•   
  •   

Culture Facebook offre jusqu'à 40 000 dollars aux utilisateurs qui signalent une utilisation abusive des données personnelles

16:20  11 avril  2018
16:20  11 avril  2018 Source:   francetvinfo.fr

Cambridge Analytica, qui a travaillé pour la campagne de Donald Trump, a accédé aux données de 87 millions d'utilisateurs de Facebook

  Cambridge Analytica, qui a travaillé pour la campagne de Donald Trump, a accédé aux données de 87 millions d'utilisateurs de Facebook Le réseau social évoquait jusqu'ici le nombre d'environ 50 millions d'utilisateurs concernés.Le groupe Facebook a revu mercredi 4 avril à la hausse, à quelque 87 millions, le nombre de ses utilisateurs dont les données ont été récupérées à leur insu par la firme Cambridge Analytica, qui a travaillé pour la campagne de Donald Trump.

Facebook propose des primes pouvant aller jusqu ' à 40 000 $ à qui trouvera des cas d' utilisations abusives de données | Getty images. Alors que cette semaine, le fondateur de Facebook , Mark Zuckerberg

Celui-ci récompensera à hauteur de 40 . 000 dollars tout utilisateur alertant sur le détournement de données personnelles . Bien entendu, afin de bénéficier de cet argent, il faudra fournir « la preuve d’ une utilisation abusive de Facebook par une application ou de la vente des données

Après le scandale Cambridge Analytica, Facebook a décidé de lancer un grand programme participatif pour traquer les applications qui usurperaient des données.

Facebook met à contribution ses utilisateurs. Mardi 10 avril, l'entreprise a annoncé le lancement d'un large programme pour traquer l'utilisation abusive de données personnelles. Concrètement, chaque utilisateur peut signaler des applications qui ne respectent pas les règles de protection de données. En cas de faille avérée, Facebook promet de rémunérer l'utilisateur jusqu'à 40 000 dollars (32 300 euros).

  Facebook offre jusqu'à 40 000 dollars aux utilisateurs qui signalent une utilisation abusive des données personnelles © Fournis par Francetv info

Cette méthode participative pour détecter des bugs est déjà largement utilisée chez Facebook, mais l'entreprise a décidé de lancer un programme spécifique concernant la protection des données. Une initiative qui fait suite au gigantesque scandale Cambridge Analytica.

Facebook-Les données de 87 mlns d'utilisateurs peut-être détournées

  Facebook-Les données de 87 mlns d'utilisateurs peut-être détournées Facebook a déclaré mercredi que les données personnelles d'environ 87 millions d'utilisateurs auraient été récupérées de manière détournée par le cabinet londonien Cambridge Analytica, après avoir estimé en mars que 50 millions d'abonnés du réseau social étaient concernés. L'information a été partagée sur un blog de la société par le chef de la technologie, Mike Schroepfer, dans lequel ce dernier a évoqué les nouvelles mesures prises par Facebook pour restreindre les données personnelles auxquelles peuvent accéder les développeurs d'applications tierces.

Facebook offre jusqu ' à 40 000 dollars aux utilisateurs qui signalent une utilisation abusive des données personnelles . GB-Cambridge Analytica a aidé un mouvement favorable au Brexit. Actualités à la une.

Si Facebook devait rémunérer ses utilisateurs pour l'exploitation de leurs données personnelles , il devrait verser au total près de 350. 000 milliards de dollars . C'est le calcul effectué par Olivier Auber, un chercheur et artiste français qui a publié, le 14 janvier 2018 sur son compte Facebook

Éviter un nouveau scandale "Cambridge Analytica"

Cette entreprise avait récupéré, via un questionnaire psychologique auquel ont répondu 270 000 personnes, les données de millions de leurs amis en 2014. Cela a permis à la société britannique de se constituer une précieuse base de données avant d'être embauchée par l'équipe de campagne de Donald Trump.

A l'époque, les applications autorisées par une personne avaient accès aux données de ses amis, ce qui explique le très grand nombre de personnes affectées au final. Cette option a été supprimée en 2014 mais le PDG, Mark Zuckerberg, a reconnu que le réseau social devait mieux contrôler lui-même l'usage des données par les applications tierces.

Facebook ne renoncera pas à la publicité ciblée .
Facebook va continuer d'exiger de ses utilisateurs qu'ils acceptent les publicités ciblées dans le cadre de ses conditions d'utilisation, ce qui permettra au réseau social de conserver son modèle économique en dépit d'une nouvelle réglementation européenne sur la vie privée. Le Règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD), qui entrera en vigueur le mois prochain dans l'UE, rend les entreprises internet passibles d'amendes en cas de collecte ou d'utilisation des informations personnelles des utilisateurs sans leur consentement.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!