•   
  •   

Finance Comptes de campagne : irrégularités dans les dépenses de Jean-Luc Mélenchon et d'autres candidats ?

14:56  09 janvier  2018
14:56  09 janvier  2018 Source:   capital.fr

Baron Noir : nouveaux jeux de pouvoir en janvier pour Kad Merad dans la saison 2 sur Canal+

  Baron Noir : nouveaux jeux de pouvoir en janvier pour Kad Merad dans la saison 2 sur Canal+ Baron Noir reprend le contrôle de l'antenne de Canal+ à compter du lundi 22 janvier à 21h. Après un bras-de-fer impitoyable avec son ami/adversaire Francis Laugier ( Niels Arestrup ) la saison précédente, le député du Nord Philippe Rickwaert, brillamment interprété par Kad Merad , se retrouve à nouveau dans l'arène politique. Libéré de prison sous conditionnelle en attendant de répondre de ses actes devant la justice, Rickwaert continue de placer ses pions sur l'échiquier du pouvoir. Avec aux commandes un trio qui a fait ses preuves (le réalisateur Ziad Doueiri et les auteurs Eric Benzekri et Jean-Baptiste Delafon), la saison 2 de Baron Noir démarre quelques mois après les derniers événements. La France est en pleine campagne présidentielle. Et Amélie Dorendeu (Anna Mouglalis), candidate en lice soutenue dans l'ombre par Rickwaert, va devoir faire au second tour au candidat du Front National Lionel Chalon, incarné parPatrick Mille. Le nom du vainqueur n'est pas encore tombé que tout le monde se tourne déjà vers les législatives, dont les enjeux sont déterminants à droite comme à gauche. Qui se ralliera à qui pour gouverner ? Préparez-vous : nouvelle saison de @baronnoir bientôt sur Canal+ #BaronNoirpic.twitter.com/kgeEFN44Mf— CANAL+ (@canalplus) Egalement de retour cette saison, Hugo Becker et Astrid Whettnall devront conjuguer avec des nouveaux venus comme Pascal Elbé dans la peau de Stéphane Thorigny du parti centriste et François Morel dans une version revisitée de Jean-Luc Mélenchon. Des rivaux de taille pour nos protagonistes qui devront tirer leur épingle du jeu.

« Mélenchon » redirige ici. Pour les autres significations, voir Melenchón . Jean - Luc Mélenchon , né le à Tanger (Maroc), est un homme politique français. Membre du Parti socialiste (PS) à partir de 1976, il est successivement élu conseiller municipal de Massy en 1983

D’importantes dépenses du candidat Mélenchon ont été épinglées par la commission chargé de l’examen des comptes de campagne . Comptes de campagne : irrégularités dans les dépenses de Jean - Luc Mélenchon et d ' autres candidats ?

Comptes de campagne : irrégularités dans les dépenses de Jean-Luc Mélenchon et d'autres candidats ?t © Ludovic Marin / AFP Comptes de campagne : irrégularités dans les dépenses de Jean-Luc Mélenchon et d'autres candidats ?t

La Commission des comptes de campagne vient d’achever l’examen des dépenses des candidats à la dernière Présidentielle. Un rapporteur dénonce de graves dysfonctionnements. Et a choisi de démissionner.

Est-ce le début d’un nouveau scandale ? Alors que la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques avait jusqu’au 8 janvier pour contrôler les dépenses des candidats à la dernière présidentielle, de nouvelles irrégularités pourraient bien être mises à jour.

Mélenchon tacle les vœux de "DRH" de Macron

  Mélenchon tacle les vœux de Dans un message publié sur son blog, Jean-Luc Mélenchon dénonce les voeux d'Emmanuel Macron. Il n'a pas apprécié que le président en diffuse deux versions. Jean-Luc Mélenchon n'a vraiment pas aimé les voeux d'Emmanuel Macron. Dans un message publié mardi sur son blog, le leader de la France insoumise dissèque la longue intervention du 31 décembre. «Macron voudrait bien nous parler personnellement. Il voudrait qu’on admette ce qu’il dit. Il nous parle donc sur le ton d’une autorité qui veut être bienveillante. Mais le ton, et même ce registre du commandement inclusif, est celui d’un DRH.

© Ludovic Marin / AFP Comptes de campagne : irrégularités dans les dépenses de Jean - Luc Mélenchon et d ' autres candidats ?t. Voir aussi : "Vous êtes des salauds" : quand Jean - Luc Mélenchon s'énervait contre l'équipe de C à vous.

Après Jean - Luc Mélenchon et Marine Le Pen, ce sont les comptes de campagne d'Emmanuel Macron qui sont passés au crible de la Commission nationale.

Selon Le Parisien, de sérieuses divergences d’analyses sont apparues entre les membres de la CNCCFP. Le rapporteur chargé de cautionner les comptes de Jean-Luc Mélenchon a notamment claqué la porte refusant de cautionner des irrégularités. D’après ses propos recueillis par Le Parisien, Jean-Guy de Chalvron - c'est son nom -, aurait mis en lumière des dépenses litigieuses qui ne pouvaient, selon lui, pas donner droit à un remboursement de l’Etat…, remarques dont le reste de la Commission n’aurait pas tenu compte. Le tout aurait, selon ce témoin, porté sur près de 1,5 million d'euros, sur un total de 10,7 millions engagés.

Le détail de ces éventuels dysfonctionnements reste, pour l’heure, difficile à éclaircir. L’accès au compte de campagne qui sera rapidement mis à disposition des médias devrait permettre d’en savoir davantage.

Les dépenses de Jean-Luc Mélenchon ne serait toutefois pas les seules à être contestées. Toujours, selon Le Parisien, deux voire trois autres rapporteurs auraient aussi claqué la porte pour des désaccords similaires. Tous semblent vouloir dénoncer le “système opaque” et “peu démocratique” du fonctionnement de la Commission. Pour cause, au sein de la CNCCFP, ce ne sont pas les rapporteurs, chargés d'enquêter, qui ont le dernier mot, mais les neuf permanents.

Déficit public: le gouvernement entrevoit le bout du tunnel des 3% .
Grâce à une croissance qui s'approche des 2% en 2017, induisant des recettes supplémentaires, l'exécutif voit le déficit budgétaire reculer, l'an dernier, de 6 milliards d'euros. Encore un peu de patience et Emmanuel Macron pourra lever les bras. Grâce à une croissance qui se rapproche des 2% en 2017, bien plus importante que prévue (la loi de finances initiale fixait 1,5%), le gouvernement entrevoit sérieusement l’horizon d’un déficit public sous les 3% de PIB. Une première depuis 2009 et la procédure pour déficit excessif lancée par la Commission européenne contre la France. «Les bons résultats constatés sur le solde budgétaire de l’Etat,Le gouvernement s’appuie ainsi sur un déficit budgétaire moins lourd que prévu : 67,8 milliards d’euros a

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!