•   
  •   

Entreprise Rencontre avec le patron d'Eutelsat, l'opérateur de satellites qui fait rêver Drahi

20:40  09 octobre  2021
20:40  09 octobre  2021 Source:   challenges.fr

Danone : le DRH démissionne, l’hémorragie de hauts dirigeants se poursuit

  Danone : le DRH démissionne, l’hémorragie de hauts dirigeants se poursuit Après plus de 20 ans de carrière chez Danone, le DRH tire sa révérence. De nombreux cadres dirigeants quittent le géant de l'agroalimentaire, éprouvé par les réorganisations internes et l'éviction de l'ex-PDG Emmanuel Faber.Le nom du prochain directeur des ressources humaines sera annoncé "ultérieurement". Bertrand Austruy restera à ce poste et au comité exécutif "jusqu'à ce que son successeur soit en place". M. Austruy a mené avec les syndicats les négociations autour du projet de réorganisation en cours. Ce plan, initié par Emmanuel Faber et baptisé "Local First", touche particulièrement les cadres. Danone avait communiqué en avril sur "la suppression nette d'environ 1.

27083_1597132_k2_k1_3686303.jpg © Iannis Giakoumopoulos/REA/Eutelsat 27083_1597132_k2_k1_3686303.jpg

Le patron du champion français des satellites voit dans l'offre de rachat par Patrick Drahi la preuve de son attractivité. Un groupe stratégique qui vient de mettre la main sur la constellation OneWeb. Rencontre.

On s'attendait à trouver un groupe aux abois, replié dans sa forteresse, prêt à un siège de plusieurs mois face à l'envahisseur. Erreur : c'est un Rodolphe Belmer détendu, presque rigolard, qui accueille Challenges au siège d'Eutelsat, à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine) en ce frisquet lundi d'octobre. Une ombre imposante plane pourtant depuis quelques jours sur le troisième opérateur mondial de satellites : celle du fondateur d'Altice, Patrick Drahi. Le tycoon des télécoms a déposé ces dernières semaines une offre de rachat du groupe, à 12,10 euros par action, le valorisant à 2,8 milliards d'euros. Si la proposition, jugée trop basse, a été refusée par le conseil d'administration d'Eutelsat, le milliardaire reste à l'affût.

Tapie - Crédit Lyonnais : Stéphane Richard va-t-il rester président d’Orange ?

  Tapie - Crédit Lyonnais : Stéphane Richard va-t-il rester président d’Orange ? Stéphane Richard, le PDG d'Orange, dont le mandat à la tête de l'opérateur arrive à son terme mi-2022, a formulé le "souhait personnel" de rester président après cette date, mais en cas de condamnation dans l'affaire Bernard Tapie - Crédit Lyonnais, cette ambition serait mise à mal. Quel avenir pour Stéphane Richard ? Son sort à la tête d'Orange est suspendu au jugement en appel dans l'affaire de l'arbitrage favorable à Bernard Tapie. Or, la justice a retardé sa décision après le décès de l'ex-homme d'affaires.

Rentabilité unique

Pas de quoi affoler Belmer, 52 ans, directeur général d'Eutelsat depuis 2016. Pour l'ancien numéro deux de Canal+ (époque Bertrand Méheut), l'intérêt de Drahi est avant tout la preuve de l'attractivité du groupe français, un des leaders mondiaux du secteur avec SES et Intelsat.

« Nous sommes de loin l'acteur le plus solide du secteur, avec 2,5 milliards d'euros de cash générés en cinq ans, assure ce HEC passé par Procter & Gamble et McKinsey, dans la grande salle de réunion avec vue imprenable sur l'Ouest parisien. Pour beaucoup, le rachat de 17,6 % de la constellation OneWeb, en avril dernier, a servi de révélateur à l'énorme potentiel du groupe. »

C'est d'ailleurs quelques semaines après l'opération que Patrick Drahi a lancé son offensive. « Dès le bouclage du deal OneWeb, nous avons vu des investisseurs commencer à nous tourner autour, mais c'est le premier à l'avoir fait de façon très active », raconte Rodolphe Belmer.

