•   
  •   

Culture Dimanche soir à la télé : on mate "Passion" et "Wake in Fright"

18:25  04 février  2018
18:25  04 février  2018 Source:   msn.com

Gérardmer 2018 : rencontre avec Pascal Laugier, lauréat du Grand Prix avec Ghostland

  Gérardmer 2018 : rencontre avec Pascal Laugier, lauréat du Grand Prix avec Ghostland AlloCiné : Quelle a été votre sentiment face à la réaction très enthousiaste du public lors de la projection de Ghostland ? (Au moment où la rencontre a lieu, le palmarès n'a pas encore été dévoilé) Pascal Laugier : J'avais énormément de stress, car je sortais tout juste du labo, personne n'avait encore vu le film, c'était super excitant, mais j'avais un trac monstrueux. Ce qui m'a rassuré, pendant la projection, c'est que j'ai entendu le silence absolu du public et j'ai senti que le public allait vers le film, le regardait vraiment et l'écoutait, donc au bout d'un quart d'heure, je me suis détendu, j'étais bien, avec le public en train de regarder le film, ça m'a fait très plaisir. C'est une histoire assez complexe, avec une construction presque comme des poupées russes. D'où vient-elle, cette histoire ? Au départ, j'avais des envies. Une envie de me projeter intimement dans un personnage d'adolescente rêveuse, introvertie, qui invente des histoire, parce que c'était assez proche de ce que j'étais moi, à son âge. Le vrai sujet de Ghostland, c'est le portrait de la vocation de ce personnage, ce n'est pas ce qui leur arrive, c'est ce qu'elle va faire de ce qui leur arrive. J'avais aussi très envie de travailler sur les visions subjectives, qui est une question centrale du cinéma. Le langage même du cinéma permet de filmer des rêves, des fantasmes, des illusions, en direct.

NEWS - Films à la TV. dimanche 5 août 2018. Dimanche soir à la télé : on mate "Le Secret de Brokeback Mountain" et "Freaky Friday". Au programme : des révélations en famille, une prise d'otage sur un bateau et Tomer Sisley en héros de BD. Dimanche soir à la télé : on mate "Comment

Extrait : Il se peut qu'un jour tout soit oublié, passé à la trappe ; ce jour-là, nous nous souviendrons encore de Tony-Gandolfini luttant contre l'absence de face et le défaut de souffle. Est-il seulement possible de ne pas étouffer, à la télévision, quand on a son envergure ? Envisageable d'y montrer un

Vidéos suggérées
  • Le Secret des Marrowbone Bande-annonce VO

    Le Secret des Marrowbone Bande-annonce VO

    Logo de Allocine
    Allocine
    1:46
  • Dans la brume Bande-annonce VF

    Dans la brume Bande-annonce VF

    Logo de Allocine
    Allocine
    1:41
  • Dérapage Bande-annonce VF

    Dérapage Bande-annonce VF

    Logo de Allocine
    Allocine
    1:24
  • Ghost In The Shell Bande-annonce finale VO

    Ghost In The Shell Bande-annonce finale VO

    Logo de Allocine
    Allocine
    1:26
  • Man on Fire Bande-annonce VO

    Man on Fire Bande-annonce VO

    Logo de Allocine
    Allocine
    2:03
  • Le Retour du Héros Bande-annonce VF

    Le Retour du Héros Bande-annonce VF

    Logo de Allocine
    Allocine
    1:48
  • Fog Bande-annonce VO

    Fog Bande-annonce VO

    Logo de Allocine
    Allocine
    2:01
  • Aviez-vous remarqué ? Halloween

    Aviez-vous remarqué ? Halloween

    Logo de Allocine
    Allocine
    1:46
  • Assaut Bande-annonce VO

    Assaut Bande-annonce VO

    Logo de Allocine
    Allocine
    2:02
  • Merci Qui? N°43 -

    Merci Qui? N°43 - "New York 1997"

    Logo de Allocine
    Allocine
    3:01
  • L'Antre de la folie Bande-annonce VO

    L'Antre de la folie Bande-annonce VO

    Logo de Allocine
    Allocine
    1:44
  • Faux Raccord N°215 - Les gaffes et erreurs de Jack Burton

    Faux Raccord N°215 - Les gaffes et erreurs de Jack Burton

    Logo de Allocine
    Allocine
    6:28
  • Game in Ciné N°25 - Spéciale

    Game in Ciné N°25 - Spéciale "F.3.A.R."

