•   
  •   

Culture Douglas Kennedy, l’homme qui voulait la défaite de Donald Trump

10:40  25 octobre  2020
10:40  25 octobre  2020 Source:   ouest-france.fr

États-Unis. Donald Trump est-il prêt à tricher pour rester président ?

  États-Unis. Donald Trump est-il prêt à tricher pour rester président ? L’élection sera-t-elle équitable ? En reconnaîtra-t-il le résultat en cas de défaite ? Beaucoup d’ingrédients, dans le parcours du président américain, contribuent à l’inquiétude. À cinq semaines de l’élection présidentielle américaine, Donald Trump ne cesse de semer le trouble, répétant ces derniers jours que le scrutin sera faussé, qualifiant le vote par voie postale d’arnaque et refusant de dire s’il acceptera de transmettre pacifiquement le pouvoir à Joe Biden en cas de défaite.Ces propos en disent long sur sa vision du monde, qu’il paraît ne pas envisager autrement que sous l’angle du mensonge et du trucage.

How Donald Trump was mocked at the Emmys - Продолжительность: 2:19 Guardian News Recommended for you. Best seller - « L ’ homme qui voulait vivre sa vie » de Douglas Kennedy , Editions Belfond - 1997 - Продолжительность: 6:31 Télé Matin 840 просмотров.

Sur le thème, classique, de l'individu qui, ayant réussi, plaque tout pour changer d'existence, Douglas Kennedy propose des variations nouvelles, brillantes et drôles. Ce n'est pas seulement une identité d'emprunt que prendra son héros, avocat de Wall Street, mais deux: un photographe, un homme en

Douglas Kennedy, célèbre écrivain américain, participe au festival Grand West de Quiberon. © Thierry Creux, Ouest-France Douglas Kennedy, célèbre écrivain américain, participe au festival Grand West de Quiberon.

Pour l’auteur à succès, une deuxième victoire de Donald Trump signerait la fin de la démocratie américaine. Il est horrifié par l’actuel président et les divisions qui gangrènent la société américaine.

Il arrive tout sourire après sa séance quotidienne et matinale de sport. À bientôt 66 ans, Douglas Kennedy s’entretient. Il est, les 24 et 25 octobre, l’invité du festival de cinéma et de littérature Grand West à Quiberon. Assis face à une mer déchaînée dans le bar de son hôtel, l’auteur de L’homme qui voulait vivre sa vie, aimerait que l’horizon s’éclaircisse pour son pays, les États-Unis.

AOC qualifie Trump de «suprémaciste blanc» après les commentaires du débat sur les Proud Boys. La représentante

 AOC qualifie Trump de «suprémaciste blanc» après les commentaires du débat sur les Proud Boys. La représentante Alexandria Ocasio-Cortez (D-NY) a qualifié le président Donald Trump de «suprémaciste blanc» à la suite de ses commentaires sur les Proud Boys lors du débat électoral de mardi. © Tom Williams / Pool / Getty Images Rep.Alexandria Ocasio-Cortez (D-NY) s'exprimant lors d'une audition du comité de surveillance et de réforme de la Chambre le 24 août 2020. Elle a critiqué le président Donald Trump à propos de ses commentaires à Proud Boys lors du débat électoral.

Un Kennedy , nouvelle figure du parti démocrate ? Avec ses cheveux roux et ses yeux bleus, Joseph Patrick Kennedy III fait penser à son grand-oncle John Fitzgerald Kennedy (JFK) et son grand-père Mardi soir, Joe Kennedy ne disposera que de quelques minutes pour répondre à Donald Trump .

Sauter à la navigation Sauter à la recherche. Pour les articles homonymes, voir Douglas Kennedy (homonymie) et Kennedy . Douglas Kennedy , né le à New York, est un écrivain américain qui décrit de manière très acerbe certains aspects des États-Unis d'Amérique.

Nous sommes à dix jours des élections américaines. Vous êtes inquiet ?

Mais pourquoi ? Nous avons un pays très stable et un chef d’État extraordinaire ! Il est un mélange de Chateaubriand et de Montesquieu (il éclate d’un rire sarcastique). Bien sûr que je suis inquiet. Si Donald Trump gagne et rempile pour un deuxième mandat, c’est la fin de la démocratie à l’américaine.

Il a des chances de l’emporter ?

Les signes sont plutôt positifs pour Joe Biden. Mais en réalité, on n’en sait rien. Je n’ai tellement pas envie de revivre le traumatisme d’il y a quatre ans. J’étais à New York ce soir-là, je voyais la carte des États basculer dans son camp. J’avais l’impression de suivre l’évolution d’un cancer. Je redoute encore plus les conséquences d’un nouveau mandat. Je viens de terminer l’écriture de mon dernier roman, un polar qui se passe à Los Angeles. J’y décris une Amérique divisée, fractionnée avec des clans qui se détestent. C’est la triste réalité de mon pays.