Livraisons, sécurité, places de village... à quoi ressembleront nos habitations demain

  Livraisons, sécurité, places de village... à quoi ressembleront nos habitations demain Fini les quartiers à usage unique. Hybrides, conviviaux et écolos, ils intégreront tout : logements, bureaux, commerces, loisirs… et même la nature !Que ces pros évoquent la ville "du quart d’heure", "des chaussons" ou "des petits pas", ils dessinent bien la même cité : "Une juxtaposition de quartiers villages qui abriteront des logements, mais aussi des bureaux, des commerces, des lieux culturels, des services publics et des espaces verts", détaille Claire Flurin, directrice R&D chez Keys Asset Management.

Pourquoi le milliardaire s'intéresse-t-il au groupe ? Drahi a, à l'évidence, senti la bonne affaire. Si Eutelsat a souffert de l'atonie du marché des télécoms ces dernières années, passant de 1,5 à 1,2 milliard d'euros de chiffre d'affaires de 2015 à 2020, l'opérateur reste une redoutable machine à cash, avec une marge Ebitda de 75 % et une marge opérationnelle de plus de 38 %. Son modèle économique est éprouvé : en gros, il achète des satellites de télécommunications à Thales ou Airbus, les fait lancer par Arianespace, SpaceX ou les fusées russes, et en commercialise la bande passante auprès des chaînes de télévision, gouvernements ou opérateurs télécoms. Le moins que l'on puisse dire est que ce positionnement unique et la rentabilité énorme du groupe ne se reflètent guère dans le cours de Bourse du champion français. Celui-ci a été divisé par trois depuis son pic d'avril 2015 (32,71 euros), avant de reprendre des couleurs (+ 22 %)… depuis l'offre de Patrick Drahi.

Comment un enquêteur utilise des images satellites pour résoudre des meurtres du couple de Utah qui remarqua «Creepy Man»

 Comment un enquêteur utilise des images satellites pour résoudre des meurtres du couple de Utah qui remarqua «Creepy Man» Un enquêteur privé basé à l'Utah est optimiste Il va résoudre les meurtres macabres, mi-août de Couple de Newlywed Couple Crystal Turner et Kylen Schulte - Croire que les images satellitaires et la sensibilisation accrue des meurtres sur les médias sociaux vont craquer le cas. © Fourni par des personnes Kylen Schulte Facebook Kylen Schulte et Crystal Turner Jason K. Jensen dit aux gens qu'il travaille Pro Bono sur l'affaire, après la tendance de Schulte à la recherche de son aide.

Société privée depuis 2001

Rodolphe Belmer n'a pourtant pas ménagé ses efforts, ces dernières années, pour relancer Eutelsat, ancienne organisation intergouvernementale devenue société privée en 2001. « Notre stratégie, qui porte ses fruits aujourd'hui, c'est de faire pivoter le groupe, historiquement bâti sur les activités de télédiffusion, vers un positionnement d'opérateur télécoms dédié aux zones non couvertes par les opérateurs terrestres », résume le directeur général d'Eutelsat. Après avoir mis en service un premier satellite destiné à ces missions, Konnect, fin 2020, le troisième opérateur mondial s'apprête à changer d'échelle avec sa nouvelle pépite : Konnect VHTS, un satellite de la taille d'un immeuble de trois étages actuellement en construction à Thales Alenia Space, à Cannes, qui entrera en service en avril 2023. « Il permettra de connecter jusqu'à 1 million de foyers, avec des performances identiques à la fibre », indique Rodolphe Belmer.