    Logo de Allocine
    Allocine
    7:23
  • The Ward Bande-annonce VO

    The Ward Bande-annonce VO

    Logo de Allocine
    Allocine
    1:53
  • Mutafukaz Bande-annonce VF

    Mutafukaz Bande-annonce VF

    Logo de Allocine
    Allocine
    1:37
  • Tragedy Girls Bande-annonce VO

    Tragedy Girls Bande-annonce VO

    Logo de Allocine
    Allocine
    2:06
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE
Vidéos suggérées
  • Le Secret des Marrowbone Bande-annonce VO

    Le Secret des Marrowbone Bande-annonce VO

    Logo de Allocine
    Allocine
    1:46
  • Dans la brume Bande-annonce VF

    Dans la brume Bande-annonce VF

    Logo de Allocine
    Allocine
    1:41
  • Dérapage Bande-annonce VF

    Dérapage Bande-annonce VF

    Logo de Allocine
    Allocine
    1:24
  • Ghost In The Shell Bande-annonce finale VO

    Ghost In The Shell Bande-annonce finale VO

    Logo de Allocine
    Allocine
    1:26
  • Man on Fire Bande-annonce VO

    Man on Fire Bande-annonce VO

    Logo de Allocine
    Allocine
    2:03
  • Le Retour du Héros Bande-annonce VF

    Le Retour du Héros Bande-annonce VF

    Logo de Allocine
    Allocine
    1:48
  • Fog Bande-annonce VO

    Fog Bande-annonce VO

    Logo de Allocine
    Allocine
    2:01
  • Aviez-vous remarqué ? Halloween

    Aviez-vous remarqué ? Halloween

    Logo de Allocine
    Allocine
    1:46
  • Assaut Bande-annonce VO

    Assaut Bande-annonce VO

    Logo de Allocine
    Allocine
    2:02
  • Merci Qui? N°43 -

    Merci Qui? N°43 - "New York 1997"

    Logo de Allocine
    Allocine
    3:01
  • L'Antre de la folie Bande-annonce VO

    L'Antre de la folie Bande-annonce VO

    Logo de Allocine
    Allocine
    1:44
  • Faux Raccord N°215 - Les gaffes et erreurs de Jack Burton

    Faux Raccord N°215 - Les gaffes et erreurs de Jack Burton

    Logo de Allocine
    Allocine
    6:28
  • Game in Ciné N°25 - Spéciale

    Game in Ciné N°25 - Spéciale "F.3.A.R."

    Logo de Allocine
    Allocine
    7:23
  • The Ward Bande-annonce VO

    The Ward Bande-annonce VO

    Logo de Allocine
    Allocine
    1:53
  • Mutafukaz Bande-annonce VF

    Mutafukaz Bande-annonce VF

    Logo de Allocine
    Allocine
    1:37
  • Tragedy Girls Bande-annonce VO

    Tragedy Girls Bande-annonce VO

    Logo de Allocine
    Allocine
    2:06
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE
Vidéos suggérées
  • Le Secret des Marrowbone Bande-annonce VO

    Le Secret des Marrowbone Bande-annonce VO

    Logo de Allocine
    Allocine
    1:46
  • Dans la brume Bande-annonce VF

    Dans la brume Bande-annonce VF

    Logo de Allocine
    Allocine
    1:41
  • Dérapage Bande-annonce VF

    Dérapage Bande-annonce VF

    Logo de Allocine
    Allocine
    1:24
  • Ghost In The Shell Bande-annonce finale VO

    Ghost In The Shell Bande-annonce finale VO

    Logo de Allocine
    Allocine
    1:26
  • Man on Fire Bande-annonce VO

    Man on Fire Bande-annonce VO

    Logo de Allocine
    Allocine
    2:03
  • Le Retour du Héros Bande-annonce VF

    Le Retour du Héros Bande-annonce VF

    Logo de Allocine
    Allocine
    1:48
  • Fog Bande-annonce VO

    Fog Bande-annonce VO

    Logo de Allocine
    Allocine
    2:01
  • Aviez-vous remarqué ? Halloween

    Aviez-vous remarqué ? Halloween

    Logo de Allocine
    Allocine
    1:46
  • Assaut Bande-annonce VO

    Assaut Bande-annonce VO

    Logo de Allocine
    Allocine
    2:02
  • Merci Qui? N°43 -

    Merci Qui? N°43 - "New York 1997"

