•   
  •   

Entreprise Solex fait son grand retour dans les vélos électriques "Made in France"

17:40  02 novembre  2021
17:40  02 novembre  2021 Source:   challenges.fr

Entreprendre : le boom du marché du vélo

  Entreprendre : le boom du marché du vélo Le confinement a propulsé le marché du vélo vers les hauteurs et, avec lui, tout un écosystème de start-up qui ont su profiter de ce nouvel engouement. C’est LE secteur d’activités qui a le mieux résisté aux confinements à répétition. Soutenu par l’Etat et dopé par les «coronapistes», le marché du vélo rayonne de mille feux. Selon l'Union Sport & Cycle, le chiffre d'affaires du secteur a dépassé les trois milliards d'euros, l’an dernier, soit une hausse de 25%.

Solex © Nolwenn MOUSSET Solex

REPORTAGE VIDEO - Depuis son usine normande, EasyBike, propriétaire de Solex et Matra, veut remettre ses marques culte au premier rang du florissant marché du vélo électrique. Malgré de récentes années difficiles, son fondateur continue à défendre, avec conviction, l’importance du “Made in France”.

Dans son usine implantée à Saint-Lô (Normandie), Grégory Trébaol, directeur général d’EasyBike, nous détaille chacune des étapes nécessaires à l’assemblage d’un vélo. Ici, on monte les rayons, installe des guidons, câble les freins, serre, visse… Dans ce bâtiment de 4.000 m2, où 75 personnes travaillent chaque jour, “on est loin de l’automatisation de l’industrie automobile", nous explique le fondateur du groupe qui se consacre à la mobilité électrique depuis 15 ans. “Une chaîne mécanisée fait des milliers de voitures et sur plusieurs années, nous nous changeons tous les jours de vélos !”.

Comment Seb investit dans la R&D pour conserver son activité en France

  Comment Seb investit dans la R&D pour conserver son activité en France Pour conserver une activité soutenue de production en France, Seb doit concevoir des produits à forte valeur ajoutée. Un processus de R&D très structuré.Pour s’en faire une idée, mieux vaut éplucher la base de données de l’INPI (Institut national de la propriété industrielle), qui recense les brevets, marques et dessins déposés par les entreprises pour protéger leurs découvertes. Dans ce domaine, le numéro 1 mondial du petit électroménager sait y faire. Rien qu’en 2020, il figure parmi les 20 premiers déposants de brevets en France, avec 138 demandes publiées.

  Solex fait son grand retour dans les vélos électriques © Fournis par Challenges

Peu de machines donc, mais des opérateurs polyvalents capables d’assurer chaque poste pour assurer l’objectif de production de 400 vélos électriques par jour pour alimenter les trois canaux de distribution du groupe : le retail avec ses marques propres (Solex, EasyBike, Matra, Moov’in), la grande distribution spécialisée (Norauto, Decathlon, Go Sport) et les collectivités, l’un des futurs axes de développement du groupe.

Pénurie de pièces

Pourtant, en cette fin octobre, une seule des deux lignes de production est en marche : “Si l’on était dans une phase d’approvisionnement régulier, les deux lignes travailleraient en simultané, l’une pour nos marques propres, l’autre pour l’un de nos clients et il y aurait 20 opérateurs en plus”, précise l’entrepreneur. Lui, comme tout le secteur, fait face à des tensions sur l'approvisionnement des composants provoquées par la crise du Covid-19. “Les fournisseurs asiatiques ont été à l’arrêt pendant cinq mois et en parallèle la demande mondiale a explosé alors que les outils de production sont restés les mêmes. On est bloqué dans une immense file d’attente”.

Evergrande veut construire des voitures électriques, pas les maisons

 Evergrande veut construire des voitures électriques, pas les maisons Evergrande commence à rembourser ses dettes en retard et redémarrer des projets immobiliers bloqués. Maintenant, le développeur chinois prématuré indique que cela veut s'éloigner du logement et de se concentrer sur les voitures. © Gilles Sabrie / Bloomberg / Getty Images Le logo du groupe China Evergrande a affiché au sommet du siège de la société à Shenzhen, en Chine, le jeudi 30 septembre 2021.

Lire aussiVélos électriques: la révolution est marche


Vidéo: L'entreprise qui recrute: Worldline est le leader du marché européen dans le secteur des services de paiement et de transaction (BFM Business)

Chaque arrivage est une surprise. Les commandes arrivent quotidiennement, mais sans aucune visibilité. Certains composants encore très faciles d’accès il y a un an peuvent mettre 15 mois à arriver aujourd’hui. Difficile donc pour l’entreprise de s’organiser lorsque l’on sait qu’un vélo à assistance électrique est généralement composé de près d’une centaine de pièces.

Gros coup de frein

Un scénario d'autant plus frustrant pour le groupe qui sort tout juste d’une procédure de redressement judiciaire. En 2013, lorsqu’il  rachète Solex pour 10 millions d’euros, Grégory Trébaol veut rapatrier la production du mythique vélo de la Chine vers la France. Il investit dans une usine en Normandie avec le soutien de la communauté d'agglomération de Saint-Lô à la condition d'embaucher local. Dans la foulée, c’est sur Matra, un autre fleuron français spécialisé, lui, dans la pratique sportive, dont Lagardère voulait se séparer, que l’entrepreneur jette son dévolu. “ A cette époque, tout le monde parle de nous. C’est un succès mais c’est finalement assez éphémère. Pour financer ces acquisitions et l’usine, on lève des fonds mais on manque de BFR [besoin en fonds de roulement, NDLR] alors qu’il en aurait fallu énormément pour absorber ces coûts d’investissement mais aussi pour financer l’approvisionnement de pièces." Résultat, en manque de pièces, l’usine peine à produire et ne fait pas suffisamment de chiffre d’affaires.

