•   
  •   

Entreprise Air France, le PDG vide son sac avant de partir et fustige le SNPL

16:20  08 mai  2018
16:20  08 mai  2018 Source:   latribune.fr

À Lisbonne, les prix des appartements rénovés montent en flèche

  À Lisbonne, les prix des appartements rénovés montent en flèche EN IMAGES - Longtemps plombée par la crise économique, la capitale portugaise fait peau neuve. Les chantiers se multiplient et les acheteurs - notamment étrangers - se pressent pour profiter du charme de Lisbonne. Qu’arrive-t-il à ville chérie par l’écrivain Fernando Pessoa? Des ouvriers rénovent des quartiers entiers de la capitale, et les grues, toujours plus nombreuses, envahissent le ciel lisboète. Le secteur de la construction se remet enfin de ses années noires et les prix grimpent en flèche.

Trois jours après le résultat du référendum perdu sur sa proposition salariale qui l'a conduit à quitter la présidence d' Air France -KLM et d' Air France , Jean-Marc Janaillac est sorti de sa réserve naturelle pour dénoncer l'attitude du SNPL à son égard et pointe la responsabilité de ce dernier dans ce conflit.

Pour obtenir gain de cause, le SNPL refuse de son côté de signer l'accord sur le B787. Discussions actives pour trouver un terrain d'entente. Air France , le PDG vide son sac avant de partir et fustige le SNP

Trois jours après le résultat du référendum perdu sur sa proposition salariale qui l'a conduit à quitter la présidence d'Air France-KLM et d'Air France, Jean-Marc Janaillac est sorti ce lundi de son silence pour répondre à un tract du SNPL jugé "insultant". Dans un courrier très violent envoyé aux pilotes, il accuse notamment "la volonté délibérée" des syndicats des pilotes et du premier d'entre eux, le SNPL, d'avoir créé une situation de blocage.

Jean-Marc Janaillac © Fournis par La Tribune Jean-Marc Janaillac

Trois jours après le résultat du référendum perdu sur sa proposition salariale qui l'a conduit à quitter la présidence d'Air France-KLM et d'Air France, Jean-Marc Janaillac est sorti de sa réserve naturelle pour dénoncer l'attitude du SNPL à son égard et pointe la responsabilité de ce dernier dans ce conflit. Dans un courrier envoyé aux pilotes, la charge de Jean-Marc Janaillac est aussi brutale qu'inhabituelle. Elle traduit l'amertume du dirigeant qui ne pensait pas partir de cette manière et laisser Air France dans de telles circonstances.

Crédits immobiliers: les taux en légère baisse en avril

  Crédits immobiliers: les taux en légère baisse en avril Les taux d'intérêt des crédits immobiliers accordés aux particuliers par les banques en France ont légèrement baissé en avril, retrouvant leur niveau de l'hiver 2017, selon une étude publiée jeudi. Les taux des prêts du secteur concurrentiel (toutes durées confondues) se sont établis à 1,47% en moyenne contre 1,49% en moyenne au mois de mars, indique l'observatoire Crédit Logement/CSA dans un communiqué. Pour l'accession à la propriété, les taux se sont établis le mois dernier à 1,51% dans le neuf et 1,49% dans l'ancien."Depuis la fin de l'été 2017, les taux diminuent doucement, de l'ordre de 1 point de base chaque mois", commente l'observatoire.

Avec Air France vous pouvez modifier votre billet selon les conditions de votre tarif. Les frais peuvent varier selon la manière dont le billet a été modifé. Billet remboursé sur airfrance .fr. Billet remboursé auprès d’ Air France à l’aéroport.

Air France : Le PDG démissionne - Продолжительность: 21:47 Jean-Jacques Bourdin961 просмотр. À Paris, Simone Veil a désormais sa place et sa station de métro - Продолжительность: 1:32 BFMTV25 просмотров. Новинка!

"Marionnette de l'Etat"

Lui qui s'était volontairement abstenu depuis son arrivée en juillet 2016 de faire le moindre commentaire en public sur les positions des syndicats pour préserver le dialogue social, la lecture du dernier tract du SNPL l'a fait sortir de ses gonds. Il se déclare « consterné » et insulté que la fonction de Président du groupe soit présentée comme une "marionnette de l'Etat", une interprétation qui, selon lui, « témoigne d' une totale méconnaissance du fonctionnement de notre compagnie ». Jean-Marc Janaillac dénonce aussi les « mensonges » des syndicats sur les compte-rendus des réunions de négociations, les « attaques indignes » portées par certains représentants » et accuse l'attitude du SNPL d'avoir « voulu délibérément créer une situation de blocage ». En attendant, face au flou sur la gouvernance à venir du groupe, l'intersyndicale n'a pas lancé de nouveaux préavis de grève à la suite du 15ème jour de grève ce mardi.