    Logo de Allocine
    Allocine
    3:01
  • L'Antre de la folie Bande-annonce VO

    L'Antre de la folie Bande-annonce VO

    Logo de Allocine
    Allocine
    1:44
  • Faux Raccord N°215 - Les gaffes et erreurs de Jack Burton

    Faux Raccord N°215 - Les gaffes et erreurs de Jack Burton

    Logo de Allocine
    Allocine
    6:28
  • Game in Ciné N°25 - Spéciale

    Game in Ciné N°25 - Spéciale "F.3.A.R."

    Logo de Allocine
    Allocine
    7:23
  • The Ward Bande-annonce VO

    The Ward Bande-annonce VO

    Logo de Allocine
    Allocine
    1:53
  • Mutafukaz Bande-annonce VF

    Mutafukaz Bande-annonce VF

    Logo de Allocine
    Allocine
    1:37
  • Tragedy Girls Bande-annonce VO

    Tragedy Girls Bande-annonce VO

    Logo de Allocine
    Allocine
    2:06
VIDÉO SUIVANTE
VIDÉO SUIVANTE
« Permis de mater » Passion de Brian De Palma avec Rachel McAdams, Noomi Rapace (Numéro 23, 20h55) : "Le film de Brian De Palma n'a pas fait l'unanimité à sa sortie en salles ; il reste pourtant un des films les plus fous du maestro ! Noomi Rapace et Rachel McAdams se livrent à un jeu de manipulation pervers, les deux actrices n'ayant jamais été aussi féroces et dangereuses que devant la caméra de De Palma. Le cinéaste renoue avec son cinéma parano et halluciné, celui d'Obsession et Pulsions, nous gratifiant d'un suspense digne d'Hitchcock grâce à une mise en scène virtuose (le split-screen au milieu du film, marque de fabrique du réalisateur, reste fascinant). Mention spéciale à la musique composée par Pino Donaggio et au dénouement… très audacieux ! Brian, tu nous manques !" Vincent FormicaWake in Fright de Ted Kotcheff avec Donald Pleasence, Gary Bond (Ciné + Classic, 20h45) : "Bien avant « Rambo », Ted Kotcheff signait un petit film australien longtemps invisible mais qui a acquis au fil des années un statut culte chez les cinéphiles. « Wake in Fright » est un survival dans lequel il n’y a pas de tueur sanguinaire ou de créature menaçante, juste la nature et les hommes. Pourtant, c’est bien le sentiment de plonger dans l’antichambre de l’enfer qui domine à la découverte du film, qui nous immerge dans l’outback, soit l’arrière-pays australien. Dans cet environnement hostile et isolé, il n’y a rien à faire, si ce n’est chasser et boire. L’approche de Ted Kotcheff, quasi-documentaire, donne lieu à des séquences hallucinantes (la chasse aux kangourous) et rend si bien compte du climat dans lequel évolue son héros qu’on a l’impression de l’accompagner dans ce cauchemar, de sentir la crasse et le soleil écrasant sur sa peau, d’être emparé de l’ivresse des personnages (qui ingurgitent une quantité hallucinante d’alcool.) On en ressort fiévreux, avec la sensation d’avoir touché du doigt la folie humaine. " Emilie SchneiderSleepers de Barry Levinson avec Brad Pitt, Dustin Hoffman (RTL9, 20h40) : "Bien qu’un peu trop académique dans son traitement – mais n’est-ce pas la marque de fabrique de Barry Levinson ? – cette fresque contemporaine puise sa force dramaturgique dans le mélange des genres (film de prison, thriller judiciaire, drame intimiste) et son casting hors pair (Brad Pitt, Robert De Niro, Dustin Hoffman, Kevin Bacon…)." Guillaume Martin« Permis de parler »Et sinon, parmi tous les films qui passent ce soir, quel est votre favori ? Qu'allez-vous regarder ce dimanche 04 février ?Pour retrouver l’ensemble des programmes, accédez directement à la grille en cliquant ici.« Permis de mater »

