•   
  •   

Entreprise « On prend les risques pour les clients » : la start-up Zéfir rachète votre bien immobilier en sept jours

16:37  15 octobre  2021
16:37  15 octobre  2021 Source:   ouest-france.fr

Rachat de crédits: comment respecter les 35% d'endettement

  Rachat de crédits: comment respecter les 35% d'endettement Le rachat de crédits permet de réduire ses mensualités et de dégager une capacité d'emprunt. Une opportunité alors que le HCSF a réaffirmé ses règles prudentielles. Mais attention aux frais qui pèsent sur l'opération.Mais ceux qui ont besoin d'emprunter plus, pour effectuer des travaux d'aménagement ou se lancer dans un investissement locatif, ont une parade: le rachat de crédits. Auparavant, il permettait surtout d'alléger ses mensualités, généralement en lissant l'ensemble des crédits souscrits sur une durée plus longue. A présent, il va permettre aux emprunteurs de s'endetter plus.

Rémy Fabre et Louis Lambert, deux jeunes de 25 et 26 ans, ont créé la start-up Zéfir en 2020 grâce au soutien de Xavier Niel. Photo d'illustration. © Mastersenaiper / Pixabay Rémy Fabre et Louis Lambert, deux jeunes de 25 et 26 ans, ont créé la start-up Zéfir en 2020 grâce au soutien de Xavier Niel. Photo d'illustration.

L'entreprise Zéfir, implantée dans la Métropole lilloise et la région parisienne, propose de racheter votre bien immobilier. Les clients doivent envoyer un descriptif de leur logement puis ils reçoivent une offre écrite. Le compromis de vente est signé en temps record.

En France, il faut compter en moyenne 90 à 100 jours pour réussir à vendre son logement. Un délai qui peut paraître une éternité. La start-up Zéfir promet aux propriétaires de biens situés dans la Métropole lilloise et en région parisienne une vente en seulement sept jours. Comment Rémy Fabre et Louis Lambert, les deux cofondateurs, réussissent-ils ce pari ?

Après Evergrande, Fantasia est dans la tourmente, l’immobilier en Chine inquiète !

  Après Evergrande, Fantasia est dans la tourmente, l’immobilier en Chine inquiète ! Le promoteur immobilier chinois Fantasia ne parvient pas à rembourser sa dette. Une nouvelle qui secoue encore plus le marché immobilier chinois, déjà fortement inquiété par le cas d'Evergrande.Cette annonce intervient alors que la société de gestion Country Garden Services Holdings a indiqué de son côté qu'une filiale de Fantasia n'avait pas remboursé un prêt de 700 millions de yuans (93 millions d'euros), prévoyant un possible défaut du groupe immobilier.

« Vendre son bien, c'est toujours opaque, compliqué et cela demande beaucoup d'intermédiaires. On ne sait jamais dans quel délai on pourra vendre ni à quel prix », nous a résumé Rémy Fabre. « Là, on prend les risques pour les clients. » Il a lancé sa propre société avec son ami en juillet 2020. Ils assurent aux propriétaires qu'ils pourront se débarrasser de leur logement en suivant trois étapes.

Pas d'agents immobiliers mais des algorithmes

En premier lieu, les vendeurs doivent déposer un dossier en ligne. Ils fournissent une multitude d'informations sur leur maison ou appartement : le nombre de m2, des descriptifs des pièces, la présence ou non d'un extérieur. Toutes ces données sont transmises à l'équipe de Zéfir.

Aucun agent immobilier ne travaille dans l'entreprise. C'est grâce à des algorithmes, des informations sur des ventes récentes, des chiffres provenant du gouvernement et de notaires que la start-up est en capacité de produire une première offre d'achat qu'elle soumet au client. « C'est une fourchette de prix que nous envoyons en 24 h », explique Rémy Fabre.

Immobilier : “un dégonflement de la bulle de la Chine à la France ?” La chute des prix jusqu’où ?

