•   
  •   

Finance Solvay part en quête du successeur de Clamadieu, qui part chez Engie

09:00  14 février  2018
09:00  14 février  2018 Source:   logc279.xiti.com

Une part du nucléaire à 50% pour EDF en 2035 ?

  Une part du nucléaire à 50% pour EDF en 2035 ? Le groupe fourbit ses armes en vue du prochain PPE ...EDF abat peu à peu ses cartes dans le dossier nucléaire, en amont de la "programmation pluriannuelle de l'énergie", ou PPE, qui sera déterminée cette année pour les périodes 2019-2023 et 2024-2028. Le ministre de la transition écologique, Nicolas Hulot, avait déjà acté un report de l'échéance de réduction de la part du nucléaire de 75 à 50% dans le mix énergétique français, prévue jusque-là pour 2025.

À partir d'octobre 2003, il a redressé Rhodia au bord de la faillite[3] et Dès septembre 2012, Solvay est entré dans l'indice CAC 40 en remplacement de PSA Peugeot ↑ Engie : Jean-Pierre Clamadieu succédera à Gérard Mestrallet à la présidence du conseil d’administration, le Monde, 12 février 2018.

Le 9 octobre, le groupe chimique belge Solvay a annoncé la nomination d'Ilham Kadri au poste de PDG. PDG de Diversey, de nationalité franco-marocaine, Ilham Kadri rejoindra Solvay le 1er janvier 2019 et sera investie de ses nouvelles fonctions le 1er mars 2019.

Jusqu'à présent, les noms de prétendants n'ont pas vraiment filtré...

Après la future nomination du patron de Solvay à la place de Gérard Mestrallet aux commandes d'Engie, la rumeur va se déplacer sur l'identité du successeur de Jean-Pierre Clamadieu chez le chimiste belge. Son conseil d'administration a pris acte de la nomination non sans féliciter le dirigeant pour sa contribution des dernières années. Désormais, Solvay entre en recherche active d'un successeur, qui pourrait être désigné en interne comme en externe. Mais pour l'heure, Clamadieu "continuera à assurer son rôle de dirigeant exécutif de Solvay et restera pleinement mobilisé sur la mise en oeuvre des priorités stratégiques du groupe", indique le conseil d'administration, en rappelant que son poste chez Engie est "non-exécutif" puisque c'est Isabelle Kocher, la directrice générale, qui assure la conduite opérationnelle.

Clamadieu serait en pôle pour la présidence d'Engie

  Clamadieu serait en pôle pour la présidence d'Engie Quatre dirigeants se distinguent ...La présidence d'Engie pourrait se jouer entre Jean-Pierre Clamadieu (Solvay), Fabrice Brégier (ex-Airbus), Frédéric Lemoine (ex-Wendel) et Yann Delabrière (Zodiac, ex-Faurecia), a appris BFM. Ce n'est pas la première fois que ces noms sont cités, les trois derniers parce qu'ils sont disponibles ou le seront prochainement et le premier parce qu'il est l'objet de rumeurs récurrentes depuis plusieurs années dès qu'un poste se libère chez un grand acteur français de l'énergie.

Jean-Pierre Clamadieu , CEO du groupe belge Solvay , a été choisi par le conseil d'administration d' Engie pour succéder à Gérard Mestrallet à la Une présidence non-exécutive que le Français va cumuler avec son poste de CEO de Solvay de façon très provisoire puisqu'il devrait quitter le groupe

Depuis des mois, le groupe chimique belge cherchait un successeur à Jean-Pierre Clamadieu , nommé en mai à la présidence d’ Engie . Au bout de cette troisième voie, aujourd’hui, une forme de consécration : Mme Kadri va remplacer Jean-Pierre Clamadieu à la tête du groupe chimique Solvay

Passé par les mines

La presse belge n'a pas encore produit de liste de successeurs possibles. D'ailleurs, plusieurs articles récents posaient comme hypothèse que le dirigeant pourrait conserver les deux postes, ce qui semble, dans les faits, extrêmement compliqué. Né en Savoie, Jean-Pierre Clamadieu, ingénieur des mines, a réalisé une partie de sa carrière dans la fonction publique, avant de rejoindre Martine Aubry en tant que conseiller technique lorsqu'elle était ministre du travail. Puis il a bifurqué chez Rhône-Poulenc avant d'entrer chez Rhodia en 1996 et d'y gravir les échelons, jusqu'à devenir PDG du chimiste français en 2008. Artisan du rapprochement Rhodia-Solvay, il en devient directeur général et président du comité exécutif en 2012. Clamadieu est aussi administrateur de Faurecia et d'Axa.

  Solvay part en quête du successeur de Clamadieu, qui part chez Engie © Fournis par Boursier

Solvay veut dépasser les objectifs du plan 2016-2018, malgré le change .
Le groupe a publié ce matin ses résultats 2017 ...Solvay a publié ce matin des résultats en ligne avec les attentes. Le groupe prévoit de dépasser, cette année, les objectifs du plan à trois ans fixés en 2016. Un dividende de 3,60 euros brut par action, en hausse de 4,3%, sera proposé aux actionnaires.Le chimiste a dégagé un chiffre d'affaires de 10,12 milliards d'euros, en progression de 5,8%, tandis que son Ebitda s'appréciait de 7,5% à 2,23 MdsE. Le résultat opérationnel, 1,53 MdE, a progressé de 8,8%, tandis que le bénéfice par du groupe a atteint 939 ME, en croissance de 11%.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!