Passion de Brian De Palma avec Rachel McAdams, Noomi Rapace (Numéro 23, 20h55) : "Le film de Brian De Palma n'a pas fait l'unanimité à sa sortie en salles ; il reste pourtant un des films les plus fous du maestro ! Noomi Rapace et Rachel McAdams se livrent à un jeu de manipulation pervers, les deux actrices n'ayant jamais été aussi féroces et dangereuses que devant la caméra de De Palma. Le cinéaste renoue avec son cinéma parano et halluciné, celui d'Obsession et Pulsions, nous gratifiant d'un suspense digne d'Hitchcock grâce à une mise en scène virtuose (le split-screen au milieu du film, marque de fabrique du réalisateur, reste fascinant). Mention spéciale à la musique composée par Pino Donaggio et au dénouement… très audacieux ! Brian, tu nous manques !" Vincent Formica

DGA 2018 : Guillermo del Toro meilleur réalisateur pour La Forme de l'eau

  DGA 2018 : Guillermo del Toro meilleur réalisateur pour La Forme de l'eau Guillermo del Toro semble inarrêtable. Le réalisateur vient de remporter le prix de meilleur réalisateur de long métrage de cinéma remis par la prestigieuse Director's Guild Award. Son film La Forme de l'eau (The Shape of Water) se déroule dans un laboratoire gouvernemental ultrasecret dans lequel une modeste employée muette et sa collègue découvrent une expérience encore plus secrète que les autres… La Forme de l'eau est nommé à 13 Oscars, et a de grandes chances de remporter au moins le prix du meilleur réalisateur, puisqu'il s'agit généralement (neuf fois sur 10) du même résultat que celui remis par la Director's Guild. Del Toro a déjà remporté avec ce film le Golden Globe de Meilleur réalisateur, beaucoup de prix remis par la critique américaine et le Lion d'or à Venise. Oscars 2018 :les nominations célèbrent la diversité Les DGA remettent également un prix de meilleur réalisateur de série dramatique. Cette année, Reed Morano l'a obtenu pour le pilote de The Handmaid's Tale, titré Offred. Dans la même section mais côté série comique, le prix va à Beth McCarthy Miller pour l'épisode 5 de la saison 6 de Veep (HBO) intitulé Chicklet. Le prix de la meilleure mini-série ou téléfilm est allé au Canadien Jean-Marc Vallée pour Big Little Lies, série HBO centrée sur une petite communauté et les secrets qu'elle renferme.

Crims Crisis Crisis in Six Scenes Cristela Critical Crocodile Shoes Cromo Crooked House Crossbones Crossbow Crossing Jordan Crossing Lines Crossroads Crowded Crownies Crumbs Crusade Crusoe CSI: Crime Scene Investigation CSI: Cyber CSI: Miami CSI

Site officiel du Terrasson - Ciné Roc - Ciné- Passion en Périgord : films à l 'affiche Sélectionnez votre film Amin Bad Boy Bubby Libre Venom Venom en 3D Voyez comme on danse Wake in Fright Dilili à Paris Un Téléchargez dès maintenant l'application Ciné Passion en Périgord sur votre smartphone !

Wake in Fright de Ted Kotcheff avec Donald Pleasence, Gary Bond (Ciné + Classic, 20h45) : "Bien avant « Rambo », Ted Kotcheff signait un petit film australien longtemps invisible mais qui a acquis au fil des années un statut culte chez les cinéphiles. « Wake in Fright » est un survival dans lequel il n’y a pas de tueur sanguinaire ou de créature menaçante, juste la nature et les hommes. Pourtant, c’est bien le sentiment de plonger dans l’antichambre de l’enfer qui domine à la découverte du film, qui nous immerge dans l’outback, soit l’arrière-pays australien. Dans cet environnement hostile et isolé, il n’y a rien à faire, si ce n’est chasser et boire. L’approche de Ted Kotcheff, quasi-documentaire, donne lieu à des séquences hallucinantes (la chasse aux kangourous) et rend si bien compte du climat dans lequel évolue son héros qu’on a l’impression de l’accompagner dans ce cauchemar, de sentir la crasse et le soleil écrasant sur sa peau, d’être emparé de l’ivresse des personnages (qui ingurgitent une quantité hallucinante d’alcool.) On en ressort fiévreux, avec la sensation d’avoir touché du doigt la folie humaine. " Emilie Schneider