  Immobilier : “un dégonflement de la bulle de la Chine à la France ?” La chute des prix jusqu’où ? Un dégonflement de la bulle de l'immobilier est à craindre en Chine. Et en France, "une simple reconnexion entre les prix de l’immobilier en France et le revenu des ménages justifierait une baisse d’environ 20%", relève notre chroniqueur Marc Touati, président du cabinet ACDEFI. Même si on l’oublie souvent, en particulier sur les marchés financiers et dans le secteur immobilier, il existe une règle immuable qui régule l’économie, pour ne pas dire la vie au sens large, depuis toujours : les arbres ne montent pas au ciel ! L’économie chinoise et son secteur immobilier sont en train de le prouver une nouvelle fois.

Des visites sur place ou à distance

Le vendeur peut alors arrêter les discussions ou bien donner suite. Si le bien est situé près de Lille (Nord) et qu'il s'agit d'une maison, des experts se déplacent ensuite sur place pour effectuer une nouvelle estimation. Si le logement est un appartement à Paris ou en petite couronne, tout se fait à distance en visioconférence. Une deuxième offre est alors transmise au client qu'il peut refuser ou bien accepter. Pour un bien estimé à 100 000 €, le propriétaire touche 94 000 € net vendeur.

Après avoir acheté le logement et être passé chez un notaire, Zéfir le revend en moins de 90 jours sur des plateformes comme Le Bon Coin.

Pas de biens atypiques ou à rénover

« Nous achetons des biens estimés entre 100 000 et 1 million d'euros. Nous ne prenons pas du haut de gamme ou des logements avec trop de travaux, trop atypiques ou dans des zones peu denses », précise Rémy Fabre. Le chef d'entreprise de 25 ans, qui a une formation d'ingénieur, explique ne pas pouvoir estimer ce genre de maisons et d'appartements. Les algorithmes n'auraient pas assez de données comparatives pour éditer une offre intéressante et valable. « Nous risquerions de dévaluer le bien. »

Immobilier : gare à un krach à Francfort, Toronto, Hong Kong... et Paris ?

  Immobilier : gare à un krach à Francfort, Toronto, Hong Kong... et Paris ? Selon UBS, qui jauge le risque de surchauffe sur les prix de l'immobilier dans 25 grandes agglomérations au niveau mondial, Francfort, Toronto et Hong Kong constituent le trio de tête des villes les plus exposées au risque de bulle ! Et Paris est à risque ...Une étude d'UBS alimente les craintes de krach immobilier, les risques étant jugés particulièrement élevés pour Francfort, Toronto et Hong Kong. Neuf villes se situent dans la zone à risque de bulle, dont Munich et Zurich, suivies par Vancouver et Stockholm, puis Paris, à la huitième place du classement, et Amsterdam, au neuvième rang.

Après s'être implantés dans la Métropole Lilloise d'où ils sont originaires, Rémy Fabre et Louis Lambert se sont lancés sur le marché francilien fin août. En quelques semaines, ils ont traité 1 500 dossiers et ont acheté pour 15 millions d'euros. A Paris, les logements acquis valent en moyenne 741 606 € pour 62,7 m2 contre 539 495 € pour 68,45 m2 dans les Hauts-de-Seine, 371 942 € pour 65,51 m2 dans le Val-de-Marne et 306 235 € pour 69,54 m2. Le client type est un couple avec enfants qui vend pour acheter un logement plus grand.

150 embauches l'année prochaine

Pour réussir ce tour de force, la start-up peut compter sur des investisseurs comme l'homme d'affaires milliardaire Xavier Niel. Ces derniers ont misé sur les deux Lillois et ont injecté quatre millions d’euros dans l'entreprise l'année dernière.

Rémy Fabre et Louis Lambert souhaite recruter 150 salariés en 2022 et se développer dans d'autres régions françaises avec l'espoir de peser 1 % du marché immobilier d'ici fin 2023.

Tout savoir sur les modalités de résiliation d'un prêt immobilier .
PRATIQUE - Un prêt immobilier représente un engagement le plus souvent à long terme. Néanmoins, il existe des circonstances permettant de résilier ce crédit immobilier avant son échéance. Ce n’est pas une nouveauté, mais le marché de l’immobilier se porte bien. La crise sanitaire liée au Covid-19 n’a pas inversé cette dynamique. Bien au contraire, les investisseurs sont de plus en plus nombreux à faire confiance à un secteur considéré comme une valeur sûre, notamment dans les villes moyennes où le regain d’activité est palpable.

usr: 3
C'est intéressant!