•   
  •   

Culture La police thaïlandaise arrête un étudiant après que les portraits du roi ont dégradé

13:30  14 janvier  2021
13:30  14 janvier  2021 Source:   reuters.com

Felipe et Letizia d'Espagne pressurisés par les amis de Juan Carlos : "Le palais, c'est chez lui !"

  Felipe et Letizia d'Espagne pressurisés par les amis de Juan Carlos : Cinq mois après avoir quitté l'Espagne pour les Emirats arabes unis après avoir été éclaboussé par un vaste scandale financier, l'ancien roi Juan Carlos est persona non grata au palais de la Zarzuela. Une mise à l'écart qui n'est pas du goût des amis de l'ex- roi déchuLetizia d'Espagne, qui n'a jamais porté son beau-père dans son cœur, s'était trouvée particulièrement embarrassée au moment de l'explosion du scandale... Le but du couple royal ? Sauver les meubles en prenant leurs distances avec l'ex-roi déchu, ce qui n'est pas du tout du goût de l'entourage de Juan Carlos.

BANGKOK (Reuters) - Un étudiant activiste a été arrêté et inculpé en vertu des lois strictes de la Thaïlande contre les insultes à la monarchie après avoir été accusé d'avoir altéré les portraits du roi Maha Vajiralongkorn, ont déclaré son avocat et la police le Jeudi.

Vajiralongkorn et al. standing in front of a crowd: FILE PHOTO: Pro-democracy protest in Bangkok © Reuters / JORGE SILVA FILE PHOTO: Manifestation pro-démocratie à Bangkok

Sirichai Nathuang, 21 ans, étudiante à l'Université Thammasat de Bangkok, est l'un des 40 militants au moins accusés de «lèse-majesté» depuis novembre au milieu de manifestations demandant la démission ancien chef de la junte, le premier ministre Prayuth Chan-ocha.

Juan Carlos au plus mal ? Le Palais forcé de sortir de son silence

  Juan Carlos au plus mal ? Le Palais forcé de sortir de son silence Alors que la presse espagnole le disait au plus mal après avoir été positif à la Covid-19, le Palais de la Zarzuela a été contraint de publier un communiqué relatif à l'état de santé de Juan Carlos ce jeudi 17 décembre, rapporte Histoires Royales. 1/18 DIAPOSITIVES © HAND OUT/ CASA REAL / BESTIMAGE Le roi Juan Carlos Ier et sa femme, la reine Sofia. 2/18 DIAPOSITIVES © AGENCE / BESTIMAGE Le roi Juan Carlos a abdiqué en 2014 en faveur de son fils Felipe VI. 3/18 DIAPOSITIVES © AGENCE / BESTIMAGE Le roi Felipe VI et son père Juan Carlos Ier.

Le mouvement des jeunes a également brisé des tabous de longue date en exigeant des réformes de la monarchie, ce qui a conduit à la reprise du recours à la loi lèse-majesté, qui n'avait pas été invoquée depuis 2018. Violation de la loi, ou article 112 du pénal code, entraîner des peines allant jusqu'à 15 ans de prison.

Les portraits du roi sont omniprésents dans les rues des villes de Thaïlande, ainsi que dans la plupart des écoles et des entreprises.

Sirichai a été accusé d'avoir peint des messages sur certains de ces portraits plus tôt cette semaine et a été arrêté mercredi soir, a déclaré Noraset Nanongtoom du groupe Thai Lawyers for Human Rights.

"Sirichai a nié toutes les accusations et combattra l'affaire", a déclaré Noraset à Reuters, ajoutant que son client avait été libéré sous caution.

Retour sur les cinq faits les plus marquants de cette année royale 2020

  Retour sur les cinq faits les plus marquants de cette année royale 2020 A dix jours de la fin de 2020, le Royal Blog de Paris Match revient sur cinq faits qui auront marqué l’année, côté têtes couronnées. Certains étaient attendus, d’autres absolument pas. 1/5 DIAPOSITIVES © Newspix International Meghan Markle et le prince Harry à Londres, le 9 mars 2020, lors de leur dernier engagement avec la famille royale britannique Meghan Markle et le prince Harry à Londres, le 9 mars 2020, lors de leur dernier engagement avec la famille royale britannique 2/5 DIAPOSITIVES © ALAIN ROLLAND/IMAGEBUZZ/ BESTIMAGE L’ancien roi Albert II et l’ancienne reine P

La dégradation d'un portrait royal était presque inconnue sous le règne du père du roi, décédé en 2016 après 70 ans sur le trône.

Noraset a déclaré que Sirichai était accusé par la police d'avoir diffusé des messages appelant à l'abolition de la loi sur la lèse-majesté.

Il a déclaré que son client était le premier des manifestants à être arrêté en vertu de la loi, tandis qu'une quarantaine d'autres personnes ont été inculpées mais pas arrêtées. Le porte-parole adjoint de la police

, Kissana Phathanacharoen, a déclaré que la police avait agi conformément à la loi. "Il n'y a pas de doubles standards", a-t-il dit.

Un porte-parole du gouvernement a déclaré la semaine dernière que l'utilisation de la loi contre certains manifestants était justifiée.

Le parti d'opposition Move Forward a déclaré jeudi qu'il chercherait à amender la loi sur la lèse-majesté lors de la reprise du parlement.

"L'utilisation de l'article 112 dans la situation actuelle ne fera qu'aggraver les relations entre le roi et le peuple dans une société démocratique", a déclaré le secrétaire général du parti Chaithawat Tulathon dans un communiqué.

(Reportage de Panarat Thepgumpanat; Écriture de Patpicha Tanakasempipat; Édité par Kay Johnson, Martin Petty)

Roi de Thaïlande : entre ses filles et sa maîtresse, c’est la guerre froide .
Selon les informations du journaliste Andrew MacGregor Marshall, ce lundi 1er février, Rama X de Thaïlande s'attire les foudres de ses filles après avoir décidé d'élever sa maîtresse au rang de reine. Tensions au palais. Alors qu'il souhaite élever sa maîtresse Sineenat au rang de reine, le roi Rama X de Thaïlande fait face à l'opposition de ses deux filles, Bajrakitiyabha et Sirivannavari. C'est en tout cas ce que révèle le journaliste spécialiste de la monarchie thaïlandaise ce lundi 1er février sur son site d'informations. Mais il ne s'agit pas d'une preuve de solidarité avec l'épouse du souverain, la reine Suthida.

usr: 0
C'est intéressant!