•   
  •   

Entreprise Chine. Après l’incident à l’EPR de Taishan, un réacteur finalement mis à l’arrêt

16:58  30 juillet  2021
16:58  30 juillet  2021 Source:   ouest-france.fr

Chine annonce une enquête sur la cybersécurité de Didi sur site

 Chine annonce une enquête sur la cybersécurité de Didi sur site Beijing (AP) - Cyber-Watchdog chinois a annoncé une enquête sur la cybersécurité sur place sur le service de trajet Hadi, intensifiant le contrôle après une critique antérieure de sa manipulation des informations des clients. Les actions de la société new York-échangées sont échangées contre la chute. © Fourni par Associated Press Un visiteur vérifie une voiture autonome développée par Didi lors d'une émission automobile à Shanghai, Chine le 19 avril 2021.

L’EPR de Taishan lors de sa construction en 2013. © Bobby Yip / REUTERS L’EPR de Taishan lors de sa construction en 2013.

Après l’incident signalé à la centrale nucléaire EPR de Taishan en Chine, l’un de ses réacteurs va être mis à l’arrêt « pour maintenance », apprend-on ce vendredi 30 juillet 2021.

Un mois et demi après l’annonce d’un incident à la centrale nucléaire EPR de Taishan en Chine, l’opérateur chinois CGN a finalement indiqué vendredi 30 juillet 2021 « mettre à l’arrêt pour maintenance » le réacteur incriminé.

Accumulation de gaz radioactifs

Le 14 juin, les autorités chinoises avaient signalé un incident au niveau du réacteur numéro 1 de la centrale, située dans le sud du pays. Réalisé en partenariat avec le français EDF, il s’agit du seul EPR en opération dans le monde.

Norvège. L’ambassade de Chine convoquée après une intrusion informatique contre le Parlement

  Norvège. L’ambassade de Chine convoquée après une intrusion informatique contre le Parlement La Norvège a convoqué lundi 19 juillet un responsable de l’ambassade de Chine à Oslo à la suite d’une intrusion informatique « inacceptable » perpétrée contre son Parlement depuis la Chine selon les autorités norvégiennes. « Nous avons convoqué l’ambassade de Chine plus tôt aujourd’hui », a déclaré la cheffe de la diplomatie norvégienne, Ine Eriksen Søreide, lundi 19 juillet 2021 lors d’un point de presse, à la suite d’une intrusion informatique contre le Parlement norvégien qui aurait été perpétré depuis la Chine.

Un petit nombre de barres de combustible d’uranium endommagées (« crayons ») causait une accumulation de gaz rares radioactifs dans le circuit primaire, étanche, de la centrale. Les autorités avaient qualifié le phénomène de « courant » et écarté tout danger.

EDF avait toutefois publiquement déclaré il y a une semaine que si l’incident était arrivé en France, elle aurait mis le réacteur à l’arrêt.

A Taishan cependant, une telle décision revient à TNPJVC, la co-entreprise exploitant la centrale. EDF en détient 30%, au côté du chinois CGN qui en possède 70%.

Arrêt du réacteur 1 pour maintenance

« La centrale nucléaire de Taishan (...) faisant de la sûreté sa première priorité (...) a décidé d’arrêter le réacteur 1 pour maintenance, afin de trouver la cause des dommages affectant le combustible et de remplacer le combustible endommagé », a indiqué CGN dans un communiqué.

Le géant nucléaire chinois précise que la décision a été prise « après une discussion substantielle entre le personnel technique chinois et français ».

Selon CGN, la mise à l’arrêt du réacteur n’est toutefois pas consécutive à un danger imminent. Les dégâts sur le combustible « restent dans la plage admissible des spécifications techniques » et le réacteur aurait pu « continuer à fonctionner de manière stable», d’après le groupe.

EDF n’est pas l’exploitant principal de la centrale de Taishan mais a fourni la technologie EPR.

Renault et le chinois Geely (Volvo) vont produire ensemble des modèles hybrides .
Le français Renault s'allie au chinois Geely pour mettre au point les voitures du futur aux "technologies avancées".Geely est l'un des principaux fabricants chinois de véhicules. Il a racheté en 2010 la branche automobile de Volvo. La Chine, premier marché automobile mondial, est en pointe dans la course au véhicule du futur, grâce à une population ultra-connectée et une politique incitative de Pékin. Les constructeurs rivalisent pour profiter de ce débouché.

usr: 1
C'est intéressant!