•   
  •   

Entreprise ENTRETIEN. L’Aixois Jean-Bernard Fabre veut customiser les raquettes de Nadal dans son laboratoire

10:40  01 juin  2021
10:40  01 juin  2021 Source:   ouest-france.fr

Solaire : une usine de panneaux en pérovskites lancée en Pologne, première mondiale

  Solaire : une usine de panneaux en pérovskites lancée en Pologne, première mondiale Le polonais Saule Technologies a ouvert une chaîne de production industrielle de panneaux solaires en cellules pérovskites, une technologie novatrice. Ces modules permettent de fabriquer des panneaux photovoltaïques légers et souples. "La demande dépasse les capacités de production" de la chaîne, estimées initialement à 40.000 m2 par an. Grande première mondiale. Saule Technologies a ouvert une chaîne de production industrielle de panneaux solaires en cellules pérovskites.

Jean-Bernard Fabre, ancien entraîneur de tennis, a créé ESP Consulting en 2008, devenu ensuite HumanFab, premier centre d’expertise en ingénierie de sport et santé en France. Le laboratoire est désormais partenaire officiel de la marque de raquettes Babolat. © Ouest-France Jean-Bernard Fabre, ancien entraîneur de tennis, a créé ESP Consulting en 2008, devenu ensuite HumanFab, premier centre d’expertise en ingénierie de sport et santé en France. Le laboratoire est désormais partenaire officiel de la marque de raquettes Babolat.

L’ancien entraîneur de tennis Jean-Bernard Fabre a créé le centre d’expertise HumanFab, spécialisé dans l’ingénierie du sport et de la santé, à Aix-en-Provence et à Paris. Cette année, il a lancé avec ses équipes le premier laboratoire mondial spécialisé dans les sports de raquette, en partenariat avec Babolat. Le but à terme : accueillir Rafael Nadal et les autres stars de la marque française pour customiser leurs raquettes.

Une maison de campagne à 150000 euros dans l’un des Plus Beaux Villages de France, c’est possible !

  Une maison de campagne à 150000 euros dans l’un des Plus Beaux Villages de France, c’est possible ! Une maison de campagne à 150000 euros dans l’un des Plus Beaux Villages de France, c’est possible !C’est là qu’il se rend désormais tous les week-ends : « C’est à deux heures de Paris, à dix kilomètres de la sortie d’autoroute, donc c’est pratique. La maison a de beaux éléments architecturaux et le village est magnifique et vivant. On a plus d’espace, un petit jardin, le tout pour un prix correct. » Le couple a déboursé 140 000 euros pour réaliser son souhait d’une vie « plus authentique », mais à ce prix-là, il y a beaucoup de travaux à faire : au moins six mois de chantier.

Ancien entraîneur de tennis, notamment coach intérimaire d’Arnaud Clément au début des années 2000, l’Aixois Jean-Bernard Fabre a créé le concept HumanFab en 2008. L’objectif ? Regrouper une même expertise à travers trois départements (sport, santé et industrie) : la mesure de l’homme via l’analyse du mouvement. Un premier centre d’expertise a été créé chez lui, à Aix-en-Provence, en 2015, puis un deuxième sur les Champs-Élysées, à Paris, en 2020.

Dans ces deux structures, une équipe pluridisciplinaire composée d’experts en préparation physique, ingénierie du sport et santé accompagne athlètes de haut niveau et sportifs amateurs avec une prise en charge optimale et sur-mesure, en s’appuyant sur des tests dernière génération. Début 2021, HumanFab a lancé son premier observatoire scientifique mondial dédié aux sports de raquette, en partenariat avec Babolat. Entretien avant le début de Roland-Garros.

Facebook Ascenseurs Interdiction des postes Réclamant Covid-19 a été fabriqué par l'homme

 Facebook Ascenseurs Interdiction des postes Réclamant Covid-19 a été fabriqué par l'homme Facebook ne supprimera plus les postes qui réclament Covid-19 ont été fabriqués par l'homme en reconnaissance du débat régnant sur les origines du virus, un porte-parole de la société a déclaré à ABC News.

