•   
  •   

Entreprise EPR en Chine : rejets de gaz dans les limites autorisées, selon EDF

20:10  14 juin  2021
20:10  14 juin  2021 Source:   ouest-france.fr

Linky : la vérité sur ce que les consommateurs vont devoir rembourser ou non

  Linky : la vérité sur ce que les consommateurs vont devoir rembourser ou non Un article publié en début de semaine par nos confrères du Parisien affirme que le déploiement du Linky devra être remboursé par les consommateurs. Le gouvernement, Enedis et la Commission de régulation de l’énergie (CRE) démentent… Qui a raison ?Linky est un compteur électrique “communicant”. Déployé depuis 2015 par Enedis, il a vocation à remplacer tous les compteurs existants. Aujourd’hui, plus de 90% des foyers en sont équipés. Son installation doit permettre à la France d’entrer dans l'ère des compteurs dits “intelligents”, qui devrait permettre d'ajuster en permanence la production selon les besoins des consommateurs.

Cette photo d’archive prise le 8 décembre 2013 montre une vue de la centrale nucléaire conjointe sino-française de Taishan en cours de construction à l’extérieur de la ville de Taishan dans la province du Guangdong, en Chine. © Peter PARKS / AFP Cette photo d’archive prise le 8 décembre 2013 montre une vue de la centrale nucléaire conjointe sino-française de Taishan en cours de construction à l’extérieur de la ville de Taishan dans la province du Guangdong, en Chine.

L’exploitant chinois du réacteur EPR de Taishan en Chine a « réalisé des rejets atmosphériques » de gaz rares « dans le respect des limites réglementaires définies par l’autorité de sûreté chinoise », a indiqué lundi EDF.

L’exploitant chinois du réacteur EPR de Taishan en Chine a « réalisé des rejets atmosphériques » de gaz rares « dans le respect des limites réglementaires définies par l’autorité de sûreté chinoise », a indiqué lundi EDF.

Confronté à de potentiels risques, EDF va fermer une centrale nucléaire en Angleterre

  Confronté à de potentiels risques, EDF va fermer une centrale nucléaire en Angleterre EDF Energy, la filiale britannique d'EDF, a annoncé la fermeture d'une centrale nucléaire du groupe énergétique français en Angleterre. Entrée en service en 1983, la centrale a fonctionné une décennie de plus que sa durée de vie initiale. EDF préfère jouer la carte de la prudence. Le groupe énergétique français va fermer sa centrale nucléaire de Dungeness B, dans le sud de l'Angleterre, à l'arrêt depuis 2018 en raison de problèmes techniques, a annoncé lundi sa filiale britannique EDF Energy.

« On n’est pas sur une dynamique d’un accident avec fonte du cœur », a précisé lors d’une conférence de presse un porte-parole du groupe français, co-actionnaire de la centrale du sud de la Chine, relativisant ainsi la gravité du problème après que la chaîne CNN a rapporté une possible fuite dans cette centrale.

Des vérifications à propos d’une possible fuite

L’électricien français EDF a annoncé avoir été informé d’une augmentation de la concentration de certains gaz rares au niveau du réacteur EPR n° 1 de cette centrale nucléaire.

La chaîne d’information américaine CNN a signalé ce lundi que le gouvernement des États-Unis avait procédé la semaine dernière à des vérifications d’informations faisant état d’une fuite à la centrale nucléaire de Taishan, dans la province de Guangdong, dans le sud de la Chine.

Gaz : Poutine donne le coup d’envoi d’une usine géante vers la Chine

  Gaz : Poutine donne le coup d’envoi d’une usine géante vers la Chine En Russie, Vladimir Poutine a inauguré une gigantesque usine de traitement de gaz de Gazprom dans l'Extrême-Orient du pays, dont les produits sont destinés à la Chine. Le site est une des plus importantes usines de traitement de gaz du monde. En Russie, Gazprom ne fait pas les choses à moitié. Vladimir Poutine a inauguré une usine de traitement de gaz à plus de 11 milliards d'euros en Sibérie, orientée vers le marché de la Chine.

Toujours d’après la chaîne, qui cite des documents qu’elle a passés en revue et des responsables américains ayant requis l’anonymat, l’administration Biden pense que la situation de cette centrale ne pose pas de risque de sécurité sévère pour les employés de la centrale ou pour la population chinoise.

Alors que, selon CNN, Framatome a mis en garde contre une menace radiologique imminente, la filiale d’EDF (qui a conçu le réacteur concerné et reste impliquée dans sa gestion) avait précisé plus tôt dans un communiqué que sur la base des informations disponibles, le réacteur était dans son domaine de fonctionnement et de sûreté autorisé.

Un phénomène connu et prévu

D’après EDF, la présence de certains gaz rares dans le circuit primaire est un phénomène connu, étudié et prévu par les procédures d’exploitation des réacteurs.

L’électricien français a précisé dans son communiqué avoir pris contact avec les équipes de TNPJVC – propriétaire et exploitant de cette centrale et coentreprise d’EDF (30 %) et de China General Nuclear Power Group ou CGN (70 %) – et apport(er) son expertise.

CGN, actionnaire principal de la coentreprise TNPJVC, a de son côté déclaré que les opérations au niveau de la centrale nucléaire respectaient les règles de sécurité et que l’environnement du site était sûr.

derrière Airbus-Boeing Trêve est un rival commun: la Chine .
Alors que les États-Unis et l'Europe ont mené une bataille de commerce de 17 ans sur des subventions à Boeing et à Airbus, la Chine a versé de l'argent dans ses propres aéronefs commerciaux pour assumer le duopole de l'aviation occidentale.

usr: 0
C'est intéressant!