SNCF: face-à-face lundi entre les syndicats et le ministre

  SNCF: face-à-face lundi entre les syndicats et le ministre A la veille d'un huitième épisode de deux jours de grève à la SNCF, les syndicats de cheminots hostiles à la réforme ferroviaire seront reçus lundi par un Premier ministre "très ferme" car certains points ne sont "pas négociables".A la veille d'un huitième épisode de deux jours de grève à la SNCF, les syndicats de cheminots hostiles à la réforme ferroviaire seront reçus lundi par un Premier ministre "très ferme" car certains points ne sont "pas négociables".

Le PDG d' Air France -KLM démissionne. Par Valérie Collet. Le président du SNPL et son bureau ont décidé d'embarquer d'autres organisations dans un mouvement collectif, ce qui a surpris un grand nombre de pilotes.

Lire aussi : Air France , le PDG vide son sac avant de partir et fustige le SNPL . Les hubs menacés. Avec cette réorganisation, son successeur a déjà un chantier devant lui.

"On va attendre jusqu'au conseil d'administration le 15" mai, au cours duquel le PDG Jean-Marc Janaillac doit formaliser sa démission, "et puis après, on va se réunir rapidement pour décider de la suite", a indiqué à l'AFP, une source syndicale.

 La lettre de Jean-Marc Janaillac,

« Depuis le début du conflit, en cohérence avec la ligne de conduite que j'ai fixée à mon arrivée, j'ai choisi de ne pas commenter les prises de parole des représentants de vos syndicats. Mais dans les circonstances présentes, je ne peux laisser passer certaines affirmations. En effet, le dernier tract du bureau du SNPL du 6 mai, intitulé "bilan des 3 et 4 mai et perspectives", m'a une fois de plus stupéfié.

Je ne reviendrai pas sur la déformation, pour ne pas dire la désinformation, des chiffres de grévistes, les chiffres sont disponibles, ni sur les affirmations qui laissent entendre qu'Air France-KLM serait "une entreprise parfaitement saine économiquement et (...) capable d'assumer à la fois les pertes associées à ce conflit et le rattrapage de l'inflation".

Le chaos à Air France fait dégringoler Air France-KLM en Bourse

  Le chaos à Air France fait dégringoler Air France-KLM en Bourse Ce lundi la réaction des marchés au départ du PDG Jean-Marc Janaillac et de la situation dans laquelle se trouve Air France a été sans appel. Le cours de Bourse a plongé de 15%. © Fournis par La TribuneLe conflit salarial à Air France ne finit pas de faire des dégâts. Alors que les 14 jours de grève (15 demain) a déjà coûté près de 300 millions d'euros à la compagnie, l'annonce vendredi après la clôture de la Bourse du départ du PDG d'Air France-KLM et d'Air France, Jean-Marc Janaillac, a fait plonger le cours de Bourse du groupe de près de 15% ce lundi à un peu plus de 7 euros.

Centre de vaccinations Air France à Paris-Charles de Gaulle 3, place de Londres Bâtiment Uranus 95747 Tremblay-en- France Tél. : + 33 (0)1 48 64 98 03 E-mail : [email protected] airfrance .fr Ouvert du lundi au vendredi, de 13 h 30 à 16 h. Sur rendez-vous uniquement.

Air France , le PDG vide son sac avant de partir et fustige le SNPL . Air France : le grand bazar de la succession de Janaillac.

En revanche, je me dois de réagir face à l'idée que le Gouvernement serait le réel dirigeant d'Air France, son Président n'étant qu'une "marionnette", et son DRH l'exécuteur des directives de l'Etat. Comment ne pas être consterné devant cette vision ridicule, et insultante pour moi, qui témoigne avant tout d'une totale méconnaissance du fonctionnement de notre compagnie ?

Non, en juin 2016 ce n'est pas l'Etat qui m'a "ordonné" de proposer un gel des mesures et un arrêt de la grève en attendant de définir une stratégie. C'était déjà une décision personnelle, prise sans que l'Etat n'ait été consulté. Il n'y a eu d'ailleurs aucune négociation, ni protocole de sortie : c'était une proposition unilatérale à prendre ou à laisser.

