•   
  •   

Culture Eric-Emmanuel Schmitt dévoile son "projet fou" pour écrire l'histoire de l'humanité

19:20  23 février  2021
19:20  23 février  2021 Source:   europe1.fr

Paul Lasne : « Le foot et l’écriture sont deux formes d’art »

  Paul Lasne : « Le foot et l’écriture sont deux formes d’art » Paul Lasne publie ce lundi son premier livre, MurMures. Entretien avec un footballeur devenu écrivain. Ton premier livre, MurMures, sort le 1er février.

Avec son nouveau roman, © Europe 1 Avec son nouveau roman, "Paradis perdus", Eric-Emmanuel Schmitt se lance dans "La traversée des temps", une épopée littéraire qui devrait compter huit tomes. L'écrivain précise mardi dans "Culture Médias" les contours de cette saga qui ambitionne de retracer toute l'histoire de l'humanité.

Il a déjà vendu 24 millions de livres dans le monde. Et ce pourrait n'être qu'un début. Eric-Emmanuel Schmitt publie Paradis perdus, le premier roman de La traversée des temps, une saga en huit tomes (une "octologie") qui retracera, à termes, toute l'histoire de l'humanité. L'auteur de théâtre francophone le plus joué sur la planète raconte, mardi dans Culture Médias, ce projet littéraire très ambitieux. Dans Paradis perdus, le lecteur suit Noam, un homme préhistorique qui va se révéler immortel. "Noam est le témoin, et parfois l'acteur, des grands changements et des grandes mutations qui ont fait notre histoire", explique Eric-Emmanuel Schmitt. "Donc, à travers une histoire romanesque, je peux raconter les lignes de faille et les bouleversements, les révolutions et les évolutions."

Jean-Pierre Pernaut, Philippe Delerm, Stephen King… Les sorties de livres du mois de février

  Jean-Pierre Pernaut, Philippe Delerm, Stephen King… Les sorties de livres du mois de février ​Alors que l’ex-présentateur du 13 h de TF1 Jean-Pierre Pernaut sort son autobiographie, Philippe Delerm fait son autoportrait. Les auteurs de polars, dont Michel Bussi et Stephen King, sont aussi au rendez-vous. Dans l’Ouest, les lecteurs découvriront la vie de Karine Marsilly, élagueuse-grimpeuse de la Manche, et le récit de Frédéric Brunnquell qui a participé à une campagne de pêche sur un navire-usine amarré à Saint-Malo. Si son livre séduit autant de lecteurs que son journal télévisé rassemblait de spectateurs, cela va être un vrai carton d’édition ! Jean-Pierre Pernaut, qui vient de quitter le 13 h de TF1 après en avoir été l’emblématique présentateur pendant

>> Retrouvez Culture Médias en replay et en podcast ici

Un roman aidé par les sciences humaines

Celui qui reconnaît s'être lancé "dans un projet fou" s'appuie, pour la trame de son roman, sur les dernières avancées de l'histoire et des sciences. Ainsi, son personnage de Noam est témoin d'un "déluge", comme il est décrit dans la Bible et dans la légende de Gilgamesh, un texte mésopotamien datant de 2.500 ans avant Jésus-Christ. Mais pas seulement.

"Les chercheurs se sont rendus compte que la mer Noire a sans doute d'abord été un lac. Lorsque la Terre s'est réchauffée, la Méditerranée est montée de plus d'une centaine de mètres", explique le romancier. "Elle s'est alors déversée dans les plaines ukrainiennes et a formé la mer Noire. Il n'y a eu un déluge non pas universel, comme le racontent les textes sacrés, mais un déluge à un endroit précis, qui était justement habité par les humains."

« Rien de pire que... » : François Hollande raconte les coulisses de la fonction de président

  « Rien de pire que... » : François Hollande raconte les coulisses de la fonction de président Dans un entretien accordé à RTL, dimanche 24 janvier, François Hollande a évoqué ses techniques pour surmonter la fatigue, quand il était chef de l'État, afin d'éviter d'être surpris en train de dormir face à un président étranger. Entre les responsabilités de président, les représentations officielles et les rencontres avec les chefs d'État étrangers, la vie à l'Élysée n'a rien d'un long fleuve tranquille. Et ce n'est pas François Hollande, toujours prompt à distiller ses conseils à l'exécutif actuel, qui dira le contraire.

Une intrigue née il y a 35 ans

Mais écrire sur la préhistoire (dont nous n'avons, par définition, pas de trace écrite) n'est pas chose facile. "Une grande partie de notre connaissance de la préhistoire est née grâce à l'anthropologie et l'ethnologie. C'est-à-dire en nous comparant avec les civilisations qui n'ont jamais été touchées par notre culture", précise Eric-Emmanuel Schmitt.

Après Paradis perdus devraient venir les tomes sur Babel et la civilisation mésopotamienne, sur l'Égypte des pharaons et Moïse, sur la Grèce antique, sur Rome et la naissance du christianisme, sur l'Europe médiévale et Jeanne d'Arc, sur la Renaissance et la découverte des Amériques, et enfin sur les révolutions politiques, industrielles, techniques.

>> LIRE AUSSI - Éric-Emmanuel Schmitt : "J'ai mes histoires dans la tête pendant des années"

Eric-Emmanuel Schmitt a eu le temps de maturer son "projet fou" : il l'a en tête depuis ses 25 ans. "J'étais capable d'avoir l'idée à 25 ans, mais j'étais incapable de réaliser cette idée", explique l'écrivain, qui en a 35 de plus aujourd'hui. "Il a fallu que je prenne possession de mes moyens romanesques, et surtout je travaille pour avoir la culture scientifique, philosophique et religieuse nécessaire pour écrire cette histoire."

La traversée des temps est désormais bien lancée. Le romancier a déjà rédigé une trame pour cinq mille pages, "avec des rebondissements et des surprises jusqu'au bout", promet-il. Il est en train d'achever l'écriture du deuxième tome. Les huit volumes pourraient ainsi sortir au rythme d'un livre par an. "C'est le rêve de mon éditeur", sourit l'écrivain. "C'est peut-être aussi le mien."

Projet de loi « Climat et Résilience » : « On est déçu de voir autant de nos propositions amoindries », regrette Mélanie Cosnier, citoyenne de la Convention climat .
Ce mercredi, le projet de loi Climat et Résilience, qui s’inspire des 146 propositions de la Convention citoyenne pour le climat, est présenté au Conseil des ministres. Les « conventionnels » s’y retrouvent-ils ? Mélanie Cosnier répond à « 20 Minutes » © F.Pouliquen/20Minutes Les membres de la convention citoyenne pour le climat réunis en hémicycle, le dimanche 9 février, lors de leur cinquième week-end de travail. INTERVIEW - Ce mercredi, le projet de loi Climat et Résilience, qui s’inspire des 146 propositions de la Convention citoyenne pour le climat, est présenté au Conseil des ministres.

usr: 1
C'est intéressant!