•   
  •   

Entreprise La législation "antitrust" de la technologie pourrait ralentir l'innovation du produit, blesser l'économie numérique

16:36  18 octobre  2021
16:36  18 octobre  2021 Source:   thehill.com

Immobilier: Coup de frein sur les ventes avec la hausse des prix

  Immobilier: Coup de frein sur les ventes avec la hausse des prix L’augmentation du prix du mètre carré va bien plus vite que la hausse des salaires ou de l’inflation © S. ORTOLA / 20MINUTES Les prix de l'immobilier augmentent bien TARIF - L’augmentation du prix du mètre carré va bien plus vite que la hausse La hausse des prix de l'immobilier en France a entraîné un coup de frein sur les transactions au troisième trimestre, a indiqué ce lundi le réseau d’agences Century 21 dans un communiqué, l’amenant à reconsidérer ses projections.

text: Google and Amazon apps © Getty Images Google et Amazon Apps

Le jeudi, Sens. Klobuchar et Grassley ont indiqué Leurs Plans pour un compagnon de Sénat à balayer la législation controversée. Approuvé cet été par une commission de la maison, la " American Innovation and Choice Online Act ".

Ceci est malgré le fait que l'initiative de réglementation ait Waning Support parmi les consommateurs et la culture de l'opposition bipartite à la Chambre avec le chef de la majorité de la maison Steny Hoyer (D-MD), disant que la version de la maison était " pas prêt pour le sol action."

La proposition des sénateurs et la facture de la Chambre que l'a inspiré Hajatring conduisait des entreprises américaines comme Amazon, Apple, Google, Facebook et éventuellement Microsoft. Cela réécrireait considérablement les règles du marché pour une poignée de sociétés de premier plan, la mise en charge des régulateurs de la manière dont les principaux produits numériques sont conçus. Ceci est imprudent. L'innovation technologique répond aux marchés et non aux ministères.

Économie : "les campagnes sont au centre du jeu !"

  Économie : Pour Nicolas Hazard, golden boy de la finance solidaire, fondateur d’un incubateur rural, la France de demain s'inventera dans les villages. Rencontre. Après avoir sillonné en tous sens la planète et ses métropoles, Nicolas Hazard a posé ses valises dans une ferme réhabilitée de Saint-Bertrand-de-Comminges, au cœur des Pyrénées, pour y créer… un incubateur de start-up.

tandis que l'encadrement de la réglementation antitrust, les propositions adoptent réellement la réglementation industrielle de style UE . Ils ne commencent pas par se renseigner sur la conduite des entreprises et si cela aide ou blesse les consommateurs. Au lieu de cela, ces factures se demandent si les entreprises réussissent et impose des restrictions sur quelques-uns qui sont.

aujourd'hui, l'industrie technologique américaine est l'envie du monde. Nous avons le plus de perdre de ce faux. Il y a plus de sociétés de «licorne» aux États-Unis que l'Europe et la Chine, et les experts en sécurité nationale ont déjà exprimé des inquiétudes sur les ramifications de donner aux grandes entreprises chinoises un avantage par rapport à leurs rivaux américains. Ces propositions, ont-elles dit, pourraient "dégrader des priorités critiques de R & D" et "permettre aux concurrents étrangers de déplacer des dirigeants dans le secteur des technologies américain à la maison et à l'étranger".

Que cache la crise du géant de l’immobilier Evergrande en Chine ?

  Que cache la crise du géant de l’immobilier Evergrande en Chine ? Deuxième plus important promoteur immobilier en Chine, l’entreprise a cumulé une dette de près de 300 milliards de dollars et risque de se retrouver en défaut de paiement.Alimentant les préoccupations concernant ce secteur, c’est au tour de Fantasia de se retrouver dans l’engrenage infernal de la dette. Le promoteur chinois a manqué à ses obligations de paiement : lundi 4 octobre il n’a pas pu rembourser les 205,7 millions de dollars dus à ses créanciers. Un autre promoteur, Sinic, a aussi vu, mardi, sa note dégradée par l’agence S&P Global Ratings, qui estime que sa « capacité de service de la dette est presque épuisée ».