Non, le 20 avril 2018, ce n'est pas l'Etat qui m'a demandé de lancer une consultation de l'ensemble des salariés d'Air France sur le projet d'accord salarial. C'est une décision que j'ai prise, parce qu'elle me semblait la seule voie pour mettre fin au conflit en cours, et dont j'assume pleinement les conséquences, comme je l'avais annoncé.

Air France est-elle impossible à réformer ?

  Air France est-elle impossible à réformer ? Le départ de Jean-Marc Janaillac de la tête du groupe Air France-KLM ne change rien aux menaces qui planent sur Air France. Alors que la concurrence se renforce et que le prix du pétrole remonte, la compagnie a peu de temps pour enclencher les réformes. En a-t-elle encore les moyens ? © Fournis par La Tribune Après la fracassante démission du Pdg d'Air France-KLM Jean-Marc Janaillac, le conseil d'administration a nommé ce mercredi l'un de ses membres, Anne-Marie Couderc, présidente non exécutive par intérim, le temps de trouver un successeur à Jean-Marc Janaillac.

La Collection Air France : des voyages d'exception jusqu'à -70 %. Transport en soute Votre instrument de musique est considéré comme un bagage en soute standard. Son transport est donc inclus gratuitement dans le prix de votre billet (sauf billets aux tarifs Light et Basic) s'il s'agit du seul

Air France , le PDG vide son sac avant de partir et fustige le SNP La solution pour AIRFRANCE consiste à appliquer la note n°6 du CAE, c'est à dire répartir les prélèvements sociaux sur l'entreprise et sur la consommation d'énergie des ménages et des entreprises.

Non, ce n'est pas l'Etat qui définit ni la stratégie ni les actions du Groupe Air France-KLM. Il est un actionnaire important, mais minoritaire, et de nombreuses décisions ont été prises contre son avis.

Le Président que je suis encore pour quelques jours définit les orientations stratégiques du Groupe, qu'il partage avec le Conseil d'administration, qui les valide. Il prend, avec le Directeur général, les grandes décisions qui engagent l'avenir d'Air France. C'est typiquement le cas pour le conflit en cours, car l'impact des revendications serait dramatique pour la compagnie. Comme je l'ai déjà expliqué, je n'ai pas directement conduit les négociations, ce n'est pas mon rôle, mais j'en ai fixé le mandat et suivi l'aboutissement dans un projet d'accord que je considère être le meilleur possible. C'est aussi simple que cela, et toute autre interprétation de la répartition des rôles est un mensonge.

Pour ma part, je n'ai jamais donné crédit au débat sur les personnes. Je ne le ferai pas aujourd'hui, au nom de l'intérêt de tous, et je ne peux que déplorer les attaques indignes qui sont portées par certains représentants. Un dialogue social constructif et respectueux, que j'ai appelé de mes voeux et que le Directeur général et le DRH d'Air France n'ont cessé de proposer à vos organisations, suppose que chacun joue son rôle, sans choisir, et encore moins détruire, ses interlocuteurs. Le récit qui vous a été fait des réunions de négociations n'est hélas qu'un travestissement, à dessein, de la réalité. Vous vous en êtes rendu compte.

La compagnie et ses pilotes ont beaucoup plus d'intérêts communs que certains n'aiment à le dire, dont celui, évident, de s'accorder sur des compromis équilibrés. C'est ce que la Direction Générale d'Air France a recherché inlassablement depuis le premier jour, tendant la main à de multiples reprises à vos représentants, organisant des réunions pendant lesquelles la direction les a attendus, subissant les interruptions de séance à répétition, les monologues et les invectives, et constatant, avec un profond regret, l'absence d'ouverture et la volonté délibérée de créer une situation de blocage. C'est ce qui nous a conduits à l'impasse d'aujourd'hui, et à ce gâchis que nous regrettons tous.

Il vous appartiendra, lorsque cela sera redevenu possible, d'en tirer les enseignements pour obtenir de reconstruire un dialogue social à la hauteur des enjeux qui sont ceux d'Air France après ce conflit destructeur."

 Lire ici :Air France : un gâchis sans surprise

Air France : Le Maire veut un nouveau Pdg d'ici septembre .
Le ministre de l'Economie et des Finances estime que la priorité est de nommer un nouveau Pdg à la tête du groupe aérien, d'ici à la rentrée. Il exclut une vente des parts de l'Etat à court terme et qualifie la privatisation d'ADP à venir de "plus grosse opération financière dans le monde en 2018."[Article mis à jour à 13h05]

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!