•   
  •   

Finance General Electric veut supprimer des milliers d'emplois pour faire des économies

18:45  13 novembre  2017
18:45  13 novembre  2017 Source:   francetvinfo.fr

Prison : Emmanuel Macron veut créer une Agence des travaux d'intérêt général

  Prison : Emmanuel Macron veut créer une Agence des travaux d'intérêt général Cette plateforme serait chargée de mieux encadrer les travaux d'intérêt général afin de lutter contre la surpopulation dans les prisons. © Fournis par Francetv info Emmanuel Macron a une idée pour lutter contre la surpopulation en prison. Il propose de développer les travaux d'intérêt général. Ces derniers "ne constituent que 7% des peines prononcées, mais nécessitent la mobilisation coordonnée de tous les acteurs", a expliqué le chef de l'Etat, mardi 31 octobre, devant la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) à Strasbourg.

En difficulté, General Electric a annoncé ce lundi un vaste plan de restructuration visant à se recentrer sur trois activités (aéronautique, santé et énergie) et s’accompagnant de milliers de suppressions d ’ emplois à travers le monde pour réduire ses coûts.

General Electric supprime 4500 emplois en Europe. General Electric va supprimer des milliers d ' emplois dans le monde. Même le nom Areva a disparu, pour faire oublier les "dépenses dingues" des années 80-2010.

Le géant américain a annoncé aussi sa volonté de recentrer son activité sur trois secteurs : l'aéronautique, la santé et l'énergie.

  General Electric veut supprimer des milliers d'emplois pour faire des économies © Fournis par Francetv info

General Electric a annoncé, lundi 13 novembre, sa volonté de procéder à des milliers de suppressions d'emplois pour réduire ses coûts. Selon Le Figaro, les coupes du géant américain sont prévues un peu partout dans le monde, y compris en France. Le groupe s'avoue en grande difficulté. Sa capitalisation boursière a fondu de plus de 100 milliards de dollars depuis janvier.

Le conglomérat a annoncé en conséquence son intention de se recentrer sur trois activités : l'aéronautique, la santé et l'énergie. Le fabricant de moteurs d'avions et de turbines compte également céder ses activités dans les transports et les services d'électricité dans le cadre d'un plan de cessions d'actifs de 20 milliards de dollars. Il va aussi se désengager du groupe de services pétroliers américains Baker Hughes dont il a le contrôle. Après l'annonce de ce plan de restructuration, l'action du groupe était en baisse à Wall Street.

Brexit: 10.000 emplois financiers menacés au Royaume-Uni

  Brexit: 10.000 emplois financiers menacés au Royaume-Uni Environ 10.000 emplois dans la banque et l'assurance pourraient être délocalisés du Royaume-Uni immédiatement après le Brexit, a prévenu mercredi un haut responsable de la Banque d'Angleterre (BoE).C'est un retour de bâton. Environ 10.000 emplois dans la banque et l'assurance pourraient être délocalisés du Royaume-Uni immédiatement après le Brexit, a prévenu mercredi un haut responsable de la Banque d'Angleterre (BoE).

Si Monsieur Le Maire veut vraiment faire des économies , il peut toujours s'attaquer au programme 303 mais s'y osera-t-il ? Ou encore les milliers d ' emploi promis par general electric a l'achat d'Alsthom.

Ça tangue dur chez General Electric ( GE ) : le géant industriel américain Pour faire bonne mesure, Flannery a aussi annoncé des mesures d’ économies au siège du groupe à Boston General Electric s'apprête à dépecer son empire via des cessions d'actifs et des milliers de suppressions d ' emplois .

Déjà 345 postes en suspens à Grenoble

En France, General Electric a déjà présenté un plan de suppression de 345 postes à l'usine GE Hydro/Alstom de Grenoble. Mais le gouvernement a demandé au groupe de revoir sa copie. Le géant américain avait réalisé la plus grosse acquisition de son histoire en s'offrant le pôle Énergie du groupe Alstom en 2014-2015. Le nouveau PDG de General Electric, John Flannery a d'ailleurs indiqué lundi que la performance du pôle énergie d'Alstom était "très décevante", notamment dans le secteur des énergies renouvelables.

Le «plan de bataille» de Macron pour les banlieues ne fait pas l’unanimité .
Après Clichy-sous-Bois lundi, Emmanuel Macron était en déplacement ce mardi 14 novembre à Tourcoing, dans le nord de la France, pour parler de sa politique de la Ville. Appelant à la mobilisation nationale, il a annoncé des mesures concrètes. Sans forcément faire pour autant l’unanimité. Voulant faire taire les critiques qui l’accusent de mener une politique pour les riches, Emmanuel Macron a présenté ce mardi à Tourcoing ce qu’il qualifie de « plan de bataille » en faveur des banlieues défavorisées. Le président de la République a rejeté l'idée d'une politique basée sur les aides publiques en direction des quartiers populaires.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!