon, ce vendredi. INTERVIEW - Le président de la République a défendu l’idée selon laquelle l’histoire de France est un bloc.

le 11/02/2018 par Edward Macron veut réorganiser l ’ islam en France . Ils ne veulent pas un pays islamique, ils veulent le grand mélange. Un monde où il n’y a que des consommateurs sans racine et sans attache culturel, ce qu’ils sont en train de faire avec le christianisme, ils sont aussi entrain de la

Le président Emmanuel Macron a annoncé de nouvelles mesures visant à contrer l ’ Islam politique en France . Ces changements limiteraient le rôle que les gouvernements Dans un discours politique très attendu, M. Macron , lors d’une visite à Mulhouse, dans l’est de la France , le 18 février, a déclaré que

(Bloomberg) -

Emmanuel Macron wearing a suit and tie © Photographe: Jasper Juinen / Bloomberg Emmanuel Macron

Le président français Emmanuel Macron a exposé son ambition de conduire des changements dans la manière dont la foi islamique est gouvernée en France , dans un long discours vendredi qui présentait des propositions pour lutter contre l'extrémisme.

Macron a tenté de contrer les accusations de selon lesquelles il était indulgent en matière de criminalité, après une poignée d'incidents violents au cours de l'été et une attaque au couteau la semaine dernière. Il évoque souvent la menace de «séparatisme» - un terme qu’il a inventé pour désigner l’extrémisme - et s’est engagé à plusieurs reprises à empêcher les imams étrangers de prêcher en France et à contrôler le financement des mosquées.

Castaner chahuté, micros désinfectés et plan de relance… L’Assemblée aussi a fait sa rentrée

  Castaner chahuté, micros désinfectés et plan de relance… L’Assemblée aussi a fait sa rentrée Après les vacances parlementaires, les députés ont repris leurs travaux ce mardi © Jacques Witt/SIPA Le Premier ministre Jean Castex à l'Assemblée, le 15 juillet 2020. REPORTAGE - Après les vacances parlementaires, les députés ont Certains visages sont plus bronzés, plus reposés, d’autres ont les traits déjà tirés, mais on n’en voit pas grand-chose, port du masque oblige. Les députés étaient de retour dans l’Hémicycle ce mardi, après un mois de suspension des séances publiques.

Emmanuel Macron , invité par le Conseil français du culte musulman, lors du dîner de rupture du jeûne du ramadan, en juin 2017. Le moment approche pourtant ou le chef de l'État livrera sa vision de la place de l ' islam dans la République. À vrai dire, elle n'a cessé de se poser à lui quasiment depuis le

Emmanuel Macron doit profiter d'un déplacement aux Mureaux (Yvelines), ce vendredi matin, pour dévoiler les grandes lignes de son texte, qui vise principalement à lutter contre l ' islam politique et l ' islam radical. Outre une intensification de la lutte contre la polygamie qui sévit encore en France

Les sujets deviennent centraux avant les élections locales de l'année prochaine, et Macron a sauté une réunion des dirigeants de l'Union européenne vendredi pour faire le discours. Un projet de loi sera dévoilé à la mi-octobre, mais il est peu probable qu'il ait des effets radicaux avant l'élection présidentielle de 2022.

Macron a déclaré que la loi proposée permettrait également:

Faciliter l'intervention de l'État lorsque les fonctionnaires montrent des signes de radicalisation Renforcer les contrôles et assécher le financement des organisations qui promeuvent le radicalisme sous le couvert du sport ou des loisirs Rendre l'école obligatoire à partir de trois ans et Interdire l'enseignement à domicile pour empêcher la formation d'écoles islamiques, bien que les enfants ayant des problèmes de santé en soient exemptés Mettre l'accent sur la surveillance des écoles de langues Créer une certification pour les imams français Surveiller le financement des groupes religieux de pays étrangers et interdire les projets «incompatibles avec les valeurs de la République» millions d'euros pour soutenir les études islamiques de haut niveau, et créer un institut scientifique d'islamologie

Macron a dépeint une image sombre de l'état de l'islam, affirmant qu'il était «en crise, y compris dans les pays où il est une religion majoritaire», citant la Tunisie. «Il existe un islam radical qui a conduit à la normalisation de la violence.»

