•   
  •   

Entreprise Les bureaux de tabac vont bientôt offrir un nouveau service à leurs clients

20:30  26 octobre  2021
20:30  26 octobre  2021 Source:   capital.fr

Société Générale et Crédit du Nord: une fusion et 3.700 suppressions de postes

  Société Générale et Crédit du Nord: une fusion et 3.700 suppressions de postes La banque de la Défense a présenté sa stratégie de fusion avec le réseau Crédit du Nord, dont elle est propriétaire depuis 1997. Près de 3.700 emplois seront supprimés dans les trois prochaines années. "Il y aura des suppressions de postes, mais aucun départ contraint. Zéro." Sébastien Proto, directeur général adjoint de Société Générale, insistait sur ce point lors de la présentation de la stratégie de fusion des banques Société Générale et Crédit du Nord, le 12 octobre. Le groupe envisage 3.700 suppressions nettes de postes étalés sur trois ans - "1.500 par an d’ici 2025, estime son directeur général adjoint.

Les bureaux de tabac vont bientôt offrir un nouveau service à leurs clients © Nicolas Sandanassamy/Capital Les bureaux de tabac vont bientôt offrir un nouveau service à leurs clients

Certains bureaux de tabac vont bientôt accueillir un distributeur de billets, un pas supplémentaire dans la diversification de ces commerçants.

C'est une nouvelle étape dans la diversification des bureaux de tabac. Après les colis postaux et les encaissements des "paiements de proximité", certains vont en effet bientôt accueillir un distributeur de billets. Une vingtaine de distributeurs (DAB) seront mis en service chez les débitants de tabac "dès le mois de novembre prochain", aux termes d'un partenariat noué entre la Confédération des buralistes et Loomis, filiale du groupe suédois Securitas spécialisée dans le transport de fonds, annonce un communiqué commun mardi.

EDF Non prêt à prendre les clients de Bust Firms

 EDF Non prêt à prendre les clients de Bust Firms EDF a déclaré qu'il n'est pas prêt à prendre de nouveaux clients des entreprises énergétiques qui ont disparu des prix de l'essence élevé. © Getty Getty Images Deux autres entreprises se sont effondrées mercredi, mais l'EDF a déclaré qu'il travaillait déjà sur les clients en déplacement du point d'utilitaire de l'entreprise ayant échoué. OFGEM nomme des sociétés en tant que "fournisseur de dernier recours" pour les personnes dont la société énergétique a cessé de négocier. M.

Les 24.000 buralistes du territoire se verront ensuite proposer d'accueillir ce nouveau service, ont précisé Loomis et la Confédération. "Le retrait d'espèces fait partie des services indispensables, que le réseau peut porter", estime Philippe Coy, président de la Confédération des buralistes, démontrant "l'utilité locale portée au quotidien" par un réseau au "maillage unique" et à la "très grande disponibilité" d'établissements ouverts "en moyenne 12 heures par jour, six jours sur sept".

Pallier la baisse des ventes de tabac

Le nombre de distributeurs de billets proposés par les banques a légèrement diminué ces dernières années,, selon la Banque de France. Les buralistes vont ainsi accroître la diversification entamée ces dernières années pour pallier la baisse régulière des ventes de tabac, dont ils ont le monopole et qui représente encore leur principale source de revenus. Ils réalisent 40 milliards d'euros de ventes par an dont 21,8 milliards tirés des produits du tabac, sur lesquels ils perçoivent une commission de 8,1%.

Strasbourg : Dans le quartier de Koenigshoffen, « l’effet tram » se fait attendre

  Strasbourg : Dans le quartier de Koenigshoffen, « l’effet tram » se fait attendre Habitants, commerçants et élus misent surtout sur l’extension de la ligne sur l’intégralité de la route des Romains, prévue pour fin 2025 © L. Sorgius / 20 Minutes A l'arrêt de tram Comtes, dans le quartier Koenigshoffen à strasbourg. BIP BIP - Habitants, commerçants et élus misent surtout sur l’extension de la ligne sur l’intégralité de la route des Derrière le comptoir du Tabac des Comtes, Cyriaque Didaux a le sourire. Depuis août 2020 dans le quartier strasbourgeois de Koenigshoffen, le buraliste a pignon sur tram.

>> A lire aussi - Charente : une commune installe son propre distributeur de billets, sans banque

Mais ces commerçants vivent aussi d'une myriade d'autres services: vente de jeux de la Française des jeux (10,7 milliards d'euros par an), prises de paris du PMU (3 milliards), bar et restaurant (1,8 milliard), vente de journaux (1 milliard), snacking (700 millions), produits du vapotage (220 millions), ou encore encaissement de taxes, gestion de comptes bancaires Nickel et de colis postaux, vente de billets SNCF... Un récent partenariat a été noué avec le distributeur Casino, leur permettant d'accueillir un rayon alimentaire.

En outre "quelque 1.700 buralistes" sont aujourd'hui "des revendeurs de produits postaux, ce qui représente 7% des points de contact de la Poste", a précisé Cazaban-Marque, directrice du pôle opérationnel de la Confédération des buralistes. Aussi, quelque 12.000 buralistes, soit un sur deux, ont encaissé 94 millions d'euros pour le compte du fisc, pour des paiement d'amendes, de factures de crèche, de cantine ou d'hôpital, depuis la mise en place de ce service en juillet 2020, avec plus de 100.000 transactions par mois.

TF1, M6 et France Télévisions vont-ils devoir renégocier les accords Salto ? .
Le Conseil d’Etat pourrait juger insuffisants les engagements pris par TF1, M6 et France Télévisions lors de la création de Salto pour prévenir toute entente anti-concurrentielle entre eux. TF1, M6 et France Télévisions vont-ils renégocier les accords concernant leur filiale commune Salto? On le saura dans les prochains jours, lorsque le Conseil d’Etat, saisi d’un recours déposé par Free, rendra son verdict sur la validité de ces accords datant de 2019.

usr: 2
C'est intéressant!