•   
  •   

Finance La BCE inquiète de la hausse du crédit en France

21:10  11 janvier  2018
21:10  11 janvier  2018 Source:   afp.com

2017, une année record pour l’immobilier en transactions et en crédits

  2017, une année record pour l’immobilier en transactions et en crédits 2017, une année record pour l’immobilier . En effet, la demande de crédit a été boostée tout au long de l’année par des taux de crédit très bas qui n’ont finalement que très peu augmenté durant les douze mois de l’année. Ainsi ils avaient débuté l’année à 1,55% en moyenne sur 20 ans pour la terminer à 1,60% sur 20 ans en moyenne (hors assurance), après avoir connu quelques hausses au premier trimestre puis des baisses durant cet été.C’est ce contexte de taux très bas qui a contribué à alimenter fortement la demande.

5.1 Débat en France sur l'indépendance de la BCE . En effet, si elles créent trop de monnaie en créant trop de crédit , elles vont à la fois faire courir un risque aux ↑ « La BCE abaisse son principal taux directeur, les bourses clôturent en hausse » [archive], Le Monde (consulté le 23 mars 2016).

Plus le taux de la BCE est bas, plus le coût du crédit a une probabilité d'être bas ce qui, en théorie, favorise la croissance. À l'inverse, une hausse du taux du crédit permet théoriquement de ralentir la demande et par conséquent d'éviter une surchauffe génératrice d'inflation.

La Banque centrale européenne (BCE) a discuté du risque pour la zone euro de la rapide hausse des crédits au secteur privé en France, selon le compte-rendu de sa dernière réunion de politique monétaire publié jeudi.

Le siège de la Banque centrale européenne (BCE), à Francfort, le 26 octobre 2017 © Fournis par AFP Le siège de la Banque centrale européenne (BCE), à Francfort, le 26 octobre 2017

"Il a été souligné que la hausse des prêts au sein de la seconde économie européenne a connu une croissance soutenue", mentionnent les "minutes" de la réunion, dans une rare mention frontale de l'un de ses pays membres.

"L'augmentation des effets de levier, du nombre d’opérations de fusions et d'acquisitions et des activités de rachat pose des questions dans le cadre de la stabilité financière", ajoute le texte.

Bonne nouvelle : les taux de crédit immobilier ne devraient pas s’envoler

  Bonne nouvelle : les taux de crédit immobilier ne devraient pas s’envoler Sur le front des taux de crédit immobilier, le début d’année s’annonce plutôt calme, selon les courtiers. Les banques, qui ont des objectifs ambitieux pour 2018, n’ont pas intérêt à augmenter leur taux. Explications. © YAKOBCHUK VASYL Les taux de crédit immobilier devraient rester stables Qui aurait pu croire qu’un record de transactions aurait été établi une année d’élection présidentielle, période d’ordinaire calme? Pas grand monde. Et pourtant, c’est bien ce qui est arrivé: près d’un million de transactions devraient être réalisées pour l’année 2017.

Cela suggère que le 24 octobre serait la première occasion de resserrer le crédit , soulignent certains membres de la BCE . La BCE s'est refusé à tout commentairer. Le gouverneur de la Banque de France , François Villeroy de Galhau, a déclaré pour sa part mercredi qu'une première hausse de

La laïcité en France est un principe constitutionnel qui distingue et sépare le pouvoir politique des organisations religieuses. L'État, neutre, garantit la liberté de culte (tant que les manifestations religieuses respectent l’ordre public)

Cette hausse des crédits a pris de l'ampleur au lendemain de l'élection en mai du président Emmanuel Macron, du programme économique axé sur la relance de l'entrepreneuriat et des réformes de la zone euro.

En juillet, la demande de crédits des petites, moyennes et grandes entreprises françaises avait ainsi grimpé de plus de 25%.

À titre de comparaison, en zone euro, les crédits au secteur privé ont augmenté de 3,1% sur un an pour le mois de novembre, selon les derniers chiffres publiés par la BCE.

La BCE a pourtant fait de la dynamisation des crédits une priorité de sa politique depuis plusieurs années. Elle a ainsi choisi de maintenir des taux d'intérêt au plus bas et a racheté pour 2.300 milliards d'euros de dette publique, dans l'espoir que le taux d'inflation de la zone finisse par rejoindre son objectif légèrement inférieur à 2%.

Un gros crédit en cours de syndication pour Altran

  Un gros crédit en cours de syndication pour Altran Les fonds seront utilisés au rachat d'AricentAltran a lancé la syndication d'un prêt à terme senior assorti de sûretés dans le cadre du rachat d'Aricent. Ce "Senior Secured Term Loan B" aura un montant de 2,125 milliard d'euros, initialement garanti par Crédit Agricole CIB, Goldman Sachs et Morgan Stanley. Il sera composé d'une tranche en euros et d'une tranche en dollars. Il sera utilisé, avec un crédit-relais de 250 ME, pour le paiement du prix d'acquisition et pour le remboursement anticipé d'une partie de la dette à moyen et long terme du groupe.

que les banques centrales autres que la BCE (surtout asiatiques) représentaient un quart de la part de crédit français 6,6 %, les OPCVM français 1,3 %, les divers français (surtout Banque de France ) Cet organisme a en effet du prendre à sa charge en 2004 et 2005 la hausse du déficit comptable de

Plus le taux de la BCE est bas, plus le coût du crédit a des chances d'être bon marché ce qui, en théorie, favorise la croissance. Le 7 avril 2011 Jean-Claude Trichet, président de la BCE , annonce une hausse du taux de refinancement de 0,25 points, portant ce dernier à 1,25 %[6]. Il est fixé à 0,75

Mais au sein du conseil des gouverneurs, les appels à refermer les vannes de l'argent facilement disponible, motivés par la crainte que les ménages aussi bien que les gouvernements ne s'endettent bien au-delà de leurs capacités de remboursement, se sont multipliés, dans le camp dit des "faucons". Toutefois, les "colombes", favorables au maintien d'une politique accommodante, demeurent majoritaires au sein du cénacle francfortois.

L'explosion d'une "bulle de crédit" a été l'une des causes de la crise financière de 2008, et les États comme le secteur privé ont mis plusieurs années à se désendetter et revenir dans le vert.

Les gouverneurs de la BCE ont qualifié les risques actuels de "globalement équilibrés", expression codifiée laissant entendre qu'ils voient autant de chances que l'économie en zone euro surprenne agréablement ou déçoive.

LOA : le crédit conso du futur ? .
La location avec option d’achat représente la majorité des financements automobiles. Et selon Eurogroup Consulting, son usage devrait s’étendre à d’autres produits à l’avenir… Le crédit à la consommation se porte bien. Selon un pointage effectué par Eurogroup Consulting à partir de chiffres de la Banque de France et de l’ASF, les encours s’élevaient à quelque 165 milliards d’euros à fin juin 2017, soit une hausse de plus de 25% en 10 ans. Après avoir marqué le pas, les volumes ont de surcroît rebondi depuis la fin 2014 (+13%).

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!