L'Arme fatale 5 ne devrait pas voir le jour selon Richard Donner

  L'Arme fatale 5 ne devrait pas voir le jour selon Richard Donner Alors que la première aventure de Martin Riggs et de Roger Murtaugh fêtait ses 30 ans en juin dernier et que la mise en chantier d'un cinquième et dernier opus semblait se profiler à l'horizon du calendrier il y a quelques mois encore, le réalisateur Richard Donner a récemment laissé entendre au micro de Maltin on Movies que le projet avait finalement bien peu de chances de voir le jour. En effet, malgré la motivation de Mel Gibson et de Danny Glover à reprendre leurs rôles mythiques une toute dernière fois et l'écriture d'un script que le réalisateur avait sobrement titré "Lethal Finale", les négociations avec les dirigeants du studio ne semblent malheureusement pas avoir abouti : Je voulais conclure sur une note d’émotion, et je ne pense pas que ça sera possible. "Je suis prêt à faire le 5," a ainsi déclaré Richard Donner. "Le film doit s’appeler Lethal Finale. C’est très sombre. Nous étions tous prêts à nous lancer et maintenant, Warner Bros. nous refait ses vieux tours. Pas vraiment Warner Bros, le type qui dirige le studio est génial, mais il y a ces gens au département juridique qui négocient de la manière la plus contre-productive qui soit. On devrait les envoyer dans un studio et les faire travailler avec les producteurs, les réalisateurs et les acteurs, pour qu’ils apprennent comment on fait un film, et négocier ensuite. Mais c’est vraiment délicat. Je voulais conclure sur une note d’émotion, et je ne pense pas que ça sera possible." L'avenir de nos deux flics préférés sur grand écran semble donc très compromis.

« Wake in Fright » est un survival dans lequel il n’y a pas de tueur sanguinaire ou de créature menaçante, juste la nature et les hommes. Pourtant, c’est bien le sentiment de plonger dans l’antichambre de l’enfer qui domine à la découverte du film, qui nous immerge dans l’outback

Génial, merci de partager tout ce savoir et cette passion avec nous Mr Thoret. J'espère voir un jour un spécial Star Wars quand même, ce serait super intéressant d'avoir votre regard sur ce type de cinéma là également.

Sleepers de Barry Levinson avec Brad Pitt, Dustin Hoffman (RTL9, 20h40) : "Bien qu’un peu trop académique dans son traitement – mais n’est-ce pas la marque de fabrique de Barry Levinson ? – cette fresque contemporaine puise sa force dramaturgique dans le mélange des genres (film de prison, thriller judiciaire, drame intimiste) et son casting hors pair (Brad Pitt, Robert De Niro, Dustin Hoffman, Kevin Bacon…)." Guillaume Martin

« Permis de parler »

Et sinon, parmi tous les films qui passent ce soir, quel est votre favori ?

Qu'allez-vous regarder ce dimanche 04 février ?

Pour retrouver l’ensemble des programmes, accédez directement à la grille en cliquant ici.

Dimanche soir à la télé : on mate "Le Labyrinthe" et "Compte tes blessures" .
« Permis de mater » Le Labyrinthe de Wes Ball avec Dylan O'Brien, Aml Ameen (TF1, 21h) : "Ce film d’action post-apocalyptique reste un divertissement honnête et rondement mené qui ne manque pas de nous tenir en haleine. Les scènes dans le labyrinthe sont vertigineuses et le film est porté par une brochette de jeunes acteurs très talentueux (Dylan O’Brien, Thomas Brodie-Sangster, la craquante Kaya Scodelario). Dommage toutefois que la fin soit trop rapidement expédiée et tirée par les cheveux." Vincent Formica Compte tes blessures de Morgan Simon avec Kévin Azaïs, Monia Chokri (Canal + Cinéma, 20h50) : "Pour son 1er long métrage Morgan Simon signe un film d'une grande maturité. De l'incompréhension et les non-dits qui existent entre un père et son fils adolescent à l'implosion de la cellule familiale. Emmené par Kevin Azaïs, Nathan Willcocks, aussi bruts et touchants l'un que l'autre, et par la lumineuse Monia Chokri, le film dépeint un conflit œdipien dans toute sa splendeur." Laetitia Forhan Mon Roi de Maïwenn avec Vincent Cassel, Emmanuelle Bercot (Ciné + Emotion, 20h45) : "Quatre ans après « Polisse », Maïwenn frappe encore une fois fort avec cette passionnante radioscopie d’un couple se complaisant dans la boboïtude mais aux problématiques on ne peut plus universelles.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!