•   
  •   

Finance Broadcom abandonne la plus grande acquisition 'techno' de l'histoire

14:30  14 mars  2018
14:30  14 mars  2018 Source:   logc279.xiti.com

POINT MARCHÉS-Wall Street termine en ordre dispersé, les industrielles pèsent

  POINT MARCHÉS-Wall Street termine en ordre dispersé, les industrielles pèsent La Bourse de New York a fini en ordre dispersé lundi après son net rebond depuis le début du mois et à la veille de la publication des chiffres de l'inflation aux Etats-Unis pour le mois de février qui pourrait relancer les anticipations d'un durcissement de la politique monétaire de la Fed. L'indice Dow Jones a cédé 0,62%, soit 157,13 points à 25.178,61. Le S&P-500, plus large, a reculé de 3,55 points, soit de 0,13%, à 2.783,02. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 27,51 points (+0,36%) à 7.588,32 points.

Broadcom doit abandonner son projet d' acquisition de Qualcomm. Le CFIUS a conclu que l'accord proposé pourrait affaiblir la position de Qualcomm et laisserait une ouverture à la Chine pour exercer une influence sur l'établissement de la norme 5G.

Dans un décret, ce lundi, le président des États-Unis déclare que le rachat de Qualcomm par Broadcom doit être abandonné «immédiatement et définitivement». Elles ont marqué l ' histoire de la technologie : Ada Lovelace, pionnière de l 'informatique.

Broadcom a officiellement abandonné ce mercredi son offre de 117 milliards de dollars pour l'acquisition de Qualcomm...

Broadcom a officiellement abandonné ce mercredi son offre de 117 milliards de dollars pour l'acquisition de Qualcomm ! Broadcom a donc plié devant l'opposition de Donald Trump, qui avait bloqué le 'deal', évoquant des motifs de sécurité nationale. L'opération aurait constitué la plus importante acquisition technologique de l'histoire. Broadcom avait initialement contesté la décision de la Maison Blanche, mais semble finalement se résoudre à la 'défaite', avec ce retrait formel, après avoir mené pourtant une lutte agressive ces derniers mois pour conclure la transaction. Broadcom retire également ses propositions de nominations au conseil d'administration de Qualcomm.

LEAD 1-Trump signe un décret interdisant le rachat de Qualcomm par Broadcom

  LEAD 1-Trump signe un décret interdisant le rachat de Qualcomm par Broadcom Le président des Etats-Unis, Donald Trump, a signé lundi un décret interdisant le projet de rachat du fabricant américain de semi-conducteurs Qualcomm par son concurrent Broadcom, basé à Singapour, pour des motifs de sécurité nationale. Qualcomm a rejeté l'offre à 117 milliards de dollars (95 milliards d'euros) de Broadcom, objet d'une enquête par le Comité des investissements étrangers aux Etats-Unis (CFIUS), qui examine les investissements susceptibles d'avoir des implications en termes de sécurité nationale.

Broadcom abandonne la plus grande acquisition ' techno ' de l ' histoire . Lors de l ’exercice 2014-2015, les joueurs de la capitale avaient en effet repris quatre points sur les dix dernières journées à des Héraultais qu’ils avaient privé du titre sur le fil .

Broadcom Corporation (appelée plus couramment Broadcom , NASDAQ : BRCM) est une entreprise américaine de l 'industrie de l 'électronique, qui développe des semi-conducteurs utilisés dans divers équipements de télécommunications.

Le groupe singapourien se dit évidemment déçu de l'issue de cette affaire, et maintient quoi qu'il en soit son projet de 'relocalisation' de son siège social aux États-Unis. Une assemblée extraordinaire des actionnaires est attendue le 23 mars.

Donald Trump avait signé lundi soir un décret interdisant le rapprochement entre le fabricant américain de puces et Broadcom, basé à Singapour. Trump disait alors disposer de "preuves crédibles" que l'opération éventuelle puisse nuire à la sécurité des USA...

Le Comité des investissements étrangers aux États-Unis (CFIUS), qui examine les investissements susceptibles d'avoir des implications en termes de sécurité nationale, enquêtait sur l'opération depuis plusieurs semaines. Il avait indiqué le 5 mars dernier s'inquiéter de voir Broadcom couper les vivres à Qualcomm en matière de recherche et développement, tout en citant les risques associés aux relations de Broadcom avec des "entités étrangères". Un responsable de l'administration Trump a expliqué que le décret présidentiel était la conséquence directe d'un calcul montrant que le rôle de premier plan des Etats-Unis dans la mise au point de technologies et la définition des normes pour la prochaine génération de communications mobiles allait être repris par la Chine en cas de rachat de Qualcomm par Broadcom.

Reuters © Reuters Reuters

Le Real Madrid laisse (vraiment ?) tomber Neymar .
Tranquille dans sa villa de luxe au Brésil pour sa convalescence, Neymar fait toujours autant parler en Europe. Annoncé au Real Madrid, puis à Barcelone, puis encore au Real Madrid pour 400 millions d'euros, puis de nouveauTranquille dans sa villa de luxe au Brésil pour sa convalescence, Neymar fait toujours autant parler en Europe. Annoncé au Real Madrid, puis à Barcelone, puis encore au Real Madrid pour 400 millions d'euros, puis de nouveau à Barcelone pour 300, Neymar va finalement signer à... Bah pas à Madrid selon la radio Onda Cero, média souvent bien informé sur l'actualité du club madrilène.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!