LIRE AUSSI. REPORTAGE. Comment les raquettes de Rafael Nadal et Roger Federer sont-elles testées ?

Quand HumanFab a-t-il été fondé ?

Le centre d’expertise HumanFab teste scientifiquement les raquettes à Aix-en-Provence. © Ouest-France Le centre d’expertise HumanFab teste scientifiquement les raquettes à Aix-en-Provence.

HumanFab n’existe finalement que depuis 2018. Avant, ça s’appelait ESP Consulting, pour Études Scientifiques de la Performance. Personne ne savait trop ce que ça voulait dire finalement, et à force de collaborer avec des industriels et boîtes étrangères, ça donnait l’impression qu’on était une boîte d’avocats ou de conseils. Je me suis dit qu’il fallait quand même centrer sur notre expertise. Notre expertise, c’est la mesure sur l’homme. Donc l’objectif était de mettre l’homme au centre de notre problématique, « fabriquer l’homme de demain », « l’homme est fabuleux »… C’est venu comme ça.

Votre centre d’expertise utilise beaucoup la technologie, mais finalement l’humain reste le socle de vos recherches ?

L'ancien commissaire de la FDA a déclaré que les fuites de laborates "se produisent tout le temps" AMID COVID-19 ORIGINE SCRUTINY

 L'ancien commissaire de la FDA a déclaré que les fuites de laborates ADMINISTRATION FOODIGNANT Le commissaire Scott Gottlieb a déclaré dimanche que les fuites de laboratoire accidentel "se produisent tout le temps" au milieu de la préoccupation concernant les origines de La pandémie Covid-19 . Gottlieb s'est inquiété des protocoles de sécurité dans les laboratoires de recherche aux États-Unis et à l'étranger lors d'une apparition sur le "visage de la nation du CBS".

Notre modèle d’études, c’est l’homme. Et après, on vient y greffer une équipe pluridisciplinaire, avec une méthodologie scientifique via un laboratoire d’analyse du mouvement. Ce qui fait la force de notre sujet, c’est qu’on ne regarde pas qu’avec un seul regard, celui de l’ingénieur. On fait de « l’ingénierie humaine », et il y a plein de champs dans l’ingénierie humaine. On essaie de tous se fédérer pour servir un intérêt commun qui est d’améliorer l’homme. Quand on touche au tennis, le but est que le joueur soit meilleur parce qu’il a la bonne raquette. A priori, cette approche est assez novatrice. On discute souvent avec les ingénieurs automobiles ou du monde du tennis, en recherches et développement de produits. Ils ont une vision assez empirique qui est ancrée en eux. Ils se disent : « si je fais telle chose sur la chaussure, elle va être plus ci, plus ça… » Souvent, on vient un peu les perturber en disant que l’effet recherché sera vrai pour un petit gabarit, mais que pour un grand, ça ne le sera plus du tout, l’effet sera inverse. Ils seront tentés de dire « mais mon produit, c’est toujours le même ». Et on leur répondra que ceux qui l’utiliseront seront différents. Cette clé de lecture de l’utilisation du produit est le cœur de ce qu’on fait à HumanFab.

Le suisse SGS rachète le laboratoire français Metair Lab

  Le suisse SGS rachète le laboratoire français Metair Lab Le groupe suisse SGS, spécialisé dans l'inspection et la certification de produits, se renforce en France avec le rachat du laboratoire Metair Lab, spécialisé dans les tests pour la qualité de l'air et l'amiante.SGS, qui emploie 89.000 personnes dans le monde à travers un réseau de 2.600 bureaux et laboratoires réalise des tests aussi bien pour bien pour les jouets que pour les cosmétiques, les produits alimentaires ou encore la qualité de l'air. En 2020, il avait généré un chiffre d'affaires de 5,6 milliards de francs suisses (5 milliards d'euros à taux actuels).

« Nous sommes les seuls à avoir cette lecture »

Sommes-nous au balbutiement de cette approche en France et souffre-t-on d’un retard par rapport à d’autres pays ? Ou à l’inverse, sommes-nous des précurseurs ?