Le vote par correspondance `` fonctionnera très bien '', a déclaré le sénateur Scott, rejetant les craintes de Trump concernant des élections volées

 Le vote par correspondance `` fonctionnera très bien '', a déclaré le sénateur Scott, rejetant les craintes de Trump concernant des élections volées À retenir du RNC: Donald Trump Jr. dénonce `` les émeutes, le pillage et le vandalisme '', Tim Scott offre l'optimisme Démocrates ont dénoncé les affirmations de Trump et ont accusé l'administration d'avoir mis en œuvre des changements au service postal pour empêcher les électeurs de poster leurs bulletins de vote. Le ministre des Postes, Louis DeJoy, a vivement contesté ces allégations comme un "faux récit" lors d'une audience controversée de la Chambre , lundi, .

Douglas Kennedy présente Quitter le monde Le destin bouleversant d'une femme qui, face aux coups du sort, tente de survivre. À la fois drame psychologique

Lire aussi Consigny - Donald Trump sera peut-être un grand président. Kennedy a le parfait CV. Comme son frère jumeau Matt, il a fait des Nancy Pelosi, la leader des démocrates à la Chambre, au moment de la désignation du petit-neveu prodigue comme l ' homme qui allait répondre au président

Les intellectuels peuvent encore faire changer les choses ?

Nous sommes de moins en moins nombreux. Ceux qui lisent, qui s’intéressent au monde, qui voyagent en dehors des États-Unis représentent à peine 15 % de la population. Le pays s’est fracturé. On a vu apparaître une génération d’ultra-riches, une classe moyenne souffrir et des pauvres de plus en pauvres. Quand j’étais jeune, il était possible de vivre à New York, dans Manhattan. Aujourd’hui, il faut gagner un million de dollars par an !

Notre regard d’Européens sur l’Amérique a toujours été un mélange d’admiration, de fascination, même, et d’incompréhension totale parfois. C’est le cas pour l’élection de Trump…

Je vous comprends… C’est un crétin. C’est notre Mussolini à nous. Il a réussi à conquérir le pouvoir et à nommer les juges de la Cour suprême les plus conservateurs. Nous allons donc perdre l’Obama care (la réforme de santé), le mariage homosexuel, le combat pour l’avortement…

Avant le 3e débat, Trump s'en prend à nouveau au modérateur. Cette fois, c'est Kristen Welker de NBC qu'il appelle «injuste».

 Avant le 3e débat, Trump s'en prend à nouveau au modérateur. Cette fois, c'est Kristen Welker de NBC qu'il appelle «injuste». WASHINGTON - Le prochain (et dernier débat) n'a lieu que jeudi, mais le président Donald Trump tente déjà de faire pression et d'intimider la modératrice, la correspondante de NBC News à la Maison Blanche, Kristen Welker. Votre navigateur ne prend pas en charge cette vidéo "Elle a toujours été terrible et injuste, comme la plupart des journalistes de Fake News, mais je continuerai à jouer au jeu", a tweeté Trump samedi.

Comme de nombreux autres Etats, le vote par anticipation est autorisé en Floride afin de permettre aux personnes âgées, très nombreuses dans cet Etat prisé par Avec ses 29 grands électeurs au Collège électoral, il est difficile - voire impossible - pour Donald Trump de rester à la Maison-Blanche sans

Impossible de compter le nombre de fois où Melenia Trump a rejeté son mari Donald Trump devant des caméras. Après un débat chaotique il y a quelques semaines de cela, les deux hommes politiques ont réussi à élever le niveau et à évoquer les sujets qui comptent pour les citoyens du pays

Pour vous, le 11 septembre 2001 est-il à l’origine de ce bouleversement des États-Unis ?

C’est la frontière. Tout a changé depuis… Trump est le point culminant de ce changement des mentalités. S’il gagne, c’est la fin du siècle américain. Celui qui a commencé juste après la fin de la Première Guerre mondiale et qui a explosé après la Seconde Guerre mondiale.

L’écrivain Jim Harrison a dit : « L’Amérique n’a pas besoin de tuer ses poètes, elle se contente de les ignorer. » Vous partagez ce sentiment ?

Bien sûr… Nombre de nos auteurs sont plus connus en Europe que dans leur propre pays… Notre plus grand défi aujourd’hui, c’est l’éducation des nouvelles générations. Celles qui vivent le nez dans les écrans de leur téléphone portable, qui ne lisent plus. L’éducation est vraiment la clé de notre avenir. Ma fille Amelia a toujours aimé lire. Je me souviens, quand elle était au lycée, les autres l’appelaient : « La file qui lit. » C’est terrifiant.

L’histoire de la conquête de l’Ouest et du massacre des Indiens est très peu enseignée aux États-Unis. Ce déni du passé explique-t-il le présent ?