France 2030 : ces centaines de millions d’euros dédiés à la robotisation

  France 2030 : ces centaines de millions d’euros dédiés à la robotisation Au total, pas moins de 800 millions d'euros du plan d'investissement d'Emmanuel Macron, France 2030, seront consacrés au développement du secteur de la robotique. Emmanuel Macron continue de développer sa stratégie pour une France ré-industrialisée et moderne. L'un des éléments clefs de cette stratégie : la robotisation.

  Solex fait son grand retour dans les vélos électriques © Fournis par Challenges

En 2019, l’entreprise est placée en redressement judiciaire par le tribunal de Coutances (Manche) pour cessation de paiements. Une procédure qui durera deux ans. EasyBike se réorganise pour augmenter sa capacité de production et augmente de 7 millions d'euros son capital grâce à un fonds familial suisse. A l’été 2021, alors que les banques françaises refusent de l’aider à se financer, Gregory Trébaol trouvera des fonds de l’autre côté de l’Atlantique auprès du  fonds américain Remington qui lui permet de lever 50 millions d'euros.

"Architecte de la mobilité"

Débarrassé de ses dettes, EasyBike veut désormais faire renouer Solex avec le succès. Pour les 75 ans de la marque, son nouveau modèle baptisé “Intemporel”, reprend les codes exactes du modèle 1946; Même fourche, même design… La copie est quasiment conforme. Mais cette réplique géométrique n'empêche pas les innovations. L’emplacement à l’avant du guidon, anciennement dédié au moteur a été transformé en panier, mais l’idée pour les designers est d’y ajouter un “compagnon”: un module que le cycliste pourra emporter avec lui qui servira à la fois de batterie complémentaire, de phares mais aussi d’enceinte. Pour ne pas trahir l’ancien slogan "un Solex=un SMIC", deux versions du vélo, l’une à 1.521 euros, avec un moteur Bafang installé sur la roue arrière, et l’autre à 2.599 euros, avec un moteur Bosch au niveau du pédalier seront commercialisées d’ici la fin de l’année. Dix mille exemplaires sont déjà en commande dans l'usine normande.

1.000 milliards de dollars : Tesla bat tous les records en bourse

  1.000 milliards de dollars : Tesla bat tous les records en bourse Grâce à une commande de 100.000 voitures par le loueur Hertz, Tesla a vu sa valeur en bourse atteindre les 1.000 milliards de dollars à Wall Street. Les voitures électriques d'Elon Musk ont le vent en poupe. Tesla, dopé à Wall Street par une méga-commande de 100.000 véhicules électriques du loueur Hertz, est entré lundi 25 octobre dans le club très sélect des entreprises valant plus de 1.000 milliards de dollars en Bourse. © Tesla 1.

Pour ceux qui privilégient la technologie à la nostalgie, EasyBike travaille d’ores et déjà sur une deuxième gamme de VAE intitulée “Solex Origine”. “Une gamme disruptive qui ne renoue pas avec le design des anciens Solex mais davantage à sa tradition dans l'innovation”. La cible, les 25-35 ans davantage intéressés par l’usage que par la propriété. “Nous allons travailler sur ces nouveaux modes de consommation, la location longue ou courte durée avec un produit dans un cadre composite 100% recyclable”. Des matières innovantes mais aussi des services. Car si l’explosion du marché du vélo à assistance électrique n’est plus à prouver (trois milliards d'euros aujourd'hui en France), l’objectif de l’entrepreneur est désormais de “lever tous les derniers freins à l’achat” : en travaillant sur des offres de leasing, traçage ou encore d’'assurance.

L’objectif audacieux est annoncé : devenir un “architecte de la mobilité électrique”, en proposant des services aux clients mais aussi en recréant une filière des composants en France. "Notre histoire nous a beaucoup fait réfléchir sur notre dépendance à l'Asie. Quand j’ai ouvert l’usine en France, tout le monde me disait que le coup d’assemblage était trop cher. Depuis la loi anti-dumping en 2019, on estime que cela nous coûte 100 euros de plus qu'en Asie. Toute la chaîne a intégré cette valeur, ce n'est pas que le client qui paie la différence. Sur les composants c’est pareil, en s'appuyant sur le tissu industriel en France et en Europe qui est déjà bien développé, on pourrait avoir des approvisionnements plus réguliers, rapides, de meilleure qualité et sans les aléas du transport." Plus cher, peut être ? "Avec les prix du fret qui s'envolent, ce n'est même pas sûr. En deux ans et demi, le prix du conteneur est passé de 1.500 à 11.000 euros... Et puis, sincèrement la liberté, ça n'a pas de prix", termine l'entrepreneur.

Voiture électrique : Rivian et Lucid pèsent plus que Volkswagen et Ford en Bourse, Tesla se reprend .
L'action du groupe américain a terminé en hausse de 23,71%, correspondant à une capitalisation d'environ 90 milliards de dollars. Rivian et Lucid pèsent plus que Volkswagen et Ford en Bourse ! Quelques semaines seulement après avoir produit leurs premiers véhicules électriques, Lucid a dépassé mardi le constructeur à Wall Street tandis que Rivian vaut désormais plus en Bourse que le groupe allemand. L'action du groupe américain Lucid, qui a profité de l'annonce d'une hausse des réservations pour ses berlines électriques ces dernières semaines, a terminé en hausse de 23,71% à 55,52 dollars.

usr: 1
C'est intéressant!