Le centre d’expertise HumanFab teste scientifiquement les raquettes à Aix-en-Provence. © Ouest-France Le centre d’expertise HumanFab teste scientifiquement les raquettes à Aix-en-Provence.

Nous ne voulons pas paraître présomptueux, mais je pense que nous sommes les seuls à avoir cette lecture, en tout cas sur cette forme-là. Pour les raquettes, c’est sûr que nous sommes les seuls au monde à avoir ce spectre de lecture. Une marque comme Babolat est française mais surtout internationale. Elle pourrait très bien taper à la porte des Américains… Quand un ingénieur vient chez nous, qui a fait Staps ou Arts et métiers, il mettra 8 mois à avoir une version transversale des phénomènes. C’est-à-dire sortir de tout ce qu’il a appris à l’école : « Quand tu mets tant de carbone dans ta chaussure, elle est très rigide et elle ne se déforme pas, et donc elle est dédiée au très haut niveau… ». Nous, on va y mettre d’autres filtres : en plus du niveau, il y aura peut-être le gabarit, l’âge, etc. Ça, ça demande d’avoir des connaissances qui viennent de la physiologie humaine, de la biomécanique, des neurosciences… C’est un agglomérat de plein de savoirs. Et il n’y a pas d’études pour ça. Tout ça marche très bien quand les départements recherches et développement de produits ouvre un peu leurs chakras : « Sur le matériel, je suis un expert, par contre, sur l’utilisation finale, c’est moins vrai ».

Comment Luca de Meo veut remettre Renault sur la route du succès

  Comment Luca de Meo veut remettre Renault sur la route du succès Accueilli comme le messie, le nouveau directeur général de Renault doit remettre d’aplomb un groupe chahuté par deux années de flottement dans sa gouvernance. Ses neuf premiers mois ont déjà marqué les esprits. Pour donner la mesure de son nouveau job, Luca de Meo utilise une métaphore inattendue, lui le fan de musique électronique et DJ à ses heures. "C’est comme si j’étais face à une énorme table de mixage dont il faut complètement changer les réglages.

Le système RDC de Babolat permet de mesurer les paramètres de conception des raquettes de tennis (poids, inertie, équilibre…). © Ouest-France Le système RDC de Babolat permet de mesurer les paramètres de conception des raquettes de tennis (poids, inertie, équilibre…).

Une raquette de tennis n’est pas un achat anodin, et pourtant, le consommateur peu averti aura peut-être tendance à choisir avec hâte, attiré un l’aspect visuel. Il semble également y avoir de nombreux discours différents et contrevérités…

Babolat est le leader mondial avec Wilson. A priori, ils savent faire des raquettes. Et pourtant, quand on parle avec leurs directeurs de développement produits, qui ne sont pas des lapins de six semaines, il y a plein de choses qu’on peut leur apprendre. La puissance, par exemple, dépend de l’énergie qui est générée lors du choc balle raquette-cordage. La puissance, c’est un demi de la masse multipliée par la vitesse au carré. Plus on va mettre du poids, plus ça va générer de l’énergie. Le problème, c’est qu’il faut que la vitesse soit constante. Si on met trop de poids et qu’on n’a plus suffisamment de vitesse, on n’a plus le bénéfice du poids. On revient à des équations physiques qui intègrent l’inertie, la force, etc. Sauf que le paramètre de force dépend de l’homme. C’est comme ça qu’on arrive à faire comprendre à des gens qui font des raquettes depuis quinze ans, et qui le font mieux que n’importe qui, que ce qu’ils pensaient être vrai ne l’est pas toujours pour tout le monde. C’est tout l’enjeu du programme qu’on a avec Babolat. On n’est pas meilleurs que les autres, il n’y a pas une vérité, mais il y a un phénomène complexe qui selon des situations est vrai et selon d’autres moins vrai. On veut être « les garants scientifiques de la bonne vérité scientifique » autour du tennis et des sports de raquette. Si dans trois ans, tout le monde vient chez nous et que l’équipe qu’on a créée avec Babolat est une référence mondiale, on aura réussi. Cela voudra dire qu’on aura réussi à communiquer sur le savoir qu’on aura développé et à le faire comprendre. C’est dur car le tennis est un vieux marché. Pour parler aux ingénieurs du tennis, il faut très bien maîtriser son sujet.

