•   
  •   

Entreprise Certains magasins Décathlon perturbés par une grève nationale

18:40  16 octobre  2021
18:40  16 octobre  2021 Source:   ouest-france.fr

Journée de grève du 5 octobre. Transports, manifestations : à quoi faut-il s’attendre ?

  Journée de grève du 5 octobre. Transports, manifestations : à quoi faut-il s’attendre ? Mardi 5 octobre, différents syndicats, dont la CGT, Sud et Solidaires, ainsi que des organisations jeunes appellent à la grève et à manifester, pour s’opposer notamment à la réforme de l’assurance-chômage et à celle des retraites. Demain, mardi 5 octobre, des syndicats dont la CGT, FO, Solidaires, FSU, ainsi que les organisations de jeunes Fidl, MNL, Unef et UNL appellent à la première grève de la rentrée et à manifester en France pour défendre les salaires, les emplois, et protester contre les réformes des retraites et de l’assurance chômage.

Mouvement de grève pour les salaires assez peu suivi dans les magasins Décathlon. © Image d'illustration. Mouvement de grève pour les salaires assez peu suivi dans les magasins Décathlon.

La mobilisation pour les salaires, lancée par la CFDT a été assez peu suivie par les salariés.

C’était une première chez Décathlon. La CFDT, troisième syndicat du groupe de production et de distribution d’articles de sport, appelait à la grève pour des hausses de salaires dans un contexte de bénéfices record en 2021.

Selon son délégué syndical central Sébastien Chauvin, près de 800 salariés ont participé au mouvement, en faisant grève d’au moins une heure à toute la journée de samedi. Eu égard au jeune âge et à la faible ancienneté des salariés, on est agréablement surpris, pour une première grève, a-t-il assuré, promettant d’autres mobilisations.

Entreprendre : ces anciens salariés qui se sont lancés dans un projet passion

  Entreprendre : ces anciens salariés qui se sont lancés dans un projet passion Ils ont choisi de lâcher le monde rassurant du salariat pour se lancer dans l'aventure entrepreneuriale. Chacun à leur façon, mais avec un objectif commun : retrouver du plaisir. Témoignages. Hélène et Benoît Chatillon : Ils ont repris une entreprise de plateformes arrière pour bateaux Depuis janvier dernier, Hélène et Benoît Chatillon dirigent Tenderlift, une entreprise de 20 salariés qui fabrique des plateformes arrière pour bateaux, à Canet-en-Roussillon (Pyrénées-Orientales).

Selon lui, le taux de grévistes a été particulièrement élevé dans les magasins de Pontault-Combault (77), Toulon et Angers, celui de Pontault-Combault étant par exemple obligé de tourner au ralenti, avec cinq vendeurs et beaucoup d’attente pour les clients.

Toutefois, selon la direction, l’appel à la grève n’a donné lieu qu’à quelques débrayages (le plus souvent d’une heure) avec une participation de 1,13 % des effectifs, soit environ 250 personnes sur 22 400 salariés.

Salaires bruts à 1 800,00 € » et « 350 millions de dividendes versés aux actionnaires »

Decathlon appartient à l’Association familiale Mulliez, comme Auchan, Boulanger ou encore Leroy Merlin.

Depuis le déconfinement, il y a eu des conditions de travail terribles, avec des records sur records en matière de fréquentation et de chiffres d’affaires, a dénoncé auprès de l’AFP M. Chauvin.

Economie, environnement, emploi... la grand entourloupe des éoliennes

  Economie, environnement, emploi... la grand entourloupe des éoliennes Beaucoup leur reprochent de saccager le paysage ou de tuer les oiseaux. Mais le vrai défaut des géantes blanches est ailleurs : elles n’ont aucune utilité environnementale ou économique. En voici la démonstration. Une fois n’est pas coutume, avant de mordre dans le sujet, entrons quelques instants dans la cuisine de Capital.

La plupart des salariés sont à 1 700-1 800 bruts, juste au-dessus du Smic, donc ne bénéficient pas de la hausse du Smic, et pendant ce temps, 350 millions d’euros de dividendes ont été versés aux actionnaires familiaux, avec des résultats en hausse de 30 % sur l’année, a-t-il poursuivi.

« Un accord pour augmenter les salaires de base »

La direction fait pour sa part valoir qu’en juillet 2021, Decathlon et ses syndicats (dont la CFDT) ont été fiers de ratifier à l’unanimité un accord salarial qui diminuait la part de la variable pour augmenter la part fixe de ses salaires, avec une majoration de 4 % des salaires.

Decathlon est une des rares entreprises à avoir signé un accord augmentant fortement les salaires de base alors même qu’une crise économique majeure est toujours en cours, souligne-t-elle.

Le groupe, créé en 1976 à Englos (Nord), revendiquait en fin d’année dernière 97 000 collaborateurs, dont 22 300 en France, pour 328 points de vente dans l’hexagone.

Aides à domicile : l’Assemblée vote à l’unanimité le « tarif plancher » national à 22 € .
Ce vote en faveur d’un « tarif plancher » des aides à domicile vient compenser les disparités qui existaient entre les départements. Il pourrait ne pas être suffisant pour augmenter les salaires des employés de ce secteur, préviennent les entreprises. L’Assemblée nationale a voté à l’unanimité ce vendredi 22 octobre en faveur d’un « tarif plancher » national de 22 € par heure d’intervention des services d’aide à domicile en 2022, l’opposition critiquant l’absence d’une « loi grand âge » longtemps annoncée et finalement abandonnée.

usr: 10
C'est intéressant!