Outre les implications de la sécurité nationale, les consommateurs ont beaucoup à perdre. Ces propositions interdiraient que les intégrations de l'économie numérique, telles que Google Maps, des résultats de Google Search, et IMessage, FaceTime et l'Apple App Store sont intégrés à l'iPhone. Et cela pourrait empêcher les innovations que les consommateurs reposent sur des bases d'Amazon et une livraison le jour même pour Amazon Prime. En fait, en obligeant la séparation des entreprises d'Amazon et des tierces parties, la législation pourrait

priver un nombre indûment de petites entreprises de leur plate-forme de commerce électronique préféré. En outre, ces propositions pourraient en faire plus difficile pour les services numériques pour résoudre les mauvais acteurs en ligne, potentiellement les contraindre pour accueillir des contenus discriminatoires.

Chinese Central Bank Boss vise à renforcer la crise de Fintech

 Chinese Central Bank Boss vise à renforcer la crise de Fintech La Chine renforcera la supervision de l'industrie des paiements en ligne et poursuivra sa répression anti-monopole, le gouverneur de la banque centrale indiquait que Beijing appuie avance avec une répression réglementaire sur la technologie du pays géants.

Les récits de réussite américaine que ces projets de loi Hobble ont aidé les gens à travailler, à magasiner, à étudier, à prier et à rester liés à la famille pendant la pandémie et a aidé des milliers de petites entreprises à maintenir les lumières à travers une crise économique sans précédent.

de ma perspective en rubrique une association qui a préconisé la concurrence technique pendant près de 50 ans, les décideurs politiques n'ont guère de promotion de la concurrence en interdisant aux innovations que les consommateurs sont venus de valoriser. La politique de la concurrence américaine s'est depuis longtemps ciblée sur la promotion du bien-être des consommateurs. Lorsque les décideurs politiques choisissent des gagnants et des perdants, les intérêts des consommateurs peuvent-ils prendre une dossière

à la politique. Les préoccupations concernant les marchés concurrentiels devraient être résolues en finançant correctement les responsables de la défense des intérêts des consommateurs, plutôt que des réglementations de gérymandering autour de quelques entreprises prospères tout en excluant les concurrents étrangers. Certains décideurs commencent à partir de la prémisse erronée que les services numériques réussis en concurrence de manière agressive est une mauvaise chose. Les consommateurs veulent des entreprises qui se battent sur le marché de leurs activités. C'est à ce moment que les consommateurs gagnent, en vertu de prix plus bas, même des services gratuits, et plus d'innovation. Une des raisons que les États-Unis ont vu un tel succès sur le marché, c'est que nos politiques ne donnent pas à l'échec des concurrents, tandis qu'en Europe, des entreprises qui rivalisent trop vigoureusement, même dans l'intérêt des consommateurs, violation des risques de la réglementation de la concurrence.

Si les décideurs américains induisent des entreprises moins agressifs avec une approche de style de l'UE, ils ralentiront le rythme de l'innovation des produits et l'économie numérique souffrira.

Matt Schruers est président de l'Association de l'industrie de l'ordinateur et des communications.

Comment Seb investit dans la R&D pour conserver son activité en France .
Pour conserver une activité soutenue de production en France, Seb doit concevoir des produits à forte valeur ajoutée. Un processus de R&D très structuré.Pour s’en faire une idée, mieux vaut éplucher la base de données de l’INPI (Institut national de la propriété industrielle), qui recense les brevets, marques et dessins déposés par les entreprises pour protéger leurs découvertes. Dans ce domaine, le numéro 1 mondial du petit électroménager sait y faire. Rien qu’en 2020, il figure parmi les 20 premiers déposants de brevets en France, avec 138 demandes publiées.

usr: 4
C'est intéressant!