Comment négocier son salaire ?

  Comment négocier son salaire ? Que ce soit lors d’un entretien d’embauche ou au cours d’un entretien annuel, la négociation de salaire exige une préparation indispensable. Préparer ses arguments, fixer une fourchette de salaire souhaitée, connaître les salaires pratiqués pour le même emploi, se renseigner sur la situation financière de l’entreprise sont autant d’éléments à ne pas négliger pour une bonne négociation. Your browser does not support this video Négocier son salaire : les arguments à mettre en avantPréparer la négociation de son salaire est une étape indispensable pour parvenir à ses fins.

Tennis, 24 Heures du Mans, RB Leipzig… Une expertise qui se décline dans tous les sports

Tous les tests que vous effectuez, avec notamment un futur terrain connecté, aura-t-il vocation à être effectués par les champions du tennis mondial ? Est-ce qu’un Dominic Thiem, par exemple, pourrait venir chez vous ?

Ce n’est pas « il pourrait », c’est « il va » (sourire). En tout cas, c’est dans cette idée qu’est construit ce projet-là. Il n’y aura pas d’autres endroits sur la planète qui lui permettront d’étalonner sa raquette. C’est comme si on disait : « tu es le meilleur violoniste de la planète, et l’endroit pour affiner les réglages de ton violon mieux que ton oreille, c’est cet endroit là-bas ». On va essayer de tuner la raquette pour le joueur. Ce terrain, ce sera un véritable bijou. Il y a de bonnes chances pour que ce soit contractuel, que Babolat recommande fortement de venir ici régulièrement. Pour leur faire essayer les nouveautés, avoir leurs avis. Et puis on pourra accueillir les jeunes champions pour qu’ils puissent utiliser le matériel qui leur permet de s’épanouir, d’évoluer sans se blesser. Un autre enjeu, c’est de former les enseignants et les coaches. J’ai été enseignant pendant près de 15 ans. Je sais qu’il y a une culture du matériel qui n’est pas très forte chez eux, et c’est normal puisqu’on ne leur apporte pas les connaissances nécessaires. Il n’y a pas de cours là-dessus lorsqu’on passe ses diplômes d’entraîneurs. Même les anciens joueurs, qui ont un niveau de sensations qui est exceptionnel, ont aussi une culture du produit parfois biaisée. Ils ont une sensation, mais traduire cette sensation d’un point de vue physico-physiologique, ce n’est pas évident. Quand je croise mes copains anciens joueurs, on a certaines discussions très intéressantes sur lesquelles on n’est pas d’accord. La sensation est parfois perturbée par des croyances. Les déconstruire, c’est hyper dur. Ce qui nuit beaucoup au tennis en France, c’est ça, le poids des croyances. Une fois, on avait fait un test où on faisait jouer des joueurs avec des cordages qui faisaient des bruits différents. On recueillait la vitesse de la balle. Huit fois sur dix, ils se dirigeaient vers le cordage qui dégageait le bruit le plus sourd. Sauf que leurs vitesses de balle venaient contredire cette impression. Je me souviens de la première Prestige de Head, il y a 25 ans. Tout le monde disait que c’était une planche, qu’on ne pouvait pas jouer avec sans avoir un bras surdimensionné. Alors qu’en fait, c’était une des raquettes les plus souples… Prochainement, il y aura sans doute un produit qui sortira pour aider à conseiller les gens dans les chaînes de matériels.