Exclu. Héloïse Martin de retour dans Fort Boyard après avoir été victime de grossophobie : "Je suis revenue pour faire taire les haters !"

  Exclu. Héloïse Martin de retour dans Fort Boyard après avoir été victime de grossophobie : Après sa première participation en 2019 à Fort Boyard, Héloïse Martin a été victime de remarques grossophobes sur Twitter qui l'ont profondément marquée. La comédienne nous explique pour quelles raisons elle a décidé de revenir sur le Fort ce samedi. Le 27 juillet 2019, Héloïse Martin participait pour la première fois à Fort Boyard sur France 2 aux côtés de Philippe Etchebest ou encore Carla Ginola. Et pour ce baptême du feu, la comédienne a dû faire face à une avalanche de commentaires haineux et grossophobes sur Twitter. Très affectée par ces messages, Héloïse Martin avait décidé dans la soirée de supprimer son compte Twitter.

Un document tiré des macronleaks révèle la volonté d'Emmanuel Macron de 1- faciliter la gestion de l ' Islam au quotidien, 2- accélérer l'enseignement de

Emmanuel Macron , au palais de l’Elysée, le 9 février. Ludovic marin / afp. Le président de la République veut « poser les jalons de toute l’organisation de l ’ islam de France » au « premier semestre 2018 », assurant dans un entretien avec le Journal du dimanche (JDD), le 11 février, qu’il va

«Nous devons aider cette religion à s’organiser pour qu’elle soit un partenaire de la République», a déclaré Macron. «Nous devons construire un Islam des Lumières», a-t-il ajouté, faisant référence au mouvement philosophique qui a promu la séparation de l'Église et de l'État.

L'ancien président français Nicolas Sarkozy nourrissait des ambitions similaires, et Macron a reconnu les difficultés, mais a déclaré qu'il était nécessaire d'essayer. «Je ne pense pas que nous ayons besoin d’une forme d’islam à la française», a-t-il déclaré. «Nous devons libérer l’islam en France de ses influences étrangères.»

Le dirigeant français a remercié les ministres pour leur aide à l'élaboration des propositions, parmi lesquels Gérald Darmanin, un conservateur proche de Sarkozy qui a été nommé ministre de l'Intérieur en juillet.

En signe de repoussage précoce, le recteur de la mosquée de Paris, Chems-eddine Hafiz, a qualifié la proposition de Macron de «gadgets», dans un éditorial du journal Le Monde. Le chef d'extrême gauche Jean-Luc Melenchon a tweeté à qu'il s'agissait d'un discours anti-musulman.

Lors d'une séance de questions-réponses avec des journalistes, Macron a défendu ses propos. «Je n'ai pas le sentiment que mon discours était contre les musulmans», a-t-il dit, «bien au contraire.»

Pour plus d'articles comme celui-ci, veuillez nous rendre visite sur bloomberg.com

© 2020 Bloomberg L.P.

Sans nouveau gouvernement, le Liban va-t-il poursuivre sa descente aux enfers? .
Au Liban, paralysé par un blocage politique et confronté à une crise économique inédite, la formation d'un nouveau gouvernement attendu par la communauté internationale semble très lointaine. Un retour à la case départ pour un Liban à qui la communauté internationale réclame des réformes urgentes avant de débloquer toute aide financière. © ANWAR AMRO Des journalistes libanais assistent à la conférence de presse d'Emmanuel Macron à Paris, depuis Beyrouth, le 27 septembre 2020 Cette assistance est d'autant plus cruciale que l'explosion gigantesque du 4 août au port de Beyrouth est venue aggraver une situation socio-économique désastr

usr: 1
C'est intéressant!