Dans l'Arizona, Donald Trump enchaîne deux meetings pour combler son retard sur Joe Biden

  Dans l'Arizona, Donald Trump enchaîne deux meetings pour combler son retard sur Joe Biden Donald Trump s'est rendu lundi dans l'Arizona, bastion républicain où les sondages le placent en difficulté face à Joe Biden. 1/10 DIAPOSITIVES © Carlos Barria / Reuters Donald Trump en meeting à Tucson, dans l'Arizona, le 19 octobre 2020. Donald Trump en meeting à Tucson, dans l'Arizona, le 19 octobre 2020. 2/10 DIAPOSITIVES © Carlos Barria / Reuters Donald Trump en meeting à Tucson, dans l'Arizona, le 19 octobre 2020. Donald Trump en meeting à Tucson, dans l'Arizona, le 19 octobre 2020.

Pour Donald Trump , en retard de 9 points sur son adversaire à seulement douze jours du scrutin, ce rendez-vous est selon beaucoup d’experts la dernière chance pour renverser la tendance. Un avis que partage également Corentin Sellin, professeur agrégé d'Histoire et spécialiste des États-Unis, même

Et l'élection de Donald Trump ne déroge pas à la règle. Le nouveau président américain déclarait avant son élection, avec la modestie qui le caractérise, être "le meilleur putter du monde (le putter est un bâton de golf servant à frapper la balle doucement sur de courtes distances, et par extension, celui

Oui, c’est terrible. On parle de la révolution contre les Anglais, de la guerre de Sécession mais cette partie de notre histoire, jamais… Cela a empiré avec Trump et la montée en puissance de l’extrême droite. Chez nous, comme ailleurs, la parole se libère. Trump a dit en parlant de Kamala Harris, la candidate de Joe Biden à la vice-présidence : « On ne veut pas d’une femme, d’une socialiste à la Maison-Blanche », et en filigrane bien sûr, il y avait : « On ne veut pas d’une Noire. » En disant cela, il sait qu’il va gagner des voix…

Vous vivez plusieurs mois de l’année à Paris. C’est d’ailleurs dans cette ville que se déroule l’action de votre dernier livre (1).

C’est une histoire d’amour qui me permet de poser beaucoup de questions sur le couple, la fidélité… Pourquoi la passion survit toujours mieux en dehors du quotidien, mais pourquoi on recherche du quotidien avec la personne que l’on aime… C’est l’occasion de s’interroger pour les autres et pour soi-même : Qu’est-ce qu’on veut vraiment dans la vie ?

Vous y avez répondu pour vous ?

Absolument pas ! (Il éclate de rire). Dans la vie de couple, il n’y a pas de vérité, il n’y a que des réponses…

Le Paris du livre, celui des années 1970, a bien changé lui aussi. Depuis, il y a eu Charlie Hebdo et le Bataclan…

La veille des attentats de novembre 2015, j’étais seul chez moi. C’était le soir, j’ai décidé d’aller marcher dans Paris. Je suis passé devant le Bataclan, devant le restaurant Le petit Cambodge… Le lendemain, l’horreur se déchaînait. C’est la musique du hasard. Aucune grande capitale n’échappe à cette montée de la violence… Mais je garde un amour profond pour cette ville.

Trump, la montée de l’islamisme, l’épidémie de Covid… Vous restez optimiste pour l’avenir ?

Je suis réaliste. Ma première femme me disait : « Tu vois le monde avec trop de clarté, Douglas. » Mais j’ai des enfants, alors je veux rester optimiste. Sinon on va devenir comme ce héros de la littérature russe, Oblomov, vivant dans son appartement et incapable de quitter son canapé parce que le monde extérieur lui faisait peur. Nous vivons des mutations profondes, mais nous avons connu aussi deux guerres mondiales… Après cette période, l’Europe et les États-Unis ont investi dans l’éducation et la culture. Cela doit nous faire réfléchir...

(1) Isabelle l’après-midi, de Douglas Kennedy, chez Belfond, 22,90 €, 308 pages.

Douglas Kennedy sera présent dimanche 25 octobre, à 14 h 30, au cinéma le Paradis, 4, rue du Phare, à Quiberon, pour une rencontre intitulée « Les deux Amériques ».

Kamala Harris, une famille en images .
Si Joe Biden est élu le 3 novembre, Kamala Harris pourrait être la première femme vice-présidente des États-Unis. Retour en images sur son histoire familiale. 1/36 DIAPOSITIVES © Paris Match Shyamala Gopalan, la mère de Kamala Harris, et son amie Lenore Pomerance, lors d'une manifestation sur le campus de Berkeley. Shyamala Gopalan, la mère de Kamala Harris, et son amie Lenore Pomerance, lors d'une manifestation sur le campus de Berkeley. 2/36 DIAPOSITIVES © Paris Match Les grands-parents maternels de Kamala Harris, Rajam et P.V. Gopalan.

usr: 10
C'est intéressant!