C3.ai Spotlights 21 projets axés sur les soins de santé, l'efficacité énergétique et la sécurité climatique

 C3.ai Spotlights 21 projets axés sur les soins de santé, l'efficacité énergétique et la sécurité climatique C3.Ai's Digital Transformation Institute a annoncé les 21 gagnants de leur concours centrés sur des projets de santé, d'énergie et de climat. La société a offert entre 100 000 et 250 000 $ à des groupes qui pourraient démarrer des projets à l'aide de la transformation de l'IA et du numérique pour remédier à Covid-19, à la sécurité climatique et à l'efficacité énergétique.

Les outils technologiques de HumanFab permettent de différencier les raquettes selon plusieurs critères, comme la puissance, la maniabilité, le contrôle ou la prise d’effet. © Ouest-France Les outils technologiques de HumanFab permettent de différencier les raquettes selon plusieurs critères, comme la puissance, la maniabilité, le contrôle ou la prise d’effet.

Quand sera livré ce court connecté ?

Sans problème, nous comptons démarrer les travaux cet été, et il y aura un an de travaux. Et il faudra ensuite équiper le terrain, comprendre les algorithmes, etc.

Vous venez du monde du tennis à la base ?

Un peu (rires). J’ai été 2/6 à 18 ans, même si j’ai commencé assez tard. Je n’étais pas trop un compétiteur, j’adorais le jeu plus que la compét’. Je faisais un doctorat sur l’homme et les technologies à côté et j’étais aussi enseignant de tennis. J’ai été entraîneur pendant près de 15 ans puisque j’ai été directeur d’un club qui comptait 600 membres, à côté d’Aix-en-Provence. Et j’ai surtout été coach sur le circuit pendant trois ans. J’ai été coach d’intérim d’Arnaud Clément, 15e mondial à l’époque, sur certains tournois. J’ai surtout eu longtemps Jérôme Golmard avant d’aller chez les filles. J’ai eu une relation passionnelle avec le tennis, c’est l’un des sports les merveilleux qui existent je trouve. Peut-être qu’il faudra qu’on travaille davantage avec notre Fédération. On bosse beaucoup avec notre Ligue, mais peut-être pas assez avec la FFT.

Et pourtant vous « ouvrez vos chakras » à d’autres disciplines désormais…

À partir du moment où il y a de la rigueur, c’est une méthode qui est applicable à tous les sports. Il y a quelques projets sur lesquels je m’amuse toujours, même en tant que chef d’entreprise. J’ai tenu à être en contact avec Fernando Alonso par exemple pour les 24 Heures du Mans. Quand on suit ces mecs-là pendant deux ans, c’est beau ! J’avais eu également les frères Karabatic. Niko, c’est un athlète qui m’a marqué. Florent Manaudou est venu aussi. En ce moment, il y a Ibrahima Konaté, le défenseur de Leipzig, qui est venu faire de la rééducation chez nous. C’est un mec super. On a tout repassé au peigne fin, un peu comme Docteur House, pour comprendre ce qui n’allait pas chez lui. Il y a un petit truc qui était passé au travers des mailles du filet de son club. Les staffs ont la tête dans le guidon parfois. Je me suis bien entendu avec le médecin du RB Leipzig, c’est une belle relation de confiance. Il fait partie des athlètes qui savent qui peuvent m’appeler quand ils ont un pépin. Je vais le voir à Leipzig ou il vient ici ou à Paris. Il y en a quelques-uns comme ça avec qui j’ai une relation privilégiée. Je suis proche des dirigeants de Babolat, Toyota mais aussi Lacoste, mais je ne suis pas marié avec une marque, ce sont plus les gens qui l’intéressent dans tout ça. On en revient toujours à l’homme. Je suis construit comme ça.

C3.ai Spotlights 21 projets axés sur les soins de santé, l'efficacité énergétique et la sécurité climatique .
C3.Ai's Digital Transformation Institute a annoncé les 21 gagnants de leur concours centrés sur des projets de santé, d'énergie et de climat. La société a offert entre 100 000 et 250 000 $ à des groupes qui pourraient démarrer des projets à l'aide de la transformation de l'IA et du numérique pour remédier à Covid-19, à la sécurité climatique et à l'efficacité énergétique.

usr: 1
C'est intéressant!