L'ancien de Canal+ a complété son arsenal en avril dernier en rachetant, à la surprise générale, 17,6 % de la constellation OneWeb, pour 550 millions de dollars. Un coup de maître : Eutelsat complète ainsi sa flotte de gros satellites géostationnaires (36 000 km d'altitude), avec un des pionniers des constellations de petits satellites en orbite basse (1 000 km), un des seuls concurrents crédibles à la constellation Starlink de SpaceX et au projet Kuiper du géant Amazon. « Il n'y aura que quatre ou cinq constellations télécoms en orbite basse dans le monde, estime Rodolphe Belmer. Avec l'investissement dans OneWeb, nous avons sécurisé l'accès à un acteur qui dispose d'un portefeuille de fréquences unique, et affiche au moins deux ans d'avance sur les autres : la constellation complète sera en orbite dès fin 2022. »

oublie Galileo! Le Royaume-Uni a de plus gros poissons à frire avec un secteur spatial de 16 milliards de £ pour Embarras Europe

 oublie Galileo! Le Royaume-Uni a de plus gros poissons à frire avec un secteur spatial de 16 milliards de £ pour Embarras Europe Votre navigateur ne prend pas en charge cette vidéo à la suite du retrait historique du Royaume-Uni de l'Union européenne du , le gouvernement a annoncé son intention de rechercher une alternative britannique à l'UE Système de satellite de navigation (GNSS).

Concurrence de SpaceX

Certes, Eutelsat devra partager le pouvoir avec d'autres actionnaires puissants, comme l'indien Bharti et le gouvernement britannique, qui avaient racheté OneWeb après sa faillite en mars 2020. Mais le jeu en vaut la chandelle. Avec OneWeb et Konnect VHTS, Eutelsat a désormais les armes pour résister à SpaceX et sa constellation géante Starlink (12 000 satellites), assure le patron de l'opérateur. « Nous pourrons offrir un accès au haut débit pour 50 euros par mois, conforme aux attentes européennes, quand SpaceX est plutôt à 100 euros par mois, en plus d'un équipement facturé 500 euros », calcule Belmer.

Ce potentiel n'a pas échappé à Patrick Drahi. Reste à voir si le fondateur d'Altice sera un candidat acceptable pour l'Etat, qui contrôle, via Bpifrance, 20 % d'Eutelsat. Le français n'est pas un groupe comme les autres : labellisé opérateur d'importance vitale (OIV), il achète 93 % de ses satellites à l'industrie tricolore (Airbus, Thales), réalise 55 % de ses lancements avec Ariane. Il est aussi un gros fournisseur de télécoms pour l'armée française et même pour le Pentagone. « Eutelsat, du fait des fréquences qu'il détient, du caractère stratégique de ses activités télécoms et de son poids pour l'industrie spatiale européenne, est au carrefour de plusieurs sujets de souveraineté », confirme Belmer.

S'il ne paraît pas opposé par principe à un rachat par Patrick Drahi, le boss d'Eutelsat assure que le groupe pourrait sans problème continuer sa route seul. « Une consolidation n'est pas une nécessité. Nous avons les moyens de financer nos investissements et de remonter du cash à nos actionnaires. » La preuve : Eutelsat pourrait encore monter au capital de OneWeb ces prochaines semaines.

Making of : La rencontre a eu lieu le 4 octobre au siège d'Eutelsat à Issy-les-Moulineaux, cinq jours après une première offre, refusée, de Patrick Drahi sur Eutelsat. Le fondateur d'Altice n'est pas un inconnu pour Rodolphe Belmer : les deux hommes avaient envisagé de travailler ensemble après le départ de Belmer de Canal+ en 2015. Sans suite.

Traqueur d'Internet qui a cessé de fumer après l'assurance maladie .
Assurance maladie, ainsi que des factures payantes et de garder un toit sur votre tête, est l'un des principaux avantages d'avoir un emploi en Amérique. © Vinnstock / Grinvalds / Getty Images Photo de fichiers de textes et de formulaires. Une femme a été applaudie pour avoir quitté son emploi, malgré cela la laissant sans soins de santé. Même avec des assurances, de nombreux citoyens se retrouvent hors de la poche.

usr: 